Chargement...
Chargement...

De l'état des beaux-arts en France et du salon de 1810

Auteur : François Guizot

Paru le : 15/10/2005
Éditeur(s) : Rumeur des âges
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

9,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Dans cet article paru en 1810, l'auteur se fait l'ardent défenseur du néo-classicisme : il salue un tableau de Girodet, La révolte du Caire, "heureux mélange d'objets terribles et d'objets touchants", analyse les oeuvres de Gros, Gérard, Guérin... ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Parmi les tableaux présentés lors du Salon de 1810, la Révolte du Caire de Girodet - le sujet lui avait été imposé par Vivant Denon -, « heureux mélange d'objets terribles et d'objets touchants », fut l'un des plus remarqués. L'artiste y exposait, à côté de David (son ancien maître), Gros, Gérard, Guérin..., plusieurs autres peintures dont le portrait de « Mme la comtesse de P..., en pelisse et robe de velours bleu » et « une jeune personne tenant un bouquet de violettes ». « C'est un mérite propre à M. Girodet de peindre dans ses figures non seulement une expression momentanée, celle des passions qui les animent, mais encore l'expression permanente des moeurs, du caractère national, de la manière d'être habituelle », écrit François Guizot, dont le « dessein est d'appliquer au nouveau Salon quelques considérations générales sur l'état des Arts en France et sur la direction de l'École ». Son analyse rigoureuse d'ardent défenseur du néo-classicisme surprend par les perspectives qu'elle propose : « L'École actuelle a de grands avantages sur celle qui l'a précédée en France ; je n'ai pas besoin de revenir sur tout ce qu'elle doit à la réforme qu'a opérée M. David : formée par l'étude des plus parfaits modèles à d'excellents principes de dessin, nourrie du sentiment du beau, qu'elle fasse de ces heureuses dispositions une application moins servilement attachée qu'elle ne l'a été jusqu'ici à l'imitation des statues : que les artistes modernes qui ont bien étudié l'antique s'efforcent d'en transporter les beautés dans les sujets modernes ; quand je dis modernes, j'entends notre histoire depuis plusieurs siècles, tout ce qui se rattache aux idées, à la religion, aux moeurs que nous pouvons appeler les nôtres. » Girodet, annonciateur de Géricault et Delacroix, n'ouvre-t-il pas une brèche dans ce sens ?

Fiche Technique

Paru le : 15/10/2005

Thématique : Histoire de la peinture

Auteur(s) : Auteur : François Guizot

Éditeur(s) : Rumeur des âges

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-84327-118-5

EAN13 : 9782843271182

Format : Non précisé.

Reliure : Broché sous jaquette

Pages : 59

Hauteur : 23 cm / Largeur : 17 cm

Épaisseur : 0,7 cm

Poids : 170 g