Chargement...
Chargement...

La fin de la IIIe République. Précédé de Berl, l'étrange témoin

Paru le : 08/02/2007
Éditeur(s) : Gallimard
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Témoins
Contributeur(s) : Auteur : Emmanuel Berl - Auteur : Bénédicte Vergez-Chaignon - Auteur : Bernard de Fallois

22,90 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Partisan des accords de Munich, hostile à la déclaration de guerre en 1939, E. Berl est appelé dans l'entourage du maréchal Pétain dès que celui-ci parvient au pouvoir. Il écrit deux des discours prononcés par Pétain, entre la demande d'armistice à l'Allemagne et la fin de la IIIe République, le 10 juillet 1940. Il quittera Vichy dès le 25 juillet. Ce témoignage fut publié en 1968. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

En mai 1968 paraît La Fin de la IIIe République d'Emmanuel Berl. Témoin privilégié des semaines qui vont de l'attaque allemande du 10 mai 1940 à l'avènement du régime de Vichy, Berl met son talent d'écrivain au service de ses exceptionnelles connaissances du monde politique pour restituer ces moments qui virent le désastre militaire de la France et la disparition de la République. Partisan des accords de Munich, hostile à la déclaration de guerre en 1939, Berl est appelé dans l'entourage du maréchal Pétain devenu chef du gouvernement. Il quittera Vichy dès le 25 juillet, mais aura eu le temps d'écrire deux des discours prononcés par Pétain entre la demande d'armistice à l'Allemagne et la fin de la IIIe République, le 10 juillet 1940. Qui ne connaît ces formules qui firent les beaux jours de la propagande vichyssoise, avant de figurer dans tous les livres d'histoire : «Je hais les mensonges qui vous ont fait tant de mal» et «La terre, elle, ne ment pas» ? Réédité dans la collection «Témoins», l'ouvrage de Berl est accompagné d'un dossier destiné à le replacer dans le cours de son oeuvre comme dans son contexte, et à montrer comment il fut accueilli en 1968, époque de réflexion politique bouillonnante, où l'historiographie de Vichy n'était pas encore nourrie d'archives. «Chez Berl, ce n'est pas l'intelligence seule qui parle, c'est aussi le sentiment, celui d'un homme qui ne connaît pas la haine», écrit dans sa préface Bernard de Fallois, qui fut l'ami de Berl, avant d'être l'éditeur de ses Essais.

Fiche Technique

Paru le : 08/02/2007

Thématique : Histoire contemporaine générale

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Gallimard

Collection(s) : Témoins

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-07-078200-X

EAN13 : 9782070782000

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 376

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,9 cm

Poids : 425 g