Chargement...
Chargement...

BUILDING STORIES

Auteur : CHRIS WARE

Paru le : NC
Éditeur(s) : JONATHAN CAPE
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

La nouvelle bande dessinée de Chris Ware se présente comme une luxueuse boîte cartonnée (un hommage aux fameuses boîtes de Marcel Duchamp ou de Joseph Cornell).
Elle contient 14 bandes dessinées de tailles et de formats différents : des livres, des brochures, des bandes de papier en zig-zag, imprimées recto-verso, journaux qui se déplient ( clin d'œil au supplément dimanche des grands newpapers américains du début du XX ème siècle) et enfin "un plateau de jeu". Cet objet fort désirable tient à la fois de la délicieuse boîte de chocolat, de la boîte de jeu ou de construction et de la boîte à souvenirs. Devant cette profusion de bandes dessinées, on ne sait pas trop par où commencer. L'auteur nous invite à jouer, à créer notre propre lecture de son œuvre. Chris Ware construit un objet interactif en papier, un pied de nez évident au livre électronique.

Building stories est un ambitieux roman graphique qui décrit la vie des habitants d'un immeuble de 3 étages à Chicago. Au rez-de- chaussée vit une vieille fille solitaire, propriétaire de l'immeuble, qui loue les étages supérieurs. Elle a renoncé à sa vie de femme pour s'occuper de sa mère. Le premier étage abrite un jeune couple au bord de la rupture. Enfin au dernier étage habite le personnage principal, une femme sans nom. Elle rêve de trouver l'amour et de rompre sa solitude. Elle finit, après une première histoire malheureuse, par se marier, par déménager et avoir un enfant. Accaparée par son quotidien, elle souffre d'avoir sacrifié les aspirations artistiques de sa jeunesse.Chris Ware décrit avec beaucoup de finesse ces trois destins de femmes. Le point de vue masculin, si l'on peut dire, est dévolu à un bourdon, Bradford, ce qui ne manque pas de piquant lorsque l'on connaît les mœurs des abeilles. Notre héros, qui a une vie de famille des plus rangée, est obsédé par l'idée de fertiliser la reine, passe une partie de sa vie à être tabassé par ses congénères et finira sa vie écrasé par le pied de l'un des personnages des ces building stories.

La vision du monde de Chris Ware semble toujours aussi mélancolique mais si Jimmy Corrigan pouvait passer pour un exercice de style éblouissant mais parfois un peu vain, on ne saurait soutenir la même la chose à la lecture de son nouveau chef-d'œuvre tant la construction de l'œuvre est au service de la profonde émotion que l'on éprouve face à ces vies minuscules. Son style graphique virtuose, formaliste, géométrique ne l'empêche pas de développer un réalisme documentaire assez saisissant, parfois d'une crudité naturaliste assez troublante. Il capte avec une rare maîtrise des moments de vie : une larme qui coule, un chat qui s'étire, un enfant qui réclame son biberon d'eau, les rapports amoureux, les angoisses de nuit... Il arrive aussi transcrire des choses aussi fragile que la naissance des sentiments ou le sentiment du temps qui passe.

La virtuosité visuelle et l'ambition narrative de Building stories font passer définitivement Chris Ware parmi les plus grands auteurs américains contemporains.
50,00 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
Contenus Mollat en relation

Sélections de livres

Quand BD rime avec beaux livres

Fiche Technique

Paru le : NC

Thématique :

Auteur(s) : Auteur : CHRIS WARE

Éditeur(s) : JONATHAN CAPE

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : Non précisé.

EAN13 : 9780224078122

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : Non précisé.

Hauteur : 30 cm / Largeur : 44 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 2850 g