Chargement...
Chargement...

Histoire de la France littéraire. Volume 2, Classicismes : XVIIe-XVIIIe siècle

Paru le : 10/03/2006
Éditeur(s) : PUF
Collection(s) : Quadrige. Dicos poche
Contributeur(s) : Directeur de publication : Jean-Charles Darmon - Directeur de publication : Michel Delon - Directeur de publication : Michel Prigent - Préfacier : Michel Pringent

25,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Présente les institutions littéraires et les espaces de la république des lettres, des cabinets savants aux salons mondains, les savoirs et les valeurs diffusés (cosmos, univers, Dieu et l'homme, savoirs, techniques et esthétiques de l'espace, voyages et utopies, croyances...), les différents genres littéraires... ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Des vieillards bougons ou suaves, des amants éconduits ou triomphants, des assassins coupables ou innocents, des héros enthousiastes ou fatigués, des histoires véridiques ou invraisemblables, des phrases longues comme des fleuves ou vives comme des cascades, des personnages en quête d'auteurs, des écrivains à la recherche de leur personne ou du temps perdu, des modèles de vertu et des abîmes de vice... Des courants, des écoles, des genres, des critiques, des querelles, des doctrines, des excommunications et des réconciliations, des triomphes (souvent sans lendemain) et des échecs (parfois sans raison), des oeuvres oubliées et retrouvées, des poètes maudits et des romanciers bourgeois, des plumes sans honneur et des gloires sans talent... autant de symptômes ou de signes vivants de la «comédie humaine», ce théâtre sans frontières de la France littéraire. Le septième art ne s'y est pas trompé, dès sa genèse, avec l'image et comme une «romance sans paroles», qui a puisé son inspiration et son expression dans la résonance et la résistance de cette France littéraire. La France littéraire est une construction, une architecture d'hypothèses, une mise en scène (pas en ordre) progressive des représentations. Naissances, Renaissances. Classicismes. Modernités. La perspective retenue donne la direction et s'entend comme un diapason. «Classicismes». Le pluriel retenu, celui - Descartes et les Lumières ne sont pas sans influence - de la volonté éclairée par la raison, ne masque pas un apogée, il marque une passion de l'équilibre, une chorégraphie (baroque ?) des complexités, une recherche de la vérité - scientifique, artistique, morale, divine - fondée sur l'inquiétude et l'incertitude («Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie»). Vérité politique : le siècle de Louis XIV ou les règnes de cinq souverains d'Henri IV à Louis XVI ? Vérité religieuse : le Dieu de Descartes «inutile et incertain» selon Pascal ou le déisme athée du XVIIIe siècle ? Vérité morale : celle - désespérée - des Maximes de La Rochefoucauld ou celle - douloureuse - de Rousseau ? Vérité littéraire : les «règles» de Malherbe et Boileau, que les grands auteurs transgressent avec le respect des iconoclastes, ou la «sensibilité» que les Modernes privilégient sans renier leurs pères, les Anciens (d'où l'éclat de leur Querelle) ?

Fiche Technique

Paru le : 10/03/2006

Thématique : Essais et théories - Dictionnaire

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : PUF

Collection(s) : Quadrige. Dicos poche

Série(s) : Histoire de la France littéraire, n° 2

ISBN : 2-13-052429-X

EAN13 : 9782130524298

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : Non précisé.

Hauteur : 20 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 3,3 cm

Poids : 740 g