Nouvelles feuilles d'automne


 
  • Nos voies d'espérance / entretiens avec 10 grands témoins pour retrouver confiance - Olivier Le Naire
  • Silo / générations - Howey Hugh
  • Aâma / Tu seras merveilleuse ma fille - Peeters Frederik
  • Maudits - Oates Joyce Carol
  • Les terres du couchant - Gracq Julien
  • Une main encombrante - Mankell Henning
  • Angor - Thilliez Franck
  • Le ver à soie - Galbraith Robert
  • Tout est silence - Rivas Manuel
  • Extra pure / voyage dans l'économie de la cocaïne - Saviano Roberto

Coup de coeur

Sauve qui peut Madrid !

Sauve qui peut Madrid !

Herrero Kiko

POL

EAN : 9782818021408

Prix : 16,90 €

Ajout
panier
OU Achat
immédiat
Cet ouvrage dispose d'un contenu éditorial avancé.

Par Emilie Dontenville.
Libraire au rayon Littérature

Avec la parution de Sauve qui peut Madrid, les éditions POL accueillent dans leur catalogue un certain Kiko Herrero, un auteur qui débute en littérature mais que les passionnés de théâtre, de musique, de cinéma ou bien d'art contemporain connaissent peut être déjà.


Né à Madrid au début des années 60, Kiko Herrero a été programmateur au Rock Ola, salle de concert mythique de la Movida, puis a quitté l'Espagne pour Paris, où il a travaillé dans le cinéma, puis dans l'univers du théâtre, pour ensuite ouvrir la galerie d'art contemporain EOF. Le livre qu'il publie aujourd'hui aux éditions POL est un recueil de courts textes qui évoquent l'enfance puis l'adolescence d'un garçon espagnol dans les années 70 puis 80, dans cette période si particulière de l'histoire espagnole qui correspond aux dernières années du règne de Franco puis à la transition démocratique et à la naissance de la Movida.

Dès les premières pages, le livre nous plonge à la fois dans des souvenirs d'enfance, dans le folklore madrilène, et dans un univers de poésie pure. Le texte qui ouvre le recueil est absolument d'anthologie : un convoi de forains transporte une baleine morte pour en faire l'attraction des madrilènes un jour de 15 août. Pour une pièce de cinq pesetas, chaque curieux reçoit un mouchoir imbibé d'eau de Cologne et la chance de pouvoir apercevoir le cadavre qui a déjà empuanti toute la ville. Suivent ensuite plus de soixante dix textes, souvent très courts, petites épiphanies ou au contraire souvenirs douloureux, kaléidoscope de la vie d'un garçon quittant l'enfance pour devenir adulte. Les femmes sont ici omniprésentes, la mère aimante et inquiète pour son fils, qui est capable autant de le soigner avec de l'huile d'olive en intraveineuse que de faire la tournée des bars avec lui un jour de marché, les tantes et les voisines aux "batas" bigarrées - robes de chambre que portent quotidiennement les femmes dans leur appartement-, les prostituées, les professeurs intransigeantes du lycée français où notre héros étudie - dont la fameuse Madame Sévère, qui porte on ne peut mieux son nom!-. Face à elles, notre héros apprend, grandit, sans forcément répondre aux espérances que placent en lui ses parents -troisième enfant de la fratrie, il est tout de même considéré comme l'aîné de la famille car il est le premier garçon-, bref devient adulte.

La force de ce texte tient au remarquable pouvoir d'évocation de l'auteur qui, en quelques phrases, parvient à recréer devant nous l'Espagne de l'époque et à incarner un héros. Au fil de toutes les saynètes que composent le livre, Kiko Herreo bâtit un vrai récit d'apprentissage à la saveur tout particulière. Pour une première publication, voilà bien un coup de maître.

Les derniers coups de coeur des libraires


Dossiers

Les femmes dans la littérature

Lire le dossier

Ces mots-là, c'est Mollat

La brillante folie de Kivirähk

Ceux qui ont lu L’homme qui savait la langue des serpents attendaient avec impatience la nouvelle traduction d’Andrus Kivirähk tandis que les autres auront le privilège de pénétrer pour la première fois dans un univers curieux et brillant. Une petite mise en garde cependant : avant d’entamer votre lecture, il est important de lire la note …

Lire la Suite »

Lire la suite