Chargement...
Chargement...

Vies et morts d'un Crétois lépreux. Suivi de Archéologie d'une arrogance

Auteur : Epaminondas Remoundakis

Paru le : 13/11/2015
Éditeur(s) : Anacharsis
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Famagouste
Contributeur(s) : Auteur : Maurice Born - Traducteur : Maurice Born - Traducteur : Marianne Gabriel - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Maurice Born - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Marianne Gabriel

Un coup de coeur de Mollat

Ne laissez pas le titre, un peu austère, vous laisser sur le seuil de ce livre aussi magnifique que poignant. Et pourtant, il s'agit bien des espoirs et des désillusions d'une vie fauchée par la lèpre.
En 1926, Épaminondas Ramoundakis a 12 ans lorsque les premiers signes de la maladie de Hansen, appelée communément la lèpre, apparaissent sur son corps comme elle était apparue un an auparavant chez sa sœur. La vie du jeune Épaminondas, alors baignée par le soleil de la Crète et l'insouciance d'une enfance heureuse, va alors basculer : son père l'exile une première fois en Grèce afin d'éviter l'internement dans une léproserie. A Athènes, où il trouve refuge auprès de son frère médecin et de sa sœur, il poursuit de brillantes études et se met même à oublier l'inextricable évolution de la maladie. Mais celle-ci le rattrape et, découvert par les autorités, Epaminondas se retrouvera tout comme sa sœur, enfermé dans la léproserie de l'île de Spinalonga. Là il y découvre une humanité souffrante, mourante, écartée et oubliée de tous au nom de la santé publique. C'est cependant, au sein de cette communauté, que durant vingt ans, Epaminondas va mener de nombreuses luttes pour l'amélioration des conditions de vie et la dignité de ses compagnons d'infortune, retrouvant finalement ainsi un sens à sa vie. Par la suite, les découvertes scientifiques stoppant la maladie, vont certes permettre le retour des anciens malades, mais pas leur réintégration dans une société craintive et refermée sur elle-même.

Digne des plus grands Terre humaine, ce récit mêle les histoires individuelles dans l'Histoire de la Grèce aux prises avec les tensions frontalières ; il nous plonge dans la terrible réalité de cette léproserie qui fut fermée en 1957, mais aussi dans la confrontation entre la fatalité de cette maladie semblant venue d'un autre âge et le champ des possibles ouvert par les progrès du XXème siécle. Épaminondas ne s'attarde guère sur la souffrance physique ou psychique ; il ne veut pas survivre . Si la maladie a été une fatalité, ses actions montrent qu'elles ne sont pas son identité. Ce témoignage magnifique nous questionne sur le regard que nos sociétés portent sur les malades et les choix politiques pris au nom du bien de tous.

Le texte d'Épaminondas Ramoundakis est suivi d'une approche historique très éclairante de l'ethnologue Maurice Born sur la lèpre, sur son traitement et surtout sur sa perception par les sociétés. Ce même auteur avait participé au film réalisé par Jean Daniel Pollet en 1973, L'ordre qui dénonçait le traitement des lépreux à Spinalonga dans lequel on retrouve le témoignage d'Épaminondas Ramoundakis.
26,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
17,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Témoignage d'un homme atteint de la lèpre et interné à la léproserie de Spinalonga, un îlot au nord des côtes crétoises. Il raconte sa jeunesse, sa vie d'étudiant à Athènes, son arrestation et sa vie sur l'île. Dans le deuxième texte, M. Born propose un parcours historique de la lèpre en Grèce et du sort des malades. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

L'enfermement systématique des lépreux sur l'îlot de Spinalonga, au large de la Crète, débuta en 1904. Il devait perdurer jusqu'en 1957. Epaminondas Remoundakis y fut interné pendant vingt ans. Soucieux de revendiquer l'existence pleine d'un homme normal, il témoigne ici de la totalité de sa vie et non de son seul destin de proscrit. Il raconte avec un talent virtuose sa jeunesse buissonnière, sa vie d'étudiant à Athènes, son arrestation, son quotidien sur l'île. À travers la mémoire des combats collectifs menés contre l'injustice et l'arbitraire, il nous convie à une traversée de l'histoire de la Grèce et nous renvoie aux grands récits des expériences concentrationnaires. Maurice Born enregistra puis traduisit la parole vive de Remoundakis en 1972. Dans l'essai vigoureux qui suit, il trace un parcours historique de la lèpre et du sort de ses victimes, exposant la façon dont les malades furent le jouet des préjugés religieux ou idéologiques, puis de l'aveuglement des scientifiques. De quoi penser nos réactions face aux épidémies, quelles qu'elles soient.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Le Noël des Sciences Humaines

C'est Noël, et comme chaque année, voici une sélection des ouvrages qui ont marqué l'année et retenu notre attention.

Dossiers

#Noelapproche

Le calendrier de l'avent des libraires des rayons Sciences Humaines, Histoire et Essais

Fiche Technique

Paru le : 13/11/2015

Thématique : Récits de vie

Auteur(s) : Auteur : Epaminondas Remoundakis

Éditeur(s) : Anacharsis

Collection(s) : Famagouste

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 979-10-92011-27-2

EAN13 : 9791092011272

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 525

Hauteur : 20 cm / Largeur : 13 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 550 g