Chargement...
Chargement...

Viviane Forrester nous quitte

65157822_viviane-forrester-nous-quitte
Publié le 03/05/2013
Viviane Forrester ne dénoncera plus « l'étrange dictature ».
Née Dreyfus en 1925 à Paris, Viviane Dreyfus fuit vers l'Espagne en 1943 pour échapper aux rafles qui sévissent anti-juives en France.

À son retour, c'est comme écrivaine mais aussi et surtout comme critique littéraire qu'elle se fera connaître. Spécialiste de Virginia Woolf, Antonin Artaud, Thomas Bernhard, Marcel Proust et de bien d'autres, elle rédigeait des critiques pour Le Monde, mais également pour le Nouvel Observateur et la Quinzaine Littéraire. Elle était membre du jury du Fémina depuis 1994.

Loin de rester cantonnée à la sphère de la fiction, l'écrivaine avait les deux pieds ancrés dans la réalité. Son essai, L'horreur économique, traduit en 24 langues et prix Fémina de l'essai en 1996, propulse ses écrits sur le plan international. Viviane Forrester y dénonce l'ultralibéralisme, nouveau régime politique planétaire, inavoué, qui nous tient sous son joug et qui exploite la mondialisation au détriment des populations. Selon elle, ce n'est pas l'économie qui a la mainmise sur le politique, c'est la politique de ce régime qui détruit délibérément l'économie, pour ne laisser place qu'à la spéculation.
Viviane Forrester est l'un des membres fondateurs du collectif altermondialiste Attac créé en 1998.
Chargement...