Chargement...
Chargement...

Les béquilles

Auteur : Patrice Pluyette

Paru le : 27/08/2004
Éditeur(s) : M. Nadeau
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Des béquilles, il en faut ; visibles ou invisibles, elles nous aident à marcher, à nous tenir droit. Le narrateur de ce roman, cascadeur de son état, aimant les chutes d'immeubles, de chevaux, de falaises ou d'escaliers, se voit privé du bon usage de ses jambes à la suite d'un incident domestique (on ne répond pas impunément au téléphone les pieds nus) et doit porter, pour un temps presque immobile, une charmante paire de béquilles choisies avec goût dont il tombe éperdument amoureux.

Avoir des béquilles dans la vie, ce sont des portes qui s'ouvrent toutes seules, des places dans le bus qui se libèrent, une forme de visibilité sociale qui offre le sentiment de devenir unique. Notre cascadeur, on l'a compris, a eu vite fait de se réjouir de son état et de progresser, sur béquilles, dans tous les domaines.

D'ailleurs sa voisine, Becky, (c'était osé !) vit désormais sous son toit. Il n'est donc plus seul à gérer les quelques tâches quotidiennes qu'il malmenait par son état. Il n'a pas pour autant l'intention de faire la cour à cette jeune femme qui jusque là peignait des paysages depuis sa chambre dans l'immeuble en face. Elle attend son compagnon de globe trotteur parti pédaler à travers le monde. Elle aura tôt fait de rejoindre ses pénates sitôt que l'inénarrable cyclisye Rütt sera de retour. Car Rûtt, un jour, est de retour.

Cet homme qui dormit dans tous les endroits possibles et toutes les positions possibles, confiera : " En ayant vu une si grande partie de la population du globe, il pensait mieux comprendre l'esprit humain, ce qui fait son angoisse, son bonheur. Quelles que soient l'origine ou la culture, dit-il, c'est toujours un peu la même angoisse qui revient, celle de l'amour, celle de la mort de l'amour. Le reste n'est là que pour combler le vide." Mais cette reflexion un peu maussade est une exception car ce premier livre porté par une lumineuse idée s'achève de la plus heureuse façon : "J'avais besoin de marcher"
12,15 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Le narrateur est cascadeur, spécialiste de chutes. Un accident bête, survenu chez lui, l'oblige à marcher avec des béquilles. La vie n'est pas simple. Jusqu'au jour où une amie, Becky, s'installe chez lui pour l'aider. Premier roman. ©Electre 2017

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 27/08/2004

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Patrice Pluyette

Éditeur(s) : M. Nadeau

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-86231-188-X

EAN13 : 9782862311883

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 124

Hauteur : 21 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1 cm

Poids : 144 g