Autorisation de pratiquer la course à pied




Contient une vidéo

Autorisation de pratiquer la course à pied
et autres échappées

Franck Courtès

Éditeur : Lattès Tous les livres chez l'éditeur Lattès , Paris, Paris

Description : 299 pages; (21 x 13 cm)

EAN13 : 9782709642804


Résumé

Un jeune homme confronté à la lâcheté, un père divorcé qui s'inscrit à un jeu télévisé pour reconquérir ses enfants, une jeune femme qui sacrifie tout pour courir le marathon, etc. Dix-sept nouvelles drôles et parfois tragiques, à la ville ou à la campagne, sur la comédie des apparences. Prix du premier recueil de nouvelles 2013 (SGDL).

Quatrième de couverture

L'enfance qui nous échappe, les lâchetés quotidiennes qui nous rattrapent, les variations de l'amour... Franck Courtès déroule le fil ténu de nos vies, ces tremblements de terre intimes et silencieux qui nous font basculer et nous rendent si fragiles.

 

Thématique : Littérature - Littérature française - Littérature française


Éditeur : Lattès , Paris


Collection : Non précisé


Reliure : Non précisé


Description : 299 pages; (21 x 13 cm)


ISBN : 978-2-7096-4280-4


EAN13 : 9782709642804

Franck Courtès - Autorisation de pratiquer la course à pied et autres échappées

Franck Courtès vous présente son ouvrage "Autorisation de pratiquer la course à pied et autres échappées" aux éditions JC Lattès. Rentrée littéraire 2013.

Extrait du livre

AUTORISATION DE PRATIQUER LA COURSE À PIED EN COMPÉTITION Ça se passait plutôt bien pour elle chez ce jeune médecin de la rue Botzaris. Ses réflexes étaient bons, sa tension excellente. Pour une femme de quarante-six ans, c'était rare une telle forme, une telle énergie. Une telle nervosité, aurait ajouté un médecin plus aguerri. Elle dut fléchir trente fois les genoux afin de vérifier la faculté de récupération de son coeur. Elle exécuta les trente flexions à toute vitesse sans s'appuyer au brancard. Le médecin eut à peine le temps d'aller se rasseoir à son bureau. Il la considéra un moment, perplexe. Elle tenait à l'impressionner, lui aussi. Christine Juve reprit son souffle le plus discrètement possible, avalant l'air en silence, le visage empourpré. Le docteur Ladoze revint à ses côtés et vérifia son pouls. Ils restèrent silencieux, guettant le petit cadran de l'outil. Du coin de l'oeil, elle épiait le jeune médecin. - Et encore, là, ce n'est pas la meilleure période pour moi... Le jeune homme sourit : - Ce n'est pas un concours, madame. Les pulsations reprirent rapidement un rythme normal. - Très bien, finit-il par lâcher. Christine se promit d'en rajouter lorsqu'elle le raconterait à Patrick, son mari. Ce jeune homme ne se rendait pas compte. Au fil des questions, elle avait l'impression de réussir un examen. Il s'agissait d'obtenir une «autorisation de pratiquer la course à pied en compétition», comme ils disaient. Un certificat médical lui permettant de participer à son premier marathon. Le sésame. En lisant le dossier d'inscription pour la course, sur Internet, ces formalités l'avaient irritée. Elle avait téléphoné pour se faire confirmer le caractère obligatoire du certificat. A présent, chez le médecin, elle en tirait une certaine fierté. Aux yeux de ses amis et de sa famille, l'autorisation d'un docteur, ça en imposait. Vingt-trois euros plus tard, Christine était sur le trottoir, son certificat en poche. Elle rentra chez elle, traversant les Buttes-Chaumont d'un pas rapide, s'assurant furtivement du regard des hommes. Elle appela aussitôt Patrick, sans prendre le temps de se déshabiller. Sa main tremblait, elle se récitait les chiffres de ses résultats médicaux comme un mantra. Patrick décrocha. Il était pressé, elle le sentit et s'en agaça. Avait-il oublié l'importance de son rendez-vous ? Elle entendait le désagréable cliquetis des touches de son ordinateur. Il faisait deux choses à la fois. - Patrick, tu m'écoutes ? - Oui, ma chérie, mais tu ne veux pas me raconter tout ça ce soir ? Elle raccrocha et le détesta un moment. Elle repensa à son mensonge chez le docteur Ladoze. Elle n'avait pas tout dit.
Franck Courtès, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Les livres, mais encore plus les auteurs ont souvent une place primordiale dans ma vie. Je lis généralement tout d'un auteur qui me plait et son univers me hante des semaines entières. Telle une comète désaxant l'orbite d'une planète, l'univers d'un auteur peut me faire changer ma vision de l'existence, me désaxer complètement. Pour mon plus grand bonheur, je me laisse pénétrer par l'énergie de l'autre, inséminé la plupart du temps. Ils me donnent l'impression grisante d'avoir élargi mon angle de vision. Les livres et les auteurs que j'aime ont la meilleure place dans mon salon, tout près de moi, afin qu'ils continuent de m'irradier chaque jour.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 17,50 €

Expédié en 48h

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Format numérique

epub - 12,99 €

Protection : Adobe DRM

Acheter en numérique

Besoin d'aide pour télécharger votre livre numérique

À voir