Chargement...
Chargement...

Ni fleurs ni couronnes; Suivi de Sous la cendre

Auteur : Maylis de Kerangal

Paru le : 16/03/2006
Éditeur(s) : Verticales
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Minimales
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Après deux romans emplis de belles promesses, Maylis de Kerangal confirme et nous envoie de ses nouvelles...
Les petits livres ne sont pas nécessairement dans l'oeuvre d'un auteur des pauses ou des accidents voire des respirations avant de plus amples périls. Maylis de Kerangal, l'auteur remarqué de deux très beaux livres (Je marche sous un ciel de traîne et La vie voyageuse) se faisait un peu attendre (car les libraires, quand ils ont repéré un jeune auteur, sont impatients de le voir confirmer les espoirs qu'ils placent en lui). L'attente a été récompensée et précisément avec un de ces petits livres qu'il ne faut pas sous-estimer. Composé de deux longues nouvelles, Ni fleurs ni couronnes, avec ce titre très Série Noire qui paraît sonner comme un avertissement, nous convie à deux voyages insulaires, deux brèves rencontres secouées par des mouvements marins ou telluriques.

Dans la première, un fait divers dramatique, le naufrage du paquebot Lusitania coulé par les allemands pendant la Grande Guerre, est l'argument de départ. Cet événement connu et largement exploité par la chronique car il précipita les Américains dans la guerre, nous en aurons une vision étrange à travers la rencontre improbable d'un jeune homme, fils de paysans pauvres irlandais, et d'une jeune femme venue sur les lieux du drame pour remplir une mission. Unis dans une quête macabre, réunis sur une barque dans une pêche aux cadavres, l'un pour toucher la prime promise par les assurances, l'autre pour retrouver un homme dont nous ne saurons rien, ce couple inattendu va connaître ce qui n'est réservé qu'aux gens liés par une forte intimité, complices de faits inavouables quand rien ne devrait les rassembler. Dans cette ambiance, M. de Kerangal va utiliser les ressources de sa langue précise, les alternances de temps, son art de l'ellipse et nous entraîner dans une aventure où le macabre se conjugue aux couleurs poétiques de la nuit, dans des courants où le trouble des corps se fait charnel malgré le froid.

La deuxième nouvelle, Sous la cendre, nous change complètement de décor puisqu'elle se déroule dans une île volcanique, Stromboli, lieu où sommeille la colère d'un monde que l'Homme croit avoir dompter. Le touriste vient ici avec une innocence orgueilleuse grimper les escarpements d'une montagne qui gronde sans comprendre que se joue sur ses pentes une histoire violente et que la souffrance peut surgir d'une balade qu'on croyait anodine. Deux étudiants sont les protagonistes de cette histoire et ils en feront l'expérience cruelle dans le sillage d'une jeune femme qui les guide vers l'abîme. Là encore, et c'est un des plaisirs tourmentant que l'on découvre lorsqu'on lit Maylis de Kerangal qui ne se veut pas omnisciente narratrice, bien des choses nous sont cachées, bien des ressorts psychologiques nous restent voilés. Nous sommes face à des tragédies parfaitement construites et mises en scène mais aucun coryphée ne viendra nous donner l'épilogue.

Cet art de la brièveté, du silence, cette mise en scène de la lumière qui est une des grandes forces de l'auteur (on se souvient avec émotion de son premier roman), cette vision poétique du chaos qui nous habite ou nous entoure traversent ses deux longues nouvelles, puissantes et mystérieuses comme des romans qu'on aurait dépouillés de leur pesanteur. De quoi nous autoriser en tout cas à lui tresser des lauriers et à, de nouveau, nous impatienter.

12,50 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Deux récits. Le premier qui donne son titre au volume, se situe en Irlande, en 1915. Rescapé d'une famille décimée par la pauvreté, Finbarr Perry tente de s'embarquer pour les Etats-Unis. Il sera le témoin du naufrage du Lusitania, torpillé par un sous-marin allemand. Le second récit, "Sous la cendre", se déroule dans l'Italie contemporaine, 2 amis tombent sous le charme d'une inconnue, Antonia. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

ni fleurs ni couronnes suivi de sous la cendre Printemps 1915, un naufrage au sud de l'Irlande, un jeune homme et une inconnue partent en mer repêcher les noyés. Été 2003, une expédition nocturne sur les pentes du Stromboli, deux voyageurs et une jeune femme aux prises avec leurs vertiges volcaniques. Deux récits en miroir pour faire entendre le souffle des corps qui se libèrent, dire la matérialité physique et poétique du monde qui les contient et concilie leurs gestes, la tension entre l'animé et l'inerte, entre le mort et le vivant.

Contenus Mollat en relation

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Articles blog Ado

Fiche Technique

Paru le : 16/03/2006

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Maylis de Kerangal

Éditeur(s) : Verticales

Collection(s) : Minimales

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-077720-0

EAN13 : 9782070777204

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 135

Hauteur : 17 cm / Largeur : 12 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 135 g