Chargement...
Chargement...

Collectionneurs en province : Ouest Atlantique, 1870-1953

Auteur : Jean-Jacques Lucas

Paru le : 22/08/2012
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Art & société
Contributeur(s) : Non précisé.

20,00 €
Expédié en 2 à 7 jours
Livraison à partir de 0,01 €
Retrait gratuit en magasin

Résumé

Issu d'une thèse de doctorat, cet ouvrage étudie l'histoire des collections réalisées en province, plus spécifiquement dans l'ancien Poitou, et traite de tous les types de collection : archéologie, arts décoratifs, ethnographie, arts plastiques, arts de l'islam... Il analyse la pratique du collectionneur, la création d'une collection et les difficultés liées à la reconstitution de son histoire. ©Electre 2016

Quatrième de couverture

Les trois départements de l'ancien Poitou, Vienne, Deux-Sèvres et Vendée, ont été comme ailleurs le théâtre, par la pratique ou la seule motivation du dépôt ultime, ici entre 1870 et 1953, du collectionnisme d'oeuvres d'art, d'archéologie ou d'ethnographie. Le collectionneur y est saisi comme l'auteur, au sens de celui qui fait croître, d'une oeuvre à partir des oeuvres des autres, fussent-elles celles du goût, et celles du «dé-goût» par la collation des rebuts. La situation épiphanique de la collection par le catalogue de l'exposition ancienne ou muséale, de la vente dispersive, ou l'inventaire après-décès, appelle l'impossible reconstitution de l'histoire d'une collection et de la fixation des contours donnant à voir sa forme. La collection précède l'objet collectionné et n'est compréhensible que par le rapport entretenu par tous ses constituants entre le parcours qui les a conduits jusqu'à la procédure donatrice ou la dispersion et le récit façonné par le collectionneur à partir d'eux. Cette posture récitative veut révéler la part imaginée de la collection façonnée par le colloque singulier du collectionneur avec son dispositif. Le collectionneur pratiquait par la saturation, l'évocation de lieux et de temps autres. Par l'inachèvement consubstantiel à la collection, à perte de vue de tout ce qui était donné à voir, son oeuvre était destinée à être perdue de vue. Il théâtralisait des mondes imaginés, évoquait les «mondes réduits à quelques fragments au bord du néant ou rescapés du néant» selon l'image de Julien Gracq dans sa préface à la 1re partie des Mémoires d'Outre Tombe de Châteaubriand.

Fiche Technique

Paru le : 22/08/2012

Thématique : Ecrits sur l’Art

Auteur(s) : Auteur : Jean-Jacques Lucas

Éditeur(s) : Presses universitaires de Rennes

Collection(s) : Art & société

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7535-1783-5

EAN13 : 9782753517837

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 238

Hauteur : 26 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 1,5 cm

Poids : 714 g