Chargement...
Chargement...

Métier d'élève et sens du travail scolaire

Auteur : Philippe Perrenoud

Paru le : 07/02/2013
Éditeur(s) : ESF éditeur
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

21,30 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
9,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Une sociologie du métier d'élève est à la fois une sociologie du travail scolaire, de l'organisation éducative et du curriculum réel. Elle s'intéresse aux tâches et aux contraintes qu'on assigne aux élèves. Cette approche est centrée sur la vie quotidienne, les pratiques, les métiers et les stratégies des élèves et des maîtres au sein de l'organisation de l'école. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Métier d'élève et sens du travail scolaire Aujourd'hui, les élèves sont devenus des « apprenants ». Cette centration sur les apprentissages et donc sur la didactique qui les organise pourrait, si l'on n'y prend garde, être l'étape ultime de la dénégation du sujet : si l'apprenant n'apprend pas, s'il ne veut ou ne peut apprendre, quelle identité lui reste-t-il ? Identifier l'élève à l'apprenant, c'est empêcher de penser la distance entre le rôle que les adultes lui attribuent et ce qu'il en fait, c'est oublier que le métier d'élève est assigné aux enfants et aux adolescents comme un métier statutaire, à la manière dont un adulte est mobilisé par l'état dans un jury ou une armée. Juridiquement, le travail scolaire est plus proche des travaux forcés que de la profession librement choisie. Idéalement, le métier d'élève les invite à travailler pour apprendre. En réalité, on demande aussi aux enfants et adolescents de travailler pour être occupés, pour rendre des textes, des exercices, des problèmes vérifiables, pour être évalués, pour contribuer au bon fonctionnement didactique, pour rassurer leurs maîtres et leurs parents. On les invite à suivre des routines et des règles qui visent parfois à optimiser les apprentissages et le développement intellectuel, mais parfois, plus prosaïquement, à assurer le silence, l'ordre et la discipline, à faciliter la coexistence pacifique dans un espace clos, à garantir le respect des programmes, le bon usage des moyens, l'autorité du maître. Une sociologie du métier d'élève est à la fois une sociologie du travail scolaire, de l'organisation éducative et du curriculum réel. Elle analyse leurs tactiques et leurs stratégies, la façon dont ils prennent des distances face aux attentes des adultes et rusent avec leur pouvoir dans la famille ou dans l'école. Elle éclaire les contenus concrets de la culture scolaire telle qu'elle est transposée et s'incarne au jour le jour dans les classes. Enfin, elle s'intéresse au sens que donnent les élèves au travail quotidien, en fonction de leur héritage culturel aussi bien que des situations dans lesquelles on les place et du pouvoir qu'on leur concède.

Fiche Technique

Paru le : 07/02/2013

Thématique : Textes de pédagogues

Auteur(s) : Auteur : Philippe Perrenoud

Éditeur(s) : ESF éditeur

Collection(s) : Pédagogies. Références

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7101-2463-7

EAN13 : 9782710124634

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 207

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,3 cm

Poids : 384 g