Tous les jours sont des nuits




Contient une vidéo

Tous les jours sont des nuits

Peter Stamm

traduit de l'allemand par Pierre Deshusses

Éditeur : Bourgois Tous les livres chez l'éditeur Bourgois , Paris, Paris

Collection : Littérature étrangère Tous les livres dans la collection Littérature étrangère

Description : 202 pages; (20 x 12 cm)

EAN13 : 9782267026856


Résumé

Gillian et Matthias, couple du show-business, ont un accident de voiture. Le mari meurt sur le coup, Gillian est défigurée. Elle revit sa relation avec un artiste, Hubert, dont elle était la muse. ©Electre 2014

Quatrième de couverture

Présentatrice de télévision reconnue et appréciée, Gillian mène une existence harmonieuse jusqu'à cette soirée où elle se dispute avec Matthias, son compagnon depuis des années. Sur la route du retour, ils ont un grave accident de voiture qui va bouleverser sa vie. Un temps retirée du monde, Gillian revisite son passé, la relation qu'elle a entretenue avec Hubert - artiste peintre auprès de qui elle a insisté pour servir de modèle - et s'efforce de se reconstruire. Par petites touches distanciées et précises, Peter Stamm compose une histoire à la fois ordinaire et hors du commun qui nous laisse une impression d'inquiétante étrangeté...

 

Thématique : Littérature - Littérature étrangère - Littérature germanique et néerlandaise


Éditeur : Bourgois , Paris


Collection : Littérature étrangère


Reliure : Non précisé


Description : 202 pages; (20 x 12 cm)


ISBN : 978-2-267-02685-6


EAN13 : 9782267026856

Rentrée littéraire (5)
Les romans étrangers

Sur les 607 romans publiés pour cette rentrée littéraire, 203 sont le fait d'auteurs de langue étrangère.

Ce qui n'est pas pour déplaire à nos libraires qui y ont déjà déniché quelques chouchoux, que nous vous laissons découvrir ci-dessous.

Attention : cette liste n'est pas close, certains libraires profitant encore de la douceur du sable pour l'augmenter à leur retour. Alors gardez bien ce dossier sous le coude !


Retour vers le Portail de la rentrée littéraire 2014

Price

Tous les jours sont des nuits

L'homme de la montagne

Et rien d'autre

Lady B

La couleur du lait

Nos disparus

Les réputations

La vie rêvée de Rachel Waring

La femme d'en haut

Enon

L'été des noyés

Le complexe d'Eden Bellwether

Peter Stamm - Tous les jours sont des nuits

Peter Stamm vous présente son ouvrage "Tous les jours sont des nuits". Parution le 28 août 2014 aux éditions Bourgois. Rentrée littéraire 2014.

Extrait du livre

Se réveiller à moitié, plusieurs fois, et plonger à nouveau dans la nuit, remonter des profondeurs du sommeil et s'engloutir à nouveau dans l'apesanteur. Gillian est allongée dans l'eau, celle-ci a un éclat bleuté. Son corps paraît être jaune, mais dès qu'il revient à la surface, il disparaît dans l'obscurité. Toute la lumière vient de cette eau chaude qui clapote sur son ventre, sur ses seins. Huileuse, elle glisse et perle sur sa peau. Gillian a l'impression de se trouver dans un espace fermé, tout est calme, mais en même temps elle sent qu'elle n'est pas seule. Elle est aimée, l'amour la remplit. Le temps fait des bonds. Elle entend un bruit, elle ouvre les yeux. Maintenant elle est seule. Sur le mur il y a des rangées de points lumineux qui n'étaient pas là auparavant. Elle ferme les yeux, le bruit s'éloigne et disparaît. Plus tard, une silhouette blanche bouge à côté d'elle, mains tendues dans un geste d'apaisement, puis s'efface. Gillian éprouve une légère nausée qui fait presque du bien, délicieuse faiblesse qui la tire vers le bas, la ramène vers le sommeil. Puis il fait grand jour, tout est d'un blanc éclatant. Sur la table de nuit est posé un plateau avec le petit déjeuner. Ça sent le café et les fleurs. Son corps se réveille très lentement, elle sent ses jambes et le bras qui repousse la couverture, le froid sur sa peau nue. Elle n'a presque pas mal, juste l'impression de se rassembler avant de se dissoudre à nouveau, lente pulsation. Près d'elle il y a une main qui appuie sur un bouton et devient sa main. Quelque chose soulève son corps, elle entend un léger ronron. Elle respire avec une facilité inhabituelle, comme si l'air affluait dans son corps sans être ralenti par quoi que ce soit mais s'échappait aussi en même temps. Un doigt appuie sur le bouton vert où est dessinée une petite cloche. Du temps passe. La femme en blanc entre dans la pièce, s'approche du lit et, sans rien dire, prend le bassin. Et de nouveau cette impression de se dissoudre, cette chaleur qui s'échappe du corps. Vous avez terminé ? Gillian dit quelque chose qui ressemble à un bref gémissement. Elle a l'impression de n'habiter que la plus petite partie de ce corps qui lui paraît très grand, bâtisse vide remplie de bruits étranges, d'une agitation incontrôlée. Quand on entre dans une pièce, c'est comme si quelqu'un venait juste d'en sortir. On entend des bruits de conversations venues d'on ne sait où, des rires. Gillian descend un escalier en courant, mais une fois encore elle arrive trop tard. Sur la table il reste la vaisselle sale, des plats vides. Les serviettes défaites sont posées en boule sur la nappe blanche, entre des taches de vin et des miettes.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 17,00 €

Expédié en 48h

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Format numérique

epub - 11,99 €

Protection : Adobe DRM

Acheter en numérique

Besoin d'aide pour télécharger votre livre numérique

Rencontre à venir

À voir