Chargement...
Chargement...

Esthétique de la disparition

Auteur : Paul Virilio

Paru le : 01/01/1994
Éditeur(s) : Le Livre de poche
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

4,55 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

La vision dépend de la lumière et de l'immortalité des choses, le réel est un mouvement continu qui se déploie en pleine lumière, quel est donc alors le réel que nous percevons, ne serait-ce qu'une hallucination permanente? Partant du cas Howard Hughes, l'auteur offre sa réflexion sur la vitesse et l'illusion dans la société. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Voir défiler un paysage par la portière du wagon ou de l'auto, ou regarder l'écran de cinéma ou d'ordinateur comme on regarde par une portière, à moins que le wagon ou la carlingue ne devienne à son tour salle de projection... chemin de fer, auto, jet, téléphone, télévision... notre vie tout entière passe par les prothèses de voyages accélérés dont nous ne sommes même plus conscients... [...] Réconciliation du néant et de la réalité, l'annihilation du temps et de l'espace par les hautes vitesses substitue la vastitude du vide à celle de l'exotisme du voyage, ce qui ne faisait aucun doute pour des gens comme Heine qui voyaient dans cette annihilation même le but suprême de la technique. Paul Virilio. Réflexion sur le visible, le mouvement, la vitesse et le temps, bref sur la réalité «comme elle va», Esthétique de la disparition bouleverse nos idées sur les choses et conduit au terme de leur logique les propositions suggérées par la science contemporaine. Si le Temps c'est le cycle de la lumière, si le visible n'est que l'effet de réel de la promptitude de l'émission lumineuse et si ce qui passe de plus en plus vite se perçoit de moins en moins nettement, alors il faut nous rendre à l'évidence : ce qui est donné à voir dans le champ visuel, l'est grâce au truchement de phénomènes d'accélération et de décélération en tout point identifiables aux intensités d'éclairement. Conséquences : le semblant c'est le mouvant, les apparences sont des transparences momentanées et trompeuses, et les dimensions de l'espace ne sont que de fugitives apparitions, au même titre que les choses données à voir dans l'instant du regard. Un livre pour apprendre à voir autrement le monde où nous vivons.

Fiche Technique

Paru le : 01/01/1994

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Paul Virilio

Éditeur(s) : Le Livre de poche

Collection(s) : Le Livre de poche, n° 4202. Biblio essais

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-253-94202-2

EAN13 : 9782253942023

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 123

Hauteur : 18 cm / Largeur : 11 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 98 g