Chargement...
Chargement...

Mollat Vox 62

Publié le 15/06/2011
Les libraires sont de retour avec leurs coups de cœur sonores. Montez le son !
En Histoire, Anne Chauvel présente Le roman des morts secrètes de l'histoire de Philippe Charlier (Rocher).
Un travail mêlant médecine légale et archéologie en s'intéressant à des morts suspectes telles que celles d'Alexandre le Grand, Cléopâtre, Saint-Louis, Raspoutine, etc. Toutes les méthodes de la médecine légale sont utilisées, analyses de procès-verbaux d'autopsies, exhumations de restes momifiés, comparaisons génétiques, recherches de poison.

Côté BD, Loïc Nicolas a eu un coup de cœur pour Beauté (Volume 1 : Désirs exaucés) de Kerascoët et Hubert (Dupuis)
Morue, la souillon du village est laide et sent en permanence le poisson à force d'en écailler. Un jour, elle délivre Mab, une fée prisonnière d'un sortilège qui exauce son souhait de devenir la plus belle. Mais cette transformation s'avère dévastatrice pour son entourage et même pour tout le royaume.

Pour le livre de poche, Gwenaël Rocher a choisi Une femme simple et honnête de Robert Goolrick (Pocket).
Wisconsin, automne 1907. Sur un quai de gare, Ralph Truit, magnat local, attend un train dans lequel se trouve son dernier espoir, une promesse de bonheur retrouvé. Il a placé plusieurs mois auparavant une annonce dans un journal pour trouver une femme. Dans le train, Catherine Land se débarrasse de ses atours de courtisane pour se déguiser en femme simple et honnête...

Parmi les albums de Jeunesse, Adeline Macéra a choisi Les enquêtes de mister Poireau (Volume 1, Mystère en cuisine) de Jocelyne Marque et Kristel Radoara (Les p'tits bérets)
A la veille d'une grande fête familiale, le somptueux chapeau de lady Félicity, la pièce montée, a été dérobé dans la cuisine de madame Julienne. Le célèbre inspecteur Mister Poireau est diligenté. Vêtu d'un élégant smoking vert, les cheveux coiffés en brosse, ce dernier interroge tous les suspects : Bernardine Brioche, les frères Éclairs ou Rocky Cafard le sans-papiers.

En Littérature, Fleur Aldebert a été séduite par le roman de Zoyâ Pirzâd, C'est moi qui éteins les lumières, paru chez Zulma.
A travers l'histoire de Clarisse, dont le quotidien va être bouleversé par l'arrivée de nouveaux voisins arméniens, cette fiction esquisse le portrait d'une société patriarcale tout en restituant la réalité de la vie des Arméniens d'Iran.

Et enfin, notre spécialiste du Polar Karine Gilabert vous parlera de L'armée furieuse de Fred Vargas (Viviane Hamy).
Loin de sa circonscription, Adamsberg va accepter d'aller enquêter dans un village normand terrorisé par les superstitions et les rumeurs sauvages... A ne pas manquer !

Chargement...