Rendre la raison populaire




Contient une vidéo Contient une vidéo

Rendre la raison populaire
université populaire, mode d'emploi

Michel Onfray

Éditeur : Autrement Tous les livres chez l'éditeur Autrement , Paris, Paris

Collection : Université populaire & Cie Tous les livres dans la collection Université populaire & Cie

Description : 94 pages; (20 x 12 cm)

EAN13 : 9782746733206


Résumé

En créant l’Université populaire de Caen en 2002, le philosophe participait au mouvement créé par G. Deherme à la fin du XIXe siècle autour des universités populaires et du vœu formulé par Condorcet. Il évoque son expérience et s’inscrit en faux contre les dogmatismes étroits, la moralisation, le formatage intellectuel de l’université française.

Quatrième de couverture

Rendre la raison populaire « Généreux amis de l'égalité, de la liberté, réunissez-vous pour obtenir de la puissance publique une instruction qui rende la raison populaire » : en créant en 2002 l'université populaire de Caen, Michel Onfray s'inscrit dans la droite ligne de cet idéal des Lumières cher à Condorcet. À la demande toujours croissante de philosophie, il répond par une invitation au dialogue, à l'exploration de savoirs ignorés, à l'édification existentielle à travers le réel matériel, à l'interaction entre la théorie et la pratique et au partage entre amis, dans un but philosophique commun : se faire libre. Plus enthousiaste et percutant que jamais, Michel Onfray explique, défend et revendique ce projet un peu fou, devenu un incroyable succès... populaire.

 

Thématique : Sciences Humaines - Philosophie - Textes de philosophes


Éditeur : Autrement , Paris


Collection : Université populaire & Cie


Reliure : Non précisé


Description : 94 pages; (20 x 12 cm)


ISBN : 978-2-7467-3320-6


EAN13 : 9782746733206

Rencontre avec Michel Onfray

Michel Onfray vous présente "Rendre la raison populaire" aux éditions Autrement, "Abrégé hédoniste" aux éditions Librio, "Vies et mort d'un dandy" et "Le post-anarchisme expliqué à ma grand-mère" aux éditions Galilée.

Michel Onfray

Rencontre
autour des quatre derniers ouvrages signés par le philosophe

En avant-goût, Michel Onfray, filmé pour mollat.com, vous présente ces quatre ouvrages : Rendre la raison populaire aux éditions Autrement, Abrégé hédoniste aux éditions Librio, Vies et mort d'un dandy et Le post-anarchisme expliqué à ma grand-mère aux éditions Galilée.




Extrait du livre

L'Université populaire formule, dans notre époque de fin de civilisation et de décomposition politique avancée, une proposition philosophique en dehors des lieux institutionnels d'exercice et de pratique habituels de la discipline. L'Université populaire de Caen voit le jour en 2002, elle procède d'un constat politique, au sens noble du terme, et répond à une situation de politique politicienne : la présence d'un candidat d'extrême droite au second tour d'une élection présidentielle au suffrage universel direct. Les inquiétudes d'un Auguste Blanqui sur la pertinence du principe du suffrage universel dans le cas, en son temps, d'un peuple illettré, inculte, entretenu dans l'obscurantisme par la monarchie et le catholicisme complices, mais appelé à donner son avis lors d'une consultation électorale, se retrouvaient, à mon avis, dans la configuration postmoderne d'un peuple illettré, inculte, entretenu dans l'obscurantisme par le système économique libéral présenté comme l'horizon indépassable par la droite et la gauche de gouvernement. Au moment de l'affaire Dreyfus, l'antisémitisme a été analysé comme le produit d'un peuple insuffisamment éclairé. Georges Deherme a créé les universités populaires en 1896 pour dissiper cette indigence intellectuelle en envoyant la fine fleur du savoir, de la culture, de la philosophie, de la science, au contact de la classe ouvrière pour l'éduquer, l'instruire. L'initiative, en ce sens, procédait de l'idéal révolutionnaire des Lumières d'un Condorcet. En effet, ses Mémoires sur l'instruction publique invitent à prendre à la lettre le préambule de la Déclaration des droits de l'homme selon lequel «l'ignorance, l'oubli ou le mépris des droits de l'homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements». Ce qui suppose, conséquemment, la nécessité de travailler à la promotion des droits de l'homme. Comment ? Condorcet donne le mode d'emploi : en développant «une instruction qui rende la raison populaire». L'idéal des Lumières animait Condorcet, l'auteur de l'Esquisse d'un tableau historique des progrès de l'esprit humain ; il insufflait l'énergie créatrice d'un Georges Deherme qui pose les bases de la première université populaire (UP) dans le contexte de l'affaire Dreyfus ; il me semblait que ce même idéal, inchangé dans son principe, pouvait présider à la création de cette seconde vie pour des UP porteuses nouvelles de l'ancien idéal des Lumières. Cette initiative suppose qu'on souscrive à deux propositions : l'ignorance enchaîne et le savoir libère. (...)
Michel Onfray, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
Mieux qu'en une phrase, en un mot : "toute"...