Chargement...
Chargement...

Le goût de l'Epure

Publié le 06/03/2007
De la cuisine considérée comme l'un des beaux-arts. Ou comment faire de beaux et bons livres ? L'Epure à la réponse. Visite guidée d'un catalogue d'éditeur aussi beau que sympathique.
Maison d'édition indépendante, les éditions de l'Épure, créées en 1991, participent au renouveau culturel qui traverse l'Europe à cette époque. Prenant part à la veine culturelle, elles offrent une ligne éditoriale guidée, tant sur le fond que sur la forme, par le fil de la genèse de la création. En ressort une marque de fabrique singulière, sobre et raffinée.

La production de l'Épure se concentre sur l'esprit du livre-objet décliné en gastronomie et en art. Ces derniers très présents les premières années se sont vus doublés aujourd'hui par une florissante production d'ouvrages de cuisine aux motifs divers et variés.

Si l'Épure est indiscutablement reconnue comme maison d'édition gastronomique, il faut entendre alors la branche à contre-courant, décalée, à la limite de l'iconoclaste.

Les collections
La fleur d'oranger, le yuzu, la sardine, la courgette, le pamplemousse… La collection emblématique de la maison d'édition, Dix façons de préparer, a enrichi, détourné, ravivé, à ce jour, plus de cent vingt ingrédients différents. Le principe est simple : un produit, préfacé, décliné en dix recettes selon la créativité de son cuisinier, initié ou amateur. Une présentation élégante, des papiers raffinés aux couleurs attrayantes, une fabrication à l'ancienne avec une piqûre cahier d'écolier fil de lin, des papilles agacées. Une collection qui se donne à voir, à toucher, à goûter.

Variation thématique de cette collection, Serial colors, déclinaison chromatique de Frédérick Grasser Hermé, écrivain-cuisinière, propose non plus un mais divers ingrédients naturellement colorés. Le rose, le jaune, le blanc, le violet… 9 monochromies surprenantes et déjantées.

Entre dînettes et plaisirs nomades, Sonia Ezgulian, dans la collection Picorettes, livre un univers gourmand composé de 50 mouillettes, 30 pique-niques et gamelles et 20 plateaux-télé. Trois sujets ludiques, trois formats atypiques, avec pour illustration des esquisses, des photographies, et autres collages ingénieux.

Pour faire rimer « boîte en fer blanc » et « gourmand » la collection L'ouvre-boîte propose de redécouvrir l'histoire de la conserve à travers documents anciens, photographies et anecdotes, l'ensemble agrémenté d'une bonne vingtaine de recettes, offrant ainsi une seconde vie à un aliment. C'est ainsi que les Sardines, la Crème de marrons et marrons ont déjà été mis en boîte.

Une collection jeunesse destinée aux cuisiniers en herbe met en scène Sur le frigo : Le potiron, La patate et La tomate. Elle se présente sous la forme d'un petit livret en accordéon aimanté, avec la recette au recto et les blablas (historique, infos, blague et bricolage), au verso.

Parce qu'à la notion de bon s'ajoute celle du beau, la collection Un produit, un paysage explore l'environnement de produits AOC tels que le Piment d'Espelette, le Taureau de Camargue ou encore le Roquefort, le Camembert de Normandie etc. Présentée sous la forme d'un carnet de route enrichi de photographies, cette collection est vouée à satisfaire la curiosité des gourmets.

Cuisine et littérature se savourent également de manière peu conventionnelle avec les Recettes Immorales de Manuel Vasquez Montalban, Testicules de Blandine Vié et L'Amour farci d'Annie Papin.

En cohérence avec leur dessein premier, les Éditions de l'Épure donnent place, avec la collection « Essai sur l'art et la création », à des essais d'auteurs posant un regard nouveau sur les dispositions et les relations privilégiées qu'un artiste élabore et entretient avec son œuvre : Van Gogh ou la peinture comme tauromachie, Gauguin vision d'Océanie, Fautrier ou le désengagement de l'œuvre

Une qualité et une originalité incontestables, une présentation moderne dans les formes et anciennes dans la fabrication, confèrent à la maison d'édition une image créative et peu conforme, une véritable identité.



L'Epure en vitrine à la librairie
En vitrine à la librairie : l'Epure


Chargement...