Chargement...
Chargement...

L'assurance (suite)

Publié le 06/04/2004
La suite de notre dossier sur les métiers de l'assurance.

Parler d'assurance sans aborder l'assurance automobile ne se conçoit pas. Sujet classique de conversation au café du commerce. Deux ouvrages doivent être cités. Le Manuel de l'assurance automobile, Argus, expose très clairement tout ce qu'il faut savoir : technique, contrats, garanties, directives européennes et internationales. L'assurance automobile aujourd'hui, Vuibert , compare les différents systèmes européens : où l'on s'aperçoit que le Bonus Malus français n'est pas si détestable qu'il n'y paraît…comparé à nos voisins.

Dans le cadre des assurances de personnes, les experts médicaux seront souvent mis à contribution pour évaluer les préjudices subis par les victimes. A ce niveau, trois ouvrages s'imposent depuis quelques années. Le Droit du dommage corporel, Dalloz, le Précis d'évaluation du dommage corporel, Argus, et une mention spéciale pour L'évaluation du préjudice corporel, Litec, qui en est déjà à sa 16ème édition.
Pour rester dans ce domaine, L'assurance Santé, Economica avant même la réforme de la Sécurité Sociale, pose les questions brûlantes : assurances sociales ou de marché ? rentabilité ? solvabilité ? Ajoutons le récent Actuariat des engagements sociaux, Economica, présentant les différents régimes d'assurance sociales en France et en Europe à travers leurs techniques respectives. Et pour être dans l'actualité, Le calcul des engagements de retraite supplémentaire, Economica, est un outil comptable indispensable pour intégrer en IASC cette donnée nouvellement apparue dans la gouvernance d'entreprise. A lire enfin le très original Epargne, Assurance Vie et retraite, Economicaqui pose la question du financement global du vieillissement de la population, question redondante s'il en est ; là où certains ne pensent qu'à l'état, par ailleurs coincé entre le surendettement et les directives européennes, d'autres ajoutent les solidarités familiales et les marchés financiers par le biais de l'épargne et des assurances vie.

Et là, nous entrons dans la partie où l'assurance est de plus en plus impliquée dans la gestion de patrimoine, tant les produits sont divers. Trois titres méritent d'être cités : Assurance vie et gestion du patrimoine, Argus, Assurance vie placement et gestion de patrimoine, Sefi, et surtout Assurance vie : techniques et produits, Argus, qui aura notre préférence avec une présentation des principes généraux, des différents produits, des calculs de primes, des provisions et des techniques de gestion de ces contrats. Pour approfondir ces techniques de calculs, on ne peut que recommander trois ouvrages de la même lignée éditoriale (Economica, collection AAA) à savoir : Calculs élémentaires de l'assurance vieLes outils de l'actuariat vie et Gestion actif passif en assurance vie… pour asseoir et pérenniser la compétitivité d'une entreprise d'assurance vie.

On l'aura compris, il n'est plus question dans l'entreprise d'assurance moderne de se contenter de quelques montages juridiques plus ou moins habilement construits, mais au contraire de s'investir dans les dernières techniques de la gestion financière d'entreprise et de marché (La gestion actif passif d'une compagnie d'assurance, Economica ou encore Les dérivés financiers et d'assurance, Economica). Le management par la création de valeur s'imposera rapidement (Assurance et management de la valeur, Economica). La prospective permanente sera le maître mot. Le réchauffement de la planète, par exemple, et ses conséquences à venir, incitera certains à lire pour le plaisir le très original Gestion du risque climatique, Economica…où comment prévoir l'évolution des marchés financiers et des marches de gré à gré, au regard de ces risques nouveaux.

Sommes-nous si éloigné des préoccupations de l'assureur moderne ?

Jean-Paul Lafaysse

| 1 | 2 |

Chargement...