Cet été, voyagez intelligent !


 
  • Les sanglots de l'aigle pêcheur / Nouvelle-Calédonie, la guerre kanak de 1917 - Bensa Alban
  • Les aventuriers du Missouri / Sacagawea, Lewis et Clark à la découverte d'un nouveau monde - Royot Daniel
  • La terre des cavaliers / voyage au coeur de l'Afghanistan - Meunier Louis
  • Sur la terre des Sioux / Red Cloud, une légende américaine - Drury Bob
  • Sur la trace des peuples perdus - Dutilleux Jean-Pierre

Coup de coeur

Margarethe Hilferding / une femme chez les premiers psychanalystes

Margarethe Hilferding / une femme chez les premiers psychanalystes

Wilder Françoise

EPEL

EAN : 9782354271640

Prix : 23,00 €

Ajout
panier
OU Achat
immédiat
Cet ouvrage dispose d'un contenu éditorial avancé.

Par Émilie Sabatier.
Libraire au rayon Sciences Humaines

Si l'on associe femme et psychanalyse, personne ne pense spontanément à Margarethe Hilferding. Il s'agit pourtant d'une personnalité marquante à plusieurs égards.


Elle est la première femme médecin de la faculté de Vienne et la première candidate devenue membre de la Société psychanalytique de Vienne. Les célèbres Minutes qui rendaient compte des réunions du mercredi font état de sa présence en 1910. Françoise Wilder reproduit dans son récit une partie de la conférence du 11 janvier 1911 que Margarethe H. donne autour de l'amour maternel.

Très peu d'éléments sur la vie de M. H. nous sont parvenus. Le récit que nous lisons est le fruit de plusieurs années de recherche et est fondé notamment sur une biographie allemande. Il s'agit donc ici d'évoquer voire d'imaginer parfois. À partir de faits connus bien sûr, mais aussi à partir de constructions à l'instar d'un Pierre Michon avec Rimbaud.

Née dans une famille cultivée autrichienne, juive, Margarethe Hilferding obtient sa Matura (équivalent de l'époque du baccalauréat mais très peu accessible aux filles alors), se dirige ensuite vers des études d'institutrice puisque c'est alors la seule formation ouverte aux filles puis suivra des études de médecine réservées aux hommes… Elle fera donc partie du groupe viennois mais le quittera. Elle s'engage également dans une vie militante, engagée politiquement et socialement (pour l'avortement, émancipation sexuelle). A partir de 1934 elle perdra peu à peu, parce que juive, son droit d'exercer sa fonction et en 1942 elle est déportée à Theresienstadt puis à Treblinka, où elle mourra.

Actrice d'une histoire sociale et intellectuelle mouvementée et de la longue et difficile lutte des femmes de la première moitié du XXème siècle, Margareth H nous rend témoins de cette époque et de ces combats.

Faire revivre cette figure féminine, c'est aussi ne pas oublier une force, un engagement dans une époque en pleine ébullition intellectuelle.

L'EHESS fête ses 40 ans


La grande étrangère / à propos de littérature
Justice et critique
Inventaires du communisme
Raison et cultures
Le beau danger / entretien avec Claude Bonnefoy
Liberté et égalité / cours au Collège de France
De la Résistance à la Grèce antique
Hobbes à l'agrégation / un cours d'Emile Durkheim suivi par Marcel Mauss
L'ethnologue, le vrai et le juste


Poches Sciences Humaines

Petit dictionnaire amoureux de la télévision

Petit dictionnaire amoureux de la télévision

Chancel Jacques

Pocket

EAN : 9782266258500

Prix : 8,10 €

Expédié en 48h

Ajout
panier
OU Achat
immédiat