Chargement...
Chargement...

Valentin, Valentine, Roland, François et les autres

64_valentin-valentine-roland-francois-et-les-autres
Publié le 13/08/2009
Des nouvelles de la librairie Mollat et de ce qu'on y trouve...

Valentins et Valentines devraient être comblés par notre dossier consacré aux cadeaux d'amoureux. Les libraires ont choisi parmi leurs ouvrages ceux qui selon eux méritaient d'être offerts à celui ou celle qu'on aime. Ainsi, vous ne pourrez pas vous tromper. Consultez notre sélection.

Entre les murs, cour et jardin
Le roman de de François Bégaudeau, que nous avions ardemment défendu a connu, on le sait, un immense succès de librairie et son adaptation cinématographique ne fut pas en reste puisqu'elle se vit décerner une palme d'or à Cannes en 2008 et, succès en salles aidant, déclencha une vive polémique entre intellectuels, les pour appréciant le modèle d'enseignant flexible et adaptable qu'incarnait Bégaudeau, les contre dénonçant l'angélisme du film. Soit.
Voici qu'Entre les murs connaît un nouvel avatar, sur les planches cette fois, où l'adaptateur et metteur en scène François Wastiaux présente au Théâtre ouvert, à Paris, sa vision du roman en mettant l'accent sur les aspects les moins optimistes. Bonne chance à lui.

Le blog de Pierre Assouline en faisait état récemment, Roland Barthes a, grâce à ses Mythologies, grandement contribué à la postérité de la DS Citroën. Voici que l'un et l'autre refont parler d'eux. Citroën en annonçant la renaissance de la gamme DS et Roland Barthes dont on publie deux inédits, Journal de deuil et Carnets du voyage en Chine, qui ne manquent pas de faire débat, RB n'ayant semble-t-il pas souhaité qu'on publiât quelque inédit après sa mort.

100 ans. C'est l'âge de la Nouvelle revue Française. C'est en effet le 1er février 1909 qu'a paru le premier numéro de cette revue légendaire qui devait publier ce que la littérature du XXe siècle a fait de meilleur. Créée par André Gide et un groupe d'amis passionnés, la revue fut en 1911 reprise par Gaston Gallimard à la demande de ses créateurs. En 1919, les éditions de la NRF deviendront Gallimard mais la revue conservera son nom et sa couverture de papier ivoire qu'elle possède encore. Constant aussi, le niveau d'exigence et la qualité des textes proposés dans ces pages qui révélèrent tant d'écrivains. Nous y reviendrons bientôt, lorsque paraîtra le n°588 de la nénéref (comme disait Céline) qui devrait nous réserver de belles surprises.