Chargement...
Chargement...

Pervers, analyse d'un concept; Suivi de Sade à Rome

Auteur : Pierre-Henri Castel

Paru le : 20/09/2014
Éditeur(s) : les Ed. d'Ithaque
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

18,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'auteur combat deux idées communes : être pervers n'est pas soluble dans le relativisme culturel ou historique, pas plus qu'il n'existe de disposition naturelle à faire le mal. Le second essai interroge le programme philosophique et éthique de Sade. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Pervers, analyse d'un concept suivi de sade à rome Voici deux essais sur le problème du Mal. Leur sécheresse conceptuelle, leur caractère argumentatif, sont de principe. Car ils sont tous deux animés d'une conviction forte : le Mal est une question philosophique qu'il faut ôter des mains des théologiens, des psychologues du crime et des critiques littéraires assoiffés de sublime. Faire le mal, et le plus de mal possible, obéit en effet à des règles rigoureuses, et il faut mettre ces règles au jour. La voie suivie par le premier essai est analytique : quels sont nos critères quand nous utilisons le prédicat « pervers » ? Quelles contraintes logiques ce terme impose-t-il à nos énoncés, ordinaires, ou à prétention scientifique ? La thèse défendue ici est paradoxale. « Pervers » signifie uniquement « pire que mal ». Mais y a-t-il pire que mal ? N'est-ce pas une absurdité grammaticale ? En expliquant pourquoi ce n'est pas le cas, Pierre-Henri Castel combat deux idées communes : non, être pervers n'est pas soluble dans le relativisme culturel ou historique (on peut dire en quoi consiste ce concept moral) ; non, ensuite, il n'existe pas de disposition naturelle à faire le mal (et la notion médico-légale de perversion est donc suspecte). Le second essai est une lecture critique de l'Histoire de Juliette, de Sade. Car si le Mal (pervers) est bien conceptualisable, alors on peut, et même on doit surmonter la forme « littéraire » de l'oeuvre de Sade, et interroger son programme philosophique et éthique. Le Mal que visent les actes pervers ne saurait être un simple accident dans l'ordre des choses. Mais quelle sorte d'ontologie est susceptible de rendre le Mal absolu effectivement réel ? C'est à relever ce défi métaphysique que Sade s'est attelé, en parlant par la bouche du Pape Pie VI, le libertin ultime. Pour Pierre-Henri Castel, sa solution n'est pas sans mérite. Avec une conséquence capitale : Sade, ainsi compris, n'est plus une source de frissons délicieux pour amateurs d'humour noir et de second degré. Sa pensée est objectivement dangereuse. Elle ne parle pas juste du Mal ; elle le fraye.

Fiche Technique

Paru le : 20/09/2014

Thématique : Textes de psychanalyse

Auteur(s) : Auteur : Pierre-Henri Castel

Éditeur(s) : les Ed. d'Ithaque

Collection(s) : Philosophie, anthropologie, psychologie

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-916120-52-1

EAN13 : 9782916120522

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 143

Hauteur : 22 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 1,2 cm

Poids : 240 g