Chargement...
Chargement...

L'Angola postcolonial. Volume 2, Sociologie politique d'une oléocratie

Auteur : Christine Messiant

Paru le : 19/01/2009
Éditeur(s) : Karthala
Collection(s) : Les Afriques
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Brigitte Lachartre - Editeur scientifique (ou intellectuel) : Michel Cahen

29,00 €
Expedié sous 10 à 15 jours (sous réserve de confirmation)
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Recueil posthume d'articles de l'africaniste C. Messiant (1947-2006) sur l'histoire sociale du MPLA qui a favorisé le clientélisme et engendré une misère profonde en Angola. ©Electre 2019

Quatrième de couverture

L'Angola postcolonial 2. Sociologie politique d'une oléocratie L'Angola est sorti en 2002 d'une guerre civile qui durait depuis août 1975, et dont on peut même dire qu'elle avait commencé pendant la guerre anticoloniale, par des affrontements armés entre les trois mouvements qui disaient exprimer l'anticolonialisme des populations. Il faudra encore attendre six années pour que se tiennent des élections législatives (5-6 septembre 2008), fortement « encadrées » par un pouvoir au clientélisme aussi riche qu'autoritaire. Le parti unique a cédé la place au parti hégémonique, avec la bénédiction de la communauté internationale. Autrefois, l'Angola était stratégique, dans la lutte contre l'« expansionnisme soviétique », aujourd'hui, il l'est pour son pétrole. La population africaine, rurale comme urbaine, reste quant à elle l'éternelle oubliée. La fin de la guerre civile ne paraît pas infléchir la trajectoire étatique, tout comme la fin de la Guerre froide celles des élites angolaises, qui toutes prétendent exprimer à elles seules la nation tout entière. Ce second volume prend à bras le corps ces questions. Christine Messiant retrace l'histoire sociale du MPLA, le mouvement jusqu'à ce jour dominant, pour mieux montrer en quoi ses caractéristiques, toutes « marxistes-léninistes » qu'elles furent un temps, ont engendré une misère profonde qui rend le clientélisme d'autant plus nécessaire et extrême. Elle montre que la pacification sans démocratisation (1991 -2002) a fait place à un multipartisme sans démocratie qui a permis une reconversion économique hégémonique de la nomenklature au pouvoir. Le premier volume, L'Angola postcolonial. 1. Guerre et paix sans démocratisation, porte plus précisément sur la sociologie historique de la guerre, en rapport étroit avec celle de l'État clientélisme étudiée dans le second volume.

Fiche Technique

Paru le : 19/01/2009

Thématique : Relations internationales et géopolitique

Auteur(s) : Auteur : Christine Messiant

Éditeur(s) : Karthala

Collection(s) : Les Afriques

Série(s) : L'Angola postcolonial, n° 2

ISBN : 2-8111-0085-7

EAN13 : 9782811100858

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 429

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 510 g