La Survivance / roman




Contient un coup de coeur

La Survivance / roman

Éditeur : Grasset et Fasquelle

Description : pages; ( x cm)

EAN13 : 9782246798729


 

Thématique : Littérature française - Littérature française - Littérature


Éditeur : Grasset et Fasquelle


Collection : Non précisé


Reliure : Non précisé


Description : pages; ( x cm)


ISBN : 2246798728


EAN13 : 9782246798729

Coup de coeur du libraire

La survivance
Un couple de sexagénaires : Paule et Sils, financièrement à la dérive, doivent abandonner leur librairie, leur maison, leur quotidien.

L'unique solution du moment est de partir se réfugier dans une cabane, en pleine montagne vosgienne. Bien que forcé et dans un environnement climatique extrême, ce retour à la nature qui n'est pas sans évoquer Walden va leur permettre de se retrouver, de se reconstruire, mais aussi de trouver un rythme, un sens à leur vie, qu'ils découvrent de jour en jour, au fil des saisons.

Extrait du livre

Avanie savait que nous avions perdu : ses longues oreilles captaient au loin les présages. Dès la nuit tombée, elle nous attendait, mélancolique, de tout son pelage gris. Il fallait rendre les clés le 1er mai au matin et nous n'avions nulle part où aller. Deux semaines avant l'expulsion, Sils et moi, en compagnie de Betty, nous cherchions encore, mais tout loyer était devenu hors de nos prix. Au retour, nous tombions dans le grand canapé rouge de la librairie, incrédules, consternés. On dirait que c'est le printemps, a dit Sils, un soir, avec un petit rire ironique, celui qu'on prend devant un piège pour le déjouer. C'était un soir de printemps en avance, d'une réalité à vous faire frissonner, si bien que, durant cet incroyable mois d'avril, quelque chose semblait nous être donné et en même temps retiré. Je n'en ai gardé qu'une seule impression : funèbre. Comme de Sils et moi d'ailleurs. Nous avions déjà l'air à la rue, défraîchis, défaits - avec distance néanmoins. Nous, oui. Betty, non. Au bout d'une journée d'errements, elle était la seule de nous trois à être bien. Pas même besoin de se laver, elle, toujours de beaux cheveux, toujours de jolies robes, disait Sils. Betty était une petite chienne blonde aux yeux noirs soulignés de khôl. Ses babines aussi étaient noires, d'un noir plus sexy que n'importe quel rouge à lèvres, et le blond de son pelage, platine et vaporeux. Elle avait une sorte de grâce d'une féminité absolue qu'elle conservait quand la vie réelle devenait pour nous trop déplaisante, et c'était peut-être le message que ce berger des Pyrénées était chargé de nous transmettre. La porte-fenêtre était ouverte sur la nuit. Sils, à demi couché sur la table, la tête posée sur son bras, grommelait, quel merdier ! quel merdier !
Claudie Hunzinger, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
D'abord leur place est autour de moi. Ils me protègent du froid, du vent et de la bêtise. Ce sont mes remparts. Ensuite, leur place est en moi. On m'a nourrie de lecture depuis enfant si bien que j'ai des os en poésie. Enfin, leur place est hors de moi. Ils m'ont appris à partir, à déchiffrer le monde.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 18,00 €

Expédié en 2 à 7 jours

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Format numérique

epub - 7,49 €

Protection : Adobe DRM

Acheter en numérique

Besoin d'aide pour télécharger votre livre numérique