Chargement...
Chargement...

Réalisme : la symphonie des contraires : hiver 2

Paru le : 23/12/2014
Éditeur(s) : Hatje Cantz
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Préfacier : Daniel Salzmann

45,00 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Exposition de 100 tableaux autour des différentes manifestations du réalisme (poétique, social ou allégorique) permettant de démontrer l'ambivalence qui s'attache à ce courant et la variété de ses formes. Avec les oeuvres de G. Courbet, F. Vallotton, O. Dix, A. Derain, etc. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

La deuxième exposition d'hiver de la Fondation Pierre Arnaud est consacrée à la peinture réaliste. Riche de quelque cent tableaux couvrant les dix-neuvième et vingtième siècles, elle s'articule autour de La symphonie des contraires qui semble caractériser un mouvement pictural aux multiples facettes. Nébuleuse de courants parfois contradictoires, le réalisme se voit systématiquement adjoindre des épithètes à chaque fois qu'on l'évoque : réalisme poétique, réalisme social, réalisme idéalisé, réalisme allégorique, réalisme engagé, réalisme utopique... Tout l'enjeu de l'exposition et du présent catalogue est de montrer l'ambivalence fondamentale du réalisme pictural qui oscille sans cesse entre idéalisme et naturalisme, contestation et réaction, modernité et mélancolie, scène de genre et genre historique. Des oeuvres de Gustave Courbet, Félix Vallotton, George Grosz, Ferdinand Hodler, Otto Dix, Mario Sironi, Gustave Jeanneret ou encore André Derain illustreront les différentes tonalités de ce mouvement protéiforme. Accompagnant l'exposition de la Fondation Pierre Arnaud dédiée à la peinture réaliste, le présent catalogue pose une question simple : qu'est-ce que le réalisme en peinture ? Quelque cent tableaux de peintres suisses, français, italiens, allemands, belges, hollandais et russes y répondent en montrant d'une part qu'il n'y a pas un mais des réalismes souvent contradictoires ; d'autre part, qu'au-delà de leurs contradictions ces réalismes offrent des caractéristiques communes. Dans une période marquée par l'opposition entre le romantisme et le classicisme, le réalisme ouvre dès le dix-neuvième siècle une nouvelle voie en évoquant la réalité sans idéalisation et en abordant des thématiques politiques ou sociales. Réalisme ne signifie pas pour autant mimétisme. On ne s'efforce pas d'imiter servilement la nature, mais, selon le mot de Gustave Courbet, figure emblématique du mouvement, on souhaite «traduire les moeurs, les idées, l'aspect de son époque [...] en faisant ressortir sa propre individualité».

Fiche Technique

Paru le : 23/12/2014

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Non précisé.

Éditeur(s) : Hatje Cantz

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 3-7757-3894-0

EAN13 : 9783775738941

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 239

Hauteur : 24 cm / Largeur : 18 cm

Épaisseur : 2 cm

Poids : 700 g