Chargement...
Chargement...

Richard Mulcaster : ca 1531-1611 : un éducateur de la Renaissance anglaise

Auteur : Jacqueline Cousin-Desjobert

Paru le : 25/11/2013
Éditeur(s) : SPM
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

39,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
30,99 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Maître d'école à Londres pour marchands tailleurs et marchands de soie, Richard Mulcaster privilégie l'éducation du corps et de l'esprit par la pratique du sport. Il s'attire les grâces d'Elisabeth Ire et du comte de Leicester, auxquels il dédie deux traités d'éducation. Il prône l'usage de la langue vernaculaire, une formation des maîtres et souhaite que les filles aillent à l'école. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

Un éducateur de la Renaissance anglaise Brillant lettré de Cambridge et Oxford, Membre du Parlement, Richard Mulcaster accepta la tâche ingrate de maître d'école à Londres au service des marchands-tailleurs et marchands de soie. Tenu d'enseigner strictement les lettres classiques à leurs fils, il chercha dans sa longue pratique de directeur de « grammar-schools » à éduquer à la fois le corps et l'esprit par la valorisation de l'exercice et des sports, dont le tennis et le football. Produisant sa troupe de jeunes acteurs-musiciens à la Cour, il eut les faveurs de la reine Élisabeth Ire et de Robert Dudley, comte de Leicester auxquels il dédia en 1581 et 1582 deux traités d'éducation. Disciple de Juan Vives, il prôna l'usage de la langue vernaculaire selon des règles strictes, tout en rêvant d'une formation efficace de maîtres convaincus de leur mission et d'une politique de sélection de futures élites capables d'oeuvrer au bien commun au lieu d'encombrer la société de leur oisiveté et il suggéra d'admettre les filles sur les bancs de l'école. Par les relations qu'il entretenait avec des personnages talentueux comme Abraham Ortelius, Richard Hakluyt, Girolamo Mercuriale, Thomas Tallis, William Byrd, John Baret, Janus Dousa, l'évêque Lancelot Andrewes, le maître d'Edmund Spenser ouvrait à ses étudiants un monde scientifique, musical, poétique, religieux, dans un climat de conquête humaniste. Originaire du pays de Ronsard, Jacqueline Cousin-Desjobert s'intéressa aux humanistes français. Dotée d'une bourse Fulbright, elle fut Assistante de français à Mount Holyoke College dans le Massachusetts et bénéficia de sessions Erasmus sur le théâtre shakespearien à Warwick University, proche de Stratford upon Avon. Ses recherches sur l'histoire et la civilisation de la Renaissance anglaise à Londres et à Oxford lui permirent d'obtenir le doctorat ès-lettres à l'université de Paris IV-Sorbonne.

Fiche Technique

Paru le : 25/11/2013

Thématique : Système éducatif

Auteur(s) : Auteur : Jacqueline Cousin-Desjobert

Éditeur(s) : SPM

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-917232-09-9

EAN13 : 9782917232095

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 434

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 675 g