Chargement...
Chargement...

Chroniques du Paris apache (1902-1905)

Auteur : Amélie Hélie

Auteur : Eugène Corsy

Paru le : 06/11/2008
Éditeur(s) : Mercure de France
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Le temps retrouvé
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Quentin Deluermoz - Auteur : Quentin Deluermoz

Un coup de coeur de Mollat

"M'sieur Clémenceau, vos flics sont dev'nus des cerveaux..."Qui ne se souvient pas de la série Les brigades du tigre ? Qui peut ignorer la valse brune au temps des ginguettes où l'on buvait des mominettes ?

La littérature nous laisse, de Balzac à Proust, tous les aspects graves et frivoles d'un Paris qui charme l'Europe.

Ah la Belle Epoque ! (nommée ainsi au lendemain des atrocités de la grande guerre). Celle où la  société française s'urbanise, s'installe, où les ouvriers se rebellent contre leurs conditions de travail, où  la loi Waldeck-Rousseau est votée, où la liberté de la presse est autorisée, où l'on méprise le bourgeois, où la notion d'identité nationale prend racine.

La peur et la  violence règnent dans ce Paris Canaille. Et c'est dans ce climat que se multiplient les Apaches (référence au roman de F. Cooper, Le Dernier des Mohicans), des bandes qui s'affrontent violemment, qui volent, violent,  tuent,  et soutiennent leurs cocottes.

C'est aussi l'époque où Clemenceau fait évoluer la police et  met en place les brigades mobiles, le préfet Lépine quant à lui  invente la garde fluviale.

Voici donc les chroniques  transversales  de deux icônes parisiennes mises en regard dans cet ouvrage. Deux personnages qui auraient pu se rencontrer, sait-on jamais, puisque vivant dans des quartiers voisins au même moment. La célèbre "Casque d'or", immortalisée par le film de Jacques Becker, raconte le milieu de la prostitution, ses entourloupes avec ses souteneurs, son destin de femme, son premier amour à l'âge de treize ans. Elle confie à la  plume de Henri Frémont,  riche en argot et de la rugosité de la langue de ces  grands voyous si propres sur eux, d'écrire ses mémoires. Les chroniques de Corsy, quant à elles, sont publiées ici pour la première fois. Il nous plonge dans le milieu de la garde dont la devise est de protéger le faible contre le fort et d'assurer la sécurité dans cette grande cité.

Ce texte s'apparente souvent à un désir de vengeance vis-à-vis de son collègue, victime du devoir, tué par une bande de voyous aux chaussures bien cirées. Grâce à ces deux récits personnels et exceptionnels, on s'approche au plus près de l'ambiance dans les rues de Paris à la veille de ce qui plongea la France dans l'horreur et mit fin à la IIIe République. On espère que les éditions Mercure de France trouveront d'autres trésors d'archives à exhumer dans leur collection Le temps retrouvé !

17,80 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Deux textes sur les Apaches, jeunes gens qui vivaient aux marges de la loi dans le Belleville des débuts du XXe siècle. Dans le premier, tiré du journal Le fait divers, A. Hélie, prostituée et amante de deux chefs rivaux raconte son quotidien et l'atmosphère au sein de ces communautés. Dans le second, un gardien de la paix retrace la mort d'un policier, J. Besse, assassiné rue des Amandiers. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Chroniques du Paris apache (1902-1905) Mémoires de Casque d'Or La Médaille de mort Dans le Paris populaire des débuts du XXe siècle, de Belleville à Ménilmontant, sévissent les apaches, bandes de jeunes gens « sauvages », « barbares », selon la presse, surveillés par la police mais s'affranchissant des règles par le vol, le coup de couteau, le revolver, l'organisation de la prostitution et le racket. Voici deux récits qui, de manière complémentaire, rendent compte au plus juste de cette vie du « milieu ». L'un est interne, les Mémoires de Casque d'Or, recueillis par la revue Fin de Siècle en 1902, au moment où Amélie Élie, égérie des apaches, prostituée célèbre, amante de deux chefs rivaux, Manda de la Courtille et Leca de Charonne, est déjà devenue une figure de folklore. L'autre est policier, La Médaille de mort, qui fait le récit détaillé en 1905 de la mort d'un gardien de la paix, assassiné par un souteneur à la sortie d'un café de Belleville. Le meurtrier, arrêté, jugé, échappera de peu à la guillotine. Ces textes illustrent le mode de vie apache. L'un donne naissance à la mythologie du Paris canaille, décrivant les habitudes, les pratiques, les figures, les rituels et la langue d'un milieu fascinant ; l'autre souligne une demande grandissante de sécurité au sein de la population apeurée par la multiplication des affaires, des attaques, et leur médiatisation effervescente par les journaux. Comme si la ville et ses habitants éprouvaient tout à la fois le désir de se faire peur et le besoin de se rassurer.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 06/11/2008

Thématique : Histoire contemporaine générale

Auteur(s) : Auteur : Amélie Hélie Auteur : Eugène Corsy

Éditeur(s) : Mercure de France

Collection(s) : Le temps retrouvé

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7152-2862-7

EAN13 : 9782715228627

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 241

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,3 cm

Poids : 300 g