Chargement...
Chargement...

La dîme royale

Auteur : Sébastien Le Prestre (marquis de) Vauban

Paru le : 01/04/2004
Éditeur(s) : L'Harmattan
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Finances publiques
Contributeur(s) : Editeur scientifique (ou intellectuel) : Jean-Marc Daniel

19,50 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
pdf
14,63 €
Protection: Digital watermarking
Acheter en numérique

Résumé

Paru en 1707, après la mort de Vauban, cet ouvrage fut considéré comme l'un des écrits fondateurs de la fiscalité moderne ; il préconisait l'instauration d'une taxe, d'une "dîme", abolissant, au passage, les privilèges fiscaux, et reposant sur l'ensemble des forces vives de la nation. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Les turbulences autour de l'avenir du pacte de stabilité budgétaire en Europe relancent les débats sur la politique économique en mettant au centre de la réflexion le rôle du déficit des finances publiques et la politique fiscale. La marche vers l'union monétaire avait fait de l'analyse de la politique monétaire l'élément de référence des débats des années 1980/1990. Les affrontements autour du «franc fort» et de la toute puissance des banques centrales occultaient les autres approches. De cette période, l'économie a récupéré un contexte monétaire largement prédéterminé par l'absence d'inflation et une certaine automaticité de l'action des banques centrales. Les marges de manoeuvre aujourd'hui pour la politique économique sont à chercher sur le plan budgétaire, avec cette double contrainte d'une dette publique élevée et d'une impossibilité d'en réduire le poids par l'inflation. Un tel contexte n'est pas sans rappeler celui qui présida à l'avènement de l'économie politique et à la montée en puissance de la réflexion économique vers Adam Smith et la formulation de théories économiques complètes. Ce contexte ancien est celui de la fin du XVIIe siècle, quand le mercantilisme et son obsession monétaire se font finissant et que des précurseurs annoncent le rôle fondamental de la gestion budgétaire. Celui qui illustre le mieux cette période est Vauban, le maréchal qui fortifie nos frontières, l'humaniste qui soutient tout en le sermonnant Louis XIV, l'esprit curieux qui rédige en 1707 avec la «Dîme royale» un texte fiscal dont l'historien de la pensée économique J. Schumpeter pourra écrire qu'il «atteint des sommets rarement égalés». Redécouvrir ce texte, non seulement comme un témoignage historique mais encore comme une réflexion fiscale élaborée est un moyen de trouver un éclairage original sur la situation fiscale actuelle dont le mérite qui n'est pas mince est celui de la clarté dans la précision et la minutie.

Fiche Technique

Paru le : 01/04/2004

Thématique : Histoire de France - Généralités

Auteur(s) : Auteur : Sébastien Le Prestre (marquis de) Vauban

Éditeur(s) : L'Harmattan

Collection(s) : Finances publiques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7475-6276-X

EAN13 : 9782747562768

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 216

Hauteur : 22 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 235 g