Chargement...
Chargement...

Y'a plus d'saisons !

Publié le 26/05/2015
Un dossier Catherine Dauriac pour Écolo Info
Après la Pologne (2013) et le Pérou (2014), la France présidera la 21ème Conférence des Parties de la convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC): la COP21 ou Paris Climat 2015. Ce rendez-vous auquel sont attendus 195 états signataires (dont l'UE, membre à part entière en plus des 28 états qui la composent) se tiendra du 30 novembre au 11 décembre au Bourget. L'enjeu majeur : tenter de pallier la crise climatique en maintenant le réchauffement sous la barre des 2° Celsius, voire 1,5°, à l'horizon 2100.

Pour les pays de la CCNUCC, la COP21 représente la date butoir pour trouver un accord. Comme le soulignait dernièrement le magazine Terra Eco, "nous ne sommes plus dans la possibilité d'empêcher le mur. L'obligation d'adaptation s'est substituée à la possibilité de l'évitement. Nous aurons (et avons déjà) les inondations, les dérèglements et les réfugiés. Tôt ou tard, chacun d'entre nous devra accepter que le vieux monde de l'holocène, dans lequel la civilisation moderne a pu se développer, est en train de mourir sous nos yeux ».

Pourquoi affronter cette vérité, me demanderez-vous ? Parce que ne pas le faire, c'est vivre en se berçant d'illusions. Mais comment aborder le problème ? Selon une enquête récente, si la majorité des Français (51%) ont connaissance de la COP21, quant à ses chances d'aboutir, 75% pensent qu'elles sont nulles… D'ailleurs, seuls 13 % estiment que la lutte contre le changement climatique est une priorité (source : enquête BVA-PlaceToB 2015).

Ces trois ouvrages récemment parus proposent des pistes de réflexion et de débats, et parfois une première porte d'entrée à cette problématique brûlante.


Visuel du dossier :
© Jennifer Cozzette for the noun project
Chargement...