Chargement...
Chargement...

De la misère symbolique. Volume 2, La catastrophè du sensible

Auteur : Bernard Stiegler

Paru le : 07/04/2005
Éditeur(s) : Galilée
Collection(s) : Incises
Contributeur(s) : Non précisé.

31,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Réflexion sur l'impact de la socité de consommation sur la production et la diffusion de symboles et la diversité des individus en matière de mentalité, d'intellect, d'affects et de jugement esthétique. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

L'artiste est une figure exemplaire de l'individuation psychique et collective, telle qu'un je n'est qu'au sein d'un nous, et telle qu'un nous est constitué à la fois par le potentiel sursaturé et tendu du fonds pré-individuel que suppose ce processus, et par des dia-chronies en quoi consistent les je à travers lesquels il se forme. Ce processus est un flux lui-même constitué de tourbillons : les tourbillons sont des flux en spirales formant au sein du flux des contre-courants sans fin. Ces contre-courants reconduisent cependant au courant par leurs courbures singulières, et sont ainsi - à contre-courant - la réalité du courant dominant. Un artiste est un tourbillon d'un type particulier dans ce flux : il est investi d'une tâche dans la préparation du fonds pré-individuel des je et des nous à venir. Et, en même temps, il est un opérateur de trans-individuation du pré-individuel disponible : il crée des oeuvres, c'est-à-dire des artefacts, qui ont pour caractéristique d'ouvrir l'à-venir comme singularité de l'indéterminé par un accès au refoulé qui trame la puissance de ce qu'Aristote nommait l'âme noétique, et comme sa possibilité - qui n'est que par intermittences - de passer à l'acte. C'est un accès au sauvage. Le sauvage, comme double tendance d'un fonds pulsionnel liable, est ce que le désir sublimé apprivoise mais ne domestique pas. Et le sauvage, non sublimé, retourne à sa pure sauvagerie. L'art, et l'esprit où il advient, sont les noms de cette sublimation, et ils sont aujourd'hui gravement menacés. Ce qui signifie que le sauvage brut est partout menaçant. Ce livre présente le projet d'une organologie générale et d'une généalogie du sensible - en vue de penser ultimement la sauvagerie de notre temps. Il poursuit l'analyse qui a été avancée dans des ouvrages antérieurs de l'économie libidinale propre au capitalisme hyperindustriel, principalement à travers la question de l'art, comme liquidation de l'économie de la sublimation sous toutes ses formes. Il s'agit de fourbir des armes : de faire d'un réseau de questions un arsenal de concepts, en vue de mener une lutte. Le combat à mener contre ce qui, dans le capitalisme, conduit à sa propre destruction, et à la nôtre avec lui, constitue une guerre esthétique. Elle-même s'inscrit dans une lutte contre un processus qui n'est rien de moins que la tentative de liquider la «valeur esprit», comme disait Valéry.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

La catastrophe 1

Les 23 et 24 mai 2008, les rencontres de Malagar s'intéresseront au thème de la catastrophe. Originellement prévues à Malagar, les rencontres se tiendront au Centre culturel des Carmes à Langon.

Fiche Technique

Paru le : 07/04/2005

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Bernard Stiegler

Éditeur(s) : Galilée

Collection(s) : Incises

Série(s) : De la misère symbolique, n° 2

ISBN : 2-7186-0634-7

EAN13 : 9782718606347

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 286

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 422 g