Uniques




Contient une vidéo Contient une vidéo

Uniques

Dominique Paravel

Éditeur : Serge Safran éditeur Tous les livres chez l'éditeur Serge Safran éditeur , Paris, Paris

Collection : Littérature Tous les livres dans la collection Littérature

Description : 164 pages; (18 x 12 cm)

EAN13 : 9791090175129


Résumé

Lyon, rue Pareille, le jour de l'Epiphanie. Elisa, une vieille émigrée italienne, erre dans un supermarché. Elisée est à sa fenêtre. Angèle vend des forfaits téléphoniques. Violette n'est pas intégrée dans son école et Jean-Jacques licencie des membres de son personnel. Autant de portraits rassemblés par la narratrice, Susanna, une artiste qui vit dans la même rue. Premier roman. ©Electre 2014

Quatrième de couverture

Jour de l'Épiphanie, rue Pareille, à Lyon. La vieille Elisa, émigrée italienne, erre entre les rayons du supermarché, Élisée épie sa voisine depuis la fenêtre, Angèle cherche à vendre des forfaits téléphoniques, Violette souffre d'exclusion à l'école, tandis que Jean-Albert procède à des licenciements. Vies fragmentées, parallèles, que rassemble dans son regard d'artiste Susanna, originaire elle aussi de cette rue Pareille qui fait songer à la rue Vilin de Georges Perec. Dans ce premier roman subtil et audacieux, Dominique Paravel met à nu les mécanismes sociaux : discours creux pour justifier les licenciements, robotisation des standardistes, inepties proférées sur l'art contemporain... Uniques se fait satire sociale et révèle la solitude d'êtres brisés par le monde d'aujourd'hui. Une pointe d'humour, quelques échappées oniriques et une sourde révolte apportent aux habitants de la rue Pareille un peu d'espoir, une humanité certaine et peut-être un autre destin.

 

Thématique : Littérature - Littérature française - Littérature française


Éditeur : Serge Safran éditeur , Paris


Collection : Littérature


Reliure : Non précisé


Description : 164 pages; (18 x 12 cm)


ISBN : 979-10-90175-12-9


EAN13 : 9791090175129

Serge Safran présente "Uniques" de Dominique Paravel

Serge Safran présente "Uniques" de Dominique Paravel. Rentrée littéraire 2013.

Extrait du livre

ELISA Je ne devrais pas être là. Pas grand monde, il est encore tôt, des mères avec des enfants en bas âge, des vieux, des chômeurs. Leurs petites listes à la main, ils s'enfoncent dans les tranchées de produits, contrôlent les étiquettes, passent un coup de fil parce qu'ils hésitent devant une boîte de couscous ou un paquet de lessive. J'observe l'accomplissement de ce rite solitaire et maniaque, je surveille les naufragés de la consommation accrochés à leur caddie comme à un radeau. Chacun d'eux, dans sa courte vie, parcourt environ 3 800 kilomètres derrière cet engin. La distance exacte entre le Chili et l'Ile de Pâques. Le client ne lâche en général son caddie que pour aller chercher un produit à l'autre bout du rayon. C'est là qu'un drame peut survenir. En revenant il se trompe, prend celui d'un autre client et sur quelques linéaires continue innocemment de le remplir, avant de se rendre compte que son flacon de gel douche jouxte des biscuits inconnus ou une marque de bière qui n'est pas la sienne. Panique. Il revient sur ses pas, contrôlant avec anxiété le contenu de tous les caddies. Deux dénouements s'offrent alors. Soit il retrouve son bien là où il l'avait laissé, se dépêche de transférer ses achats et repart en abandonnant derrière lui le véhicule indûment emprunté. Soit son caddie a été pris par quelqu'un qui y a mis ses propres produits, ce qui oblige les deux distraits à toute une pantomime pour restaurer l'ordre bouleversé, explications, excuses, sans compter l'embarras réciproque que génère la révélation soudaine de toute une intimité. Pieds de cochon, préservatifs, gel pour dentier, shampooing antipelliculaire. Je ne devrais pas être là. Sur l'écran 4 apparaît une petite vieille voûtée dont la tête dépasse à peine le guidon du caddie, chaussée de bottines plates à grosses semelles et coiffée d'un foulard imprimé de motifs léopard. Rien de suspect dans son attitude mais je me méfie des vieilles dames. L'air de rien elles déchirent l'emballage des plaques de chocolat et grignotent quelques carrés, ou bien, armées de ciseaux à ongles, découpent en douce les codes-barres des paquets de biscuits avant de les glisser dans leur cabas. La mamie en manteau bleu râpé n'a cédé à aucune tentation, elle est passée sur l'écran 5, rayon petit déjeuner. Dressée sur la pointe des pieds, elle a attrapé une boîte de thé, puis une autre, a demandé l'aide d'un client qui passait pour obtenir deux boîtes au sommet de la pile, s'est baissée et en a pris une tout en bas, à la fin il y en avait cinq dans son caddie, bien rangées, rouge, orange, jaune, or, argent. Elle a continué son chemin jusqu'au, rayon poissonnerie. Là, elle a pris cinq paquets de saumon sous vide dont elle a tapissé le fond du caddie et à leur place, dans les bacs réfrigérés, elle a posé les boîtes de thé, en respectant la même gradation de couleurs. Puis elle a apporté le saumon au rayon des alcools, a mis chaque paquet à la place d'une bouteille de Champagne, qu'au fur et à mesure, avec une certaine difficulté, elle rangeait dans le caddie. J'aurais dû signaler au vigile ce comportement étrange, le saumon sorti de son bac met en péril la chaîne du froid, mais le vigile est un con patenté, je n'ai donc rien dit.
Dominique Paravel, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Dans ma vie les livres n'ont pas de place, ils traînent ici et là, ouverts, fermés, oubliés, empilés, dispersés, dans ma vie les livres occupent toute la place.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 15,00 €

Expédié en 2 à 7 jours

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Rencontre à venir

Paravel

Uniques (Éd. Serge Safran)

Lire la suite

À voir

À voir