Chargement...
Chargement...

Comment la Bible saisit-elle l'histoire ?

Auteur : Hauts-de-Seine) Association catholique française pour l'étude de la Bible. Congrès (21 ; 2005 ; Issy-les-Moulineaux

Paru le : 22/02/2007
Éditeur(s) : Cerf
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Lectio divina, n° 215
Contributeur(s) : Directeur de publication : Daniel Doré - Auteur : XXIe Congrès de l'Association catholique française pour l'étude de la Bible - Auteur : Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine) - Auteur : 2005 - Préfacier : Jean-Michel Poffet

30,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Plusieurs projets historiographiques traversent l'Ancien Testament dont les traits principaux sont : la construction d'un "monde" de référence pour les générations à venir ; le caractère d'urgence de l'écriture biblique (les écrits sont produits dans de moments de crise) ; la volonté de dégager un sens aux événements. Etudes sur la spécificité de l'opération historienne dans les textes bibliques. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Le père J.-M.  Poffet, qui préface ce livre, cite le père Lagrange, fondateur de l'École biblique de Jérusalem à la fin du XIXe siècle, qui écrivait: «Il y a une certaine manière d'écrire l'histoire qui n'est pas la nôtre, mais qui se trouve dans l'Ancien Testament.» C'est précisément à cette tâche de comprendre comment la Bible fait de l'histoire que se sont attelés les biblistes de l'ACFEB au cours de leur XXIe congrès. J.-M. Carrière, en fin d'ouvrage, résume ainsi l'apport de plusieurs des contributions: il n'y a pas une historiographie biblique, mais plusieurs projets historiographiques traversent l'Ancien Testament. Trois traits les caractérisent. 1) Les auteurs bibliques ont une double référence: ils appartiennent à un certain contexte historique, mais en écrivant ils construisent un «monde» de référence pour les générations à venir. 2) Les époques d'élaboration historiographique sont des moments de crise grave, voire de situations finales: écrire était faire pièce à la mort. 3) Écrire l'histoire entretient un rapport à la temporalité plus qu'à la causalité: ce n'est pas la succession des événements qui est visée mais le traitement intelligent de ceux-ci  - c'est-à-dire la volonté d'en dégager le sens. On voit la différence avec nos requêtes modernes en matière d'historiographie. Il s'est donc agi de comprendre l'opération historienne propre aux textes bibliques.

Fiche Technique

Paru le : 22/02/2007

Thématique : Bibles

Auteur(s) : Auteur : Hauts-de-Seine) Association catholique française pour l'étude de la Bible. Congrès (21 ; 2005 ; Issy-les-Moulineaux

Éditeur(s) : Cerf

Collection(s) : Lectio divina, n° 215

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-204-08326-7

EAN13 : 9782204083263

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 304

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 365 g