Chargement...
Chargement...

Aliénor d'Aquitaine

Auteur : Florence Fréchet

Paru le : 05/07/2012
Éditeur(s) : Aedis
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Petit guide, n° 181
Contributeur(s) : Non précisé.

3,10 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Ce mémento raconte la vie d'Aliénor d'Aquitaine, reine de France de 1137 à 1152, ainsi que le contexte historique dans lequel elle vivait. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Difficiles dernières années Pendant que Richard Coeur de Lion est en croisade, Jean tente de trahir son frère en s'alliant avec le roi de France et en encourageant les barons d'Aquitaine à la révolte. Aliénor prévient son fils Richard, qui décide de signer une trêve en 1192 et de rentrer immédiatement, mais il commet l'erreur de passer sur les terres du duc d'Autriche Léopold V, avec qui il est en froid depuis la croisade : il est fait prisonnier en 1193 et livré à l'empereur d'Allemagne Henri VI (il est emprisonné à Spire). Philippe Auguste profite de l'occasion pour attaquer la Normandie et confisquer les fiefs des Plantagenêts en France. Aliénor réunit l'argent pour payer la rançon demandée (de nombreux seigneurs lui sont fidèles) et elle effectue courageusement, en 1194, la longue chevauchée jusqu'en Allemagne, avec une escorte, pour libérer son fils Richard. Jean redoutant maintenant la vengeance de son frère, il préfère abandonner la cause du roi de France, car l'armée de Richard va affronter celle de Philippe Auguste. Finalement ils trouvent un compromis de paix, mais Richard, méfiant, entreprend la construction de plusieurs châteaux en 1196, dont une forteresse redoutable et novatrice pour l'époque : Château-Gaillard en Normandie (peut-être inspirée des constructions vues en Syrie). Philippe Auguste signe à nouveau une trêve de cinq ans avec Richard. Celui-ci, toujours belliqueux, assiège le château de Châlus (Haute-Vienne) : il est blessé d'un carreau d'arbalète à l'épaule. La gangrène s'installe rapidement et le valeureux Richard Coeur de Lion meurt en avril 1199 à l'âge de quarante-deux ans. Sa mère est à son chevet. Jean sans Terre, dernier fils d'Aliénor, est couronné roi d'Angleterre en 1199, son frère aîné Geoffroy s'étant tué en 1186 lors d'un tournoi. Son surnom lui vient du fait qu'étant le dernier fils d'Henri II il ne possédait pas encore de territoires. La reine Aliénor, infatigable et téméraire, continue de soutenir la cause de la couronne. Âgée d'environ soixante-dix-sept ans, elle parcourt à cheval le Poitou et l'Aquitaine afin de contrôler ses terres, accorder des franchises aux villes et obtenir ainsi leur soutien en cas de rébellion des nobles. Enfin, toujours stratège, elle va rendre hommage au roi de France Philippe Auguste : c'est une manoeuvre habile, car celui-ci cherche à récupérer le territoire d'Aquitaine. Lors d'une entrevue avec Jean, le roi de France lui réclame le Vexin, l'Anjou et le Poitou. Les hostilités reprennent jusqu'en 1200 ; ils décident alors d'un nouveau traité avec échange de territoires. Aliénor, très attentive à son royaume et à la politique, négocie le mariage de sa petite-fille Blanche de Castille (douze ans) avec l'héritier de la couronne de France Louis VIII (treize ans) : de leur union naîtra en 1214 le futur roi Louis IX (dit « Saint Louis »). Jean épouse Isabelle d'Angoulême, ce qui déclenche, hélas, la colère des barons poitevins, car elle était promise à l'un d'eux. Ils vont donc, par vengeance, rallier le roi de France. Les barons, unanimes, condamnent Jean à restituer toutes ses terres au royaume franc. Philippe Auguste se lance à la conquête de la Normandie tandis qu'Arthur de Bretagne récupère la Touraine et le Poitou en 1202. Arthur, quinze ans, est le fils de Geoffroy, frère de Jean, mais aussi le fiancé de Marie de France et donc l'allié des Français ! Il assiège en 1203 la citadelle de Mirebeau (Poitou), où s'est réfugiée Aliénor : Jean accourt pour délivrer sa mère et fait emprisonner tous les soldats, y compris son neveu Arthur. Les seigneurs de l'Anjou, du Maine et du Poitou renoncent au roi d'Angleterre et jurent allégeance au roi de France. Jean sans Terre se venge aussi : il aurait égorgé Arthur et jeté son corps dans la Seine. Aliénor décline doucement, réfugiée à l'abbaye de Fontevraud (Maine-et-Loire). Ce lieu, fondé en 1101 par le moine Robert d'Arbrissel, accueille des hommes et des femmes dans des couvents différents mais dirigés par des abbesses. La reine Aliénor meurt en mars 1204, âgée de quatre-vingt-deux ans environ, quand son empire est presque démantelé. Elle est enterrée au côté de son époux Henri II, de son fils Richard et de sa bru Isabelle d'Angoulême, l'épouse de Jean. En mai 1204, la Normandie et l'Anjou appartiennent à nouveau au royaume de France. Philippe Auguste a réussi la reconquête de son royaume et récupéré les fiefs des Plantagenêts. En août 1208, il entre dans Poitiers. En 1214, il est victorieux à la bataille de Bouvines (Nord) : c'est la défaite de la féodalité. Jean sans Terre meurt de dysenterie en octobre 1216. Son fils héritier, Henri III, n'a que neuf ans lorsqu'il est couronné. Après la mort du roi de France Philippe Auguste, en juillet 1223, son fils héritier Louis VIII devient roi à trente-six ans. Son épouse Blanche de Castille, petite-fille d'Aliénor, est ainsi à son tour reine de France. Elle sera régente dès 1226, à la mort du roi.

Fiche Technique

Paru le : 05/07/2012

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Florence Fréchet

Éditeur(s) : Aedis

Collection(s) : Petit guide, n° 181

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84259-280-8

EAN13 : 9782842592806

Format : Non précisé.

Reliure : Non précisé.

Pages : Non précisé.

Hauteur : 22 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : - cm

Poids : 50 g