Chargement...
Chargement...

La rentrée des libraires

Publié le 10/09/2002
Quand on vous dit que les libraires travaillent pour vous !Ils ont vu, ils ont lu et ils l'ont voulu.Voici les permiers coups de foudre du rayon Littérature...


Thomas Savage, Le pouvoir du chien, Belfond
Dans un ranch du Montana (dans les années 1920)  l'irruption d'une femme dans la vie de deux frères va faire basculer le destin.

Margareth Drabble, La sorcière d'Exmoor, Phébus
L'incroyable pied-de-nez de la vieille dame indigne...

Sebastien Ortiz, Taleb, Gallimard
Pour comprendre mieux l'Afghnistan et la montée en force des Talibans. Un conte envoûtant.


 


Ann Patchett, Bel canto, Rivages
Honneur à Ann Patchett d'avoir su trouver le ton approprié pour nous offrir une comédie sentimentale et tragique issue d'un fait réel.

Robert Belleret, Les bruyères de Becon, Wiespese
Ces deux cent pages défilent plaisamment au cœur des années de reconstruction d'une France pourtant emboutie
par la guerre.

Nicolas Fargues, One man show,  P.O.L.
« One man show »  est en effet une invitation prometteuse qui se poursuit jusque sur la 4ème de couverture.

Olivier Adam, Poids leger, Editions de l'Olivier
Olivier Adam ne renie pas une parenté US ce qui ne l'empëche pas de voguer sur des crêtes idéales pour forger
son héros.

Christine Angot, Pourquoi le Brésil, Stock
Le rythme de l'écriture d'Angot est en rapport direct avec sa vie et elle ne badine pas avec ça parce que
l'on sait (l'on doit savoir) qu'elle en bave – trente huit ans que ça dure ! (les cinq premières étaient  plutôt cool).

 



Rosa Montero, Le territoire des barbares, Métailié
Une jeune femme se retrouve plongée dans un passé, une jeunesse qu'elle aurait voulue enterrée. Une course poursuite à travers une ville crépusculaire. Haletant.

Philip Roth, La Tâche, Gallimard
Le soleil noir de la rentrée. Politiquement incorrect, radiographie de l'Amérique. Hilarant, une pure merveille !

Laurent Mauvignier, Ceux d'à côté, Editions de Minuit
Ce sont les mots justes pour faire entendre la souffrance, la solitude, le désespoir. Il ose et nous permet d'oser... Superbe !


 


Emmanuel Dongala, Johnny chien méchant, Le Serpent à plumes
Le portrait d'une Afrique déchirée, abandonnée au chaos et à la folie d'une de ces guerres que l'on dit "tribales"...

Robert Hasz, La Forteresse, Viviane Hamy
Muté dans une improbable caserne chargée de protéger la frontière contre un ennemi invisible, le lieutenant Livius plonge dans un cauchemar kafkaien interminable : étourdissant d'intelligence, ce roman révèle un univers totalement original.


 


Olivier Rolin, Tigre en papier, Seuil
Beau roman non dénué d'humour , habité par un sentiment de loyauté envers un passé dont les illusions perdues n'ont pas tué tous les rêves .

Jean-Philippe Toussaint , Faire l'amour, Minuit
Un amour qui se fait et se defait sous les néons nocturnes de Tokyo. Elégance et sensualité...


 


Arnaud Cathrine, Les vies de Luka, Verticales
On retrouve l'écriture précise et elliptique d'A.C. pour nous raconter le tourment d'une adolescente enfermée
dans ses rêves de liberté et étouffée par son quotidien sans éclat.

Denis Grozdanovitch, Petit traité de désinvolture, José Corti
Cet ancien tennisman professionnel cachait un esprit brillant et doué pour l'analyse : dans cet opus, il
livre une suite de textes sur la littérature et les jours qui vaut le détour tant s'en dégage une liberté de ton rare.

Wilhelm Genazino, Un parapluie pour ce jour-là, Christian Bourgois
Un essayeur de chaussures de luxe qui traine son désabusement inquiet, un homme en rupture d'amour, un héros
à la nonchalance communicative : trois personnages qui n'en font qu'un pour cette petite perle d'outre-Rhin.

Chargement...