Chargement...
Chargement...

Jean Ybarnegaray : entre petite patrie et grande patrie

Auteur : Isabelle Bilbao

Paru le : 22/11/2013
Éditeur(s) : Elkar
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Histoire
Contributeur(s) : Non précisé.

21,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Biographie de cet avocat et homme politique basque (1883-1956). Orateur charismatique, il est élu député en 1914. S'ensuit un parcours politique brillant. Ministre dans le premier gouvernement de l'Etat français, il participera à l'épuration engagée par Vichy contre le milieu enseignant. En 1946, il sera condamné à la dégradation nationale, mais sa peine sera suspendue. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Jean Ybarnegaray ne peut laisser indifférent. Aujourd'hui, plus de cinquante ans après sa mort, si aucune plaque ni aucune rue ne porte son nom au Pays Basque, le personnage suscite encore une vive émotion particulièrement dans son fief de Saint-Jean-Pied-de-Port. Toute sa vie a été marquée par l'ambivalence. Fier de son identité basque, mais Français avant tout, il s'illustre au combat durant la première guerre mondiale. Parlant l'euskara, il est un grand orateur à l'Assemblée nationale, salué autant par ses partisans que par ses adversaires. Ses prises de parole sont largement relayées dans la presse, participant ainsi à fonder sa réputation chez les Basques. Son règne aura duré 26 ans. Surnommé le «Lion d'Uhart-Cize», il préfère son diminutif d'«Ybar» qu'utilisent ses administrés. Véritable seigneur sur ses terres du Pays Basque intérieur, il est craint autant que respecté. Tout concurrent politique est rapidement éliminé. Pourtant, les services qu'il rend à «ses Basques» lui font bénéficier de la bienveillance de la population envers son grand notable. Ses parties de pelote, ses visites au marché de Saint-Jean-Pied-Port, la chasse, montrent sa proximité avec la population locale. Pourtant, son train de vie au château d'Argava, les domestiques, la nurse anglaise, la voiture, les cadeaux offerts à Noël aux petits enfants, dénotent dans le petit village d'Uhart-Cize. Il partage ainsi sa vie entre le Pays Basque et Paris. Sa ligne politique est également marquée par ses ambigüités. Fervent défenseur de la famille, sa vie privée est agitée. Homme d'extrême-droite, il se bat pour le relèvement de la France, dénonçant les scandales politiques et financiers, lui-même impliqué dans certains d'entre eux. Membre des Croix-de-Feu du colonel de la Rocque, il ne bascule toutefois pas dans les groupuscules et autres franges ligueuses qui utilisent la violence pour mettre fin à la Troisième République. Sa verve n'a pas de limite pour critiquer le pouvoir en place, mais il obéit à la discipline et défend la hiérarchie, bases de son autorité dans sa petite patrie du Pays Basque. Appelé au gouvernement Pétain en juin 1940, Jean Ybarnegaray est renvoyé dès septembre 1940. Rentré à Uhart-Cize, il participe à de petits actes tels que l'aide au passage de la frontière espagnole, alimentant une position toujours ambivalente qui ne lui évitera pas d'être jugé à la Libération. Ce livre permet de mieux connaître le parcours de Jean Ybarnegaray, un parcours sinueux, avec ses zones d'ombres mais aussi ses contradictions et paradoxes.

Fiche Technique

Paru le : 22/11/2013

Thématique : Autres biographies

Auteur(s) : Auteur : Isabelle Bilbao

Éditeur(s) : Elkar

Collection(s) : Histoire

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 84-9027-119-4

EAN13 : 9788490271193

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 203

Hauteur : 25 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 1,1 cm

Poids : 500 g