Chargement...
Chargement...

Visages de Shoah : le film de Claude Lanzmann

Auteur : Aline Alterman

Paru le : 28/04/2006
Éditeur(s) : Cerf
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Passages
Contributeur(s) : Non précisé.

52,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

L'auteure revisite les visages du film Shoah pour dissiper les naïvetés habituelles de la représentation de la figure humaine au cinéma et entrecroise sa réflexion avec une lecture de W. Benjamin. Elle parvient à la conclusion que l'oeuvre a sa légalité propre, et qu'en juxtaposant les dires de l'histoire et la lumière des paysages le film crée l'utopie. ©Electre 2018

Quatrième de couverture

Visages Shoah, de Lanzmann, est un film qui s'intègre dans l'histoire du cinéma par un suspens de l'action négatif, et un suspens des Visages singulier. Événement inaugural en ce qu'il fait sauter les cadres qui habituellement au cinéma balisent l'humanité. Shoah présente les Visages de revenants de l'extermination là où elle a été en son centre, et de témoins. Et présente aussi les paysages actuels où l'extermination a eu lieu. Le film laisse désespérance quant à l'Histoire, ne laisse pas subsister les mythes, les illusions qui paraissaient légitimes. La remémoration qu'il met en acte invalide les constructions de l'histoire fallacieuses, mais elle vise aussi à fonder des pratiques historiennes échappant aux stéréotypes. Et c'est la remémoration, par l'inscription des traces mémorielles, qui autorise l'émergence d'un sujet de l'histoire. C'est par les Visages, d'abord comme événement visible sur l'écran, que Shoah rencontre la philosophie de façon telle que celle-ci ne peut se dérober. La puissance de pensée de la présentation des Visages dans le film détruit les illusions d'un sens assuré de l'Histoire passant outre les Visages, et même d'une fuite possible vers le Bien au-delà les Visages. Shoah oblige à penser les Visages avec une exigence absolue. Par les Visages narrant la mort et la souffrance advenues, cette pensée du film pose ses contenus de vérité. L'esthétique du film rencontre encore la pensée de Walter Benjamin. C'est le montage qui crée l'oeuvre cinématographique. L'oeuvre a sa légalité propre, impose sa nuit et sa lumière singulières.

Fiche Technique

Paru le : 28/04/2006

Thématique : Textes des Philosophes

Auteur(s) : Auteur : Aline Alterman

Éditeur(s) : Cerf

Collection(s) : Passages

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-204-07885-9

EAN13 : 9782204078856

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 353

Hauteur : 24 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,7 cm

Poids : 510 g