Chargement...
Chargement...

Migrants soudanais-maliens et conscience ivoirienne : les étrangers en Côte d'Ivoire (1903-1980)

Auteur : Daouda Gary-Tounkara

Paru le : 15/09/2008
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Etudes africaines
Contributeur(s) : Préfacier : Catherine Coquery-Vidrovitch

32,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
24,00 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

L'étude porte sur les migrations du Soudan-Mali vers la Côte d'Ivoire et sur les perceptions de ces migrations dans la construction d'une conscience ivoirienne entre 1903 et 1980. La Côte d'Ivoire abrite la proportion la plus grande de migrants maliens résidant en Afrique. Analyse des flux migratoires et étude des actions administratives du point de vue de départ des migrants. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Migrants soudanais/maliens et conscience ivoirienne. Les étrangers en Côte d'Ivoire (1903-1980) Cet ouvrage analyse les migrations du Soudan-Mali vers la Côte d'Ivoire de 1903, début de la « pacification » de la Côte d'Ivoire, à 1980, fin de la période de prospérité économique ivoirienne amorcée à l'indépendance en 1960. L'auteur examine les politiques migratoires (coloniales, nationales) et la diversification des flux migratoires (soldats, marchands, anciens captifs, travailleurs) entre les deux pays. Ces flux s'inscrivent dans le prolongement des migrations anciennes reliant la vallée du fleuve Niger à la Côte d'Ivoire. Après 1903, les alliances matrimoniales et professionnelles nouées entre les migrants et les autochtones se sont transformées. Les constructions identitaires du pouvoir colonial puis du président de la République Félix Houphouët-Boigny, élu en 1960, mettant en concurrence Ivoiriens et Soudanais/Maliens (riches contre pauvres, résistants à la conquête contre auxiliaires coloniaux, paresseux contre travailleurs, originaires du pays contre étrangers) ont toutefois favorisé une exclusion des migrants par les autochtones, ainsi que des conflits identitaires et professionnels. Ce travail contribue à mettre en lumière les racines historiques du nationalisme ivoirien et de l'ivoirité dans sa dimension xénophobe. La perception de la présence soudanaise/malienne en Côte d'Ivoire et surtout sa gestion politique participent en effet du processus par lequel les Ivoiriens rejettent un pouvoir autoritaire qui utilise les migrants contre les autochtones. L'auteur montre que ce rejet relève moins de la xénophobie que d'une contestation croissante de l'État.

Fiche Technique

Paru le : 15/09/2008

Thématique : Risques et pollutions

Auteur(s) : Auteur : Daouda Gary-Tounkara

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Etudes africaines

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-296-06347-0

EAN13 : 9782296063471

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 343

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 590 g