Chargement...
Chargement...

Des villes sous l'Asphalte

Publié le 05/11/2010
Une maison d'édition, une collection noire
Asphalte est une jeune maison d'éditions qui a vu le jour en mai 2010. A leur catalogue tout beau tout neuf, on trouve une poignée d'auteurs étrangers - un Australien : Mudrooroo, un Britannique : Richard Milward, deux Argentins : Felix Bruzzone et Roberto Arlt, un Allemand : Tom Liehr - et, chose qui intéresse au plus haut degré les polardeux que nous sommes, le début d'une collection noire de recueils de nouvelles consacrées aux villes. Paris Noir a ainsi inauguré la série, suivi de Los Angeles Noir, et du dernier opus en date : Londres Noir paru ce mois-ci.

Chaque recueil est présenté par une personnalité qui signe une préface pertinente de «sa» ville, éclairant ainsi ses différentes facettes, vision des quartiers, antagonismes sociaux, reflets d'ambiance, plus d'explicites références littéraires (et policières). Aurélien Masson, directeur de la Série Noire ouvre ainsi le volume sur Paris, l'écrivain de polars Denise Hamilton, qui est née et vit à Los Angeles se penche sur la cité des Anges, et la londonienne Cathi Unsworth introduit Londres Noir.

Les éditions Asphalte ont eu l'initiative de reprendre à leur compte «le bébé» de Johnny Temple, directeur des éditions Akashic Books, maison indépendante de Brooklyn, New York, qui a lancé une « collection autour des villes noires. L'idée est simple : un recueil de nouvelles pour chaque grande ville. Appréhender la réalité sociale d'une ville par le prisme de la littérature. Inviter au voyage par les mots et la fiction ».

Chaque ouvrage s'ouvre sur une carte de la ville, qui plante le décor, ne serait-ce que par l'évocation de quelques noms clés – il suffit de lire : les Batignolles, le quartier Latin, le Marais, la gare du Nord, les Grands Boulevards, pour se retrouver à Paris – Los Angeles river, Beverly Hills, Santa Monica, Long Beach, Los Angeles International Airport et l'avion décolle – avec la Tamise, Albert Bridge, King's Road, Regent Park, Brixton, Kentish Town c'est tout Londres qui résonne... A l'intérieur de chaque recueil, les nouvelles sont regroupées autour de trois ou quatre thématiques différentes.
C'est l'occasion de découvrir de nouveaux auteurs (dont certains n'ont encore jamais été traduits en France) ou de retrouver des auteurs confirmés. Pour Paris, le lecteur français amateur du genre s'y retrouvera, qui connaîtra déjà les noms des incontournables Daeninckx, Doa, Pouy, Prudon, Villard, Pécherot, Pelletier... Le recueil Los Angeles Noir s'ouvre sur une nouvelle, inédite tenez-vous bien, de Michael Connelly, auteur phare de la Cité des Anges, intitulée Mulholland Drive ! (merci à l'une des traductrices, venue nous rendre visite sur le rayon, de nous l'avoir signalé). Les autres contributeurs sont moins connus et, parmi ceux déjà traduits en français, on peut cependant repérer : Ferrigno, Hamilton, Phillips... Idem pour Londres Noir où surnagent les noms de Bruen, Denby, Unsworth, ou encore John Williams. Pour les curieux qui voudraient en savoir plus, ils trouveront à la fin de chaque ouvrage un index répertoriant les différents auteurs sous forme de notices bio-bibliographiques. En bonus, sur le rabat intérieur de la jaquette, «la bande-son du livre» à savoir, sous forme de playlist, les chansons citées dans le recueil.

Prochaines destinations : sur la grille de départ sont annoncées les villes de Brooklyn et Rome. Prêts à embarquer ? Attachez vos ceintures !
Chargement...