Chargement...
Chargement...

Les écritures poétiques de Franz Hellens

Auteur : Sourour Ben Ali Memdouh

Paru le : 01/09/2003
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Littératures
Contributeur(s) : Non précisé.

25,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ensemble de contributions évoquant le fantastique dans l'oeuvre poétique de Franz Hellens. Celui-ci considère que le rêve est à la source de l'écriture poétique. La poésie ne se trouve pas dans la forme versifiée, mais dans l'imagination, le mystère et le secret. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le colloque international tenu à Clermont-Ferrand les 3 et 4 mai 2002, célèbre le 30e anniversaire de la mort de Franz Hellens; c'est un hommage à celui qui, depuis plusieurs années, est unanimement reconnu comme un «découvreur de talents» et comme un «éminent représentant des lettres françaises de Belgique». Loin de s'enfermer dans l'ornière du régionalisme belge, l'écrivain préfère se frayer une voie libre, ouverte sur le monde dans toute sa diversité. Même s'il s'est toujours défendu d'être un poète, toute son oeuvre est nourrie d'une nouvelle forme de poésie: «"La poésie, dit Joubert, est essentiellement fantastique". Pas de fantastique vrai sans poésie, note Hellens à propos des contes de Poe». Il est question d'un parti pris du fantastique intérieur qui est «essentiellement poétique. Ici la réalité n'est pas transposée, avec tous ses éléments visibles et naturels, sur un plan surnaturel, elle est transformée, incorporée au surnaturel; il se fait un va-et-vient entre ces deux régions extrêmes». Selon la conception de l'auteur, le fantastique est une sorte de transfiguration du réel par un regard rêveur ou par un esprit qui s'oublie. Le lecteur se laisse bercer par un imaginaire poétique qui le touche tel un «son de cloche, [une] ombre qui passe, [un] reflet dans le ciel ou dans l'eau, [une] simple inflexion de l'esprit, moins encore, qui ne se peut nommer, mais qu'éprouve [tout] lecteur sensible à ces signes impondérables». Le rêve se révèle comme un terrain fertile qui favorise l'éclosion de l'écriture poétique. La poésie «ressemble aux visions du rêve qu'il faut saisir dans l'éclair du réveil sous peine de la voir s'évanouir». Elle est à chercher non dans la forme versifiée, mais surtout dans le mystère, le secret, le rêve... Son apparence est fulgurante et furtive; sa forme est larvée. Franz Hellens trouve dans ses rêves non seulement une source de poésie, mais aussi la matière féconde de nombreux ouvrages: «Toute vie humaine a besoin d'être éclaircie par l'intérieur. Cette illumination se produit soudain, et au moment où l'on s'y attend le moins. Le rêve, comme le miracle, est un cadeau du ciel. Qui ne voit que l'auteur a tourné toute son attention sur la minute miraculeuse, laissant au lecteur le soin de conclure? Qu'on veuille bien lui accorder que chacun de nous a connu, une fois au moins, son rêve-éclairant.»

Fiche Technique

Paru le : 01/09/2003

Thématique : Auteurs - Critique littéraire

Auteur(s) : Auteur : Sourour Ben Ali Memdouh

Éditeur(s) : Presses universitaires Blaise Pascal

Collection(s) : Littératures

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84516-229-4

EAN13 : 9782845162297

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 278

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 406 g