Chargement...
Chargement...

Les ânes rouges : généalogie des figures critiques de l'institution philosophique en France

Auteur : Jean-Marc Levent

Paru le : 03/02/2003
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

23,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
17,25 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Etude sur l'évolution de l'institution philosophique en France au XXe siècle depuis Alain : ses structures, ses modes de transmission et de diffusion, ses rapports avec l'enseignement de la philosophie et ceux qui l'ont remis en question, les "ânes rouges" (Lagneau, Nizan, Politzer...). ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les «ânes rouges»... Dans son Propos du 5 mai 1931, Alain désigne ainsi «ceux qu'on ne peut atteler, qui ne croient rien». «Ceux-là ont la foi, la foi qui sauve» écrit-il, en opposition à ceux qui montrent «un bonheur d'acclamer, d'approuver les comptes et de dormir, en haut, en bas, comme si les statuts pouvaient penser». Par analogie, nous avons donné ce nom à différentes figures (Lagneau, Alain, Nizan, Politzer, Sartre, Beauvoir et d'autres moins connues) qui ont critiqué de l'intérieur l'enseignement philosophique dans le but de modifier son programme, ses modalités d'examens et pour dénoncer les moyens de légitimation et de reproduction de son institution. A la veille du XXe siècle, l'enseignement philosophique conquiert, en effet, une position privilégiée et voit son rôle renforcé par rapport aux autres disciplines scolaires, grâce, d'une part, au développement d'une pédagogie où les textes jouent un rôle essentiel, au détriment de la pure et simple répétition des manuels, et d'autre part à l'importance du baccalauréat et de son programme d'examen. Cette étude cherche à déterminer les structures de base de l'institution philosophique, à isoler les conditions politiques et économiques de son évolution, avec leurs incidences directes sur le développement de la pédagogie, et à éclairer la relation qui s'instaure entre l'enseignant et l'institution dont il dépend. Nous avons envisagé l'institution philosophique à partir d'une relation de pouvoir entre un lieu d'ancrage de la tradition, doté de règlements propres, de lieux spécifiques, de structures juridiques, administratives et hiérarchiques qui a pour fonction de constituer l'instance de contrôle global, le principe de régulation et de distribution de toutes les relations de pouvoir dans un ensemble social donné, et une communauté hétérogène d'individus réunis par un objectif commun. Cette relation s'inscrit dans l'exercice du pouvoir, non pas sous la forme d'une donnée institutionnelle, ni une structure qui se maintient ou s'abolit, mais une relation qui s'élabore, s'organise, évolue et se dote de procédures plus ou moins ajustées. Nous avons tenté de cerner l'évolution de l'institution philosophique au XXe siècle, à partir de pratiques discursives produites par des schémas de comportement et des types de transmission et de diffusion de formes pédagogiques, et à travers ceux qui les ont contestés et qui ont remis en question, un moment donné, la forme de rationalité en présence. L'institution est abordée ici dans une perspective historique aux prises avec un triple jeu : celui de la vérité, du pouvoir et du rapport à soi.

Fiche Technique

Paru le : 03/02/2003

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Jean-Marc Levent

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : La philosophie en commun

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-3727-7

EAN13 : 9782747537278

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 286

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 362 g