La légèreté




Contient une vidéo

La légèreté

Emmanuelle Richard

Éditeur : Ed. de l'Olivier Tous les livres chez l'éditeur Ed. de l'Olivier , Paris, Paris

Collection : Littérature française Tous les livres dans la collection Littérature française

Description : 273 pages; (21 x 14 cm)

EAN13 : 9782823602975


Résumé

Une adolescente en vacances à l'île de Ré avec ses parents et son petit frère est honteuse de leur origine sociale modeste. Alors que son corps est une grande source d'angoisse, elle rencontre un garçon. Premier roman. ©Electre 2014

Quatrième de couverture

«Alors donc, au départ, il y a ça : la maison blanche simple et bourgeoise prêtée ou soldée, peu importe, et puis le reste, le fond : Antoine s'est jeté du pont de Normandie et elle ne sera jamais légère malgré ses quatorze ans et les champs de coquelicots rouges qui éclatent dans sa tête et l'écrasement du ciel délaissé, les vagues violentes des champs d'herbes sèches qui ondulent subitement, l'odeur de boucherie de ce mois de juillet vibrant.» Elle est rêche, nerveuse, tordue, électrique. Elle ne peut plus attendre, il faut qu'elle rencontre un garçon. D'errances en déplacements sur une île de vacances, dans un village où elle n'a pas sa place, l'adolescente marche. À la recherche d'autres, pour enfin être vue, car qui peut vivre sans être vu, aimé, désiré ? Emmanuelle Richard restitue admirablement la sauvagerie de l'adolescence dans ce roman déchirant mais dépourvu de toute forme de sensiblerie.

 

Thématique : Littérature - Littérature française - Littérature française


Éditeur : Ed. de l'Olivier , Paris


Collection : Littérature française


Reliure : Non précisé


Description : 273 pages; (21 x 14 cm)


ISBN : 978-2-8236-0297-5


EAN13 : 9782823602975

Emmanuelle Richard - Légéreté

Emmanuelle Richard vous présente son ouvrage « Légéreté ». Parution le 6 février 2014 aux éditions de l'Olivier. Rentrée littéraire 2014.

Extrait du livre

Alors donc, au départ, il y a ça : la maison blanche simple et bourgeoise prêtée ou soldée, peu importe, et puis le reste, le fond : Antoine s'est jeté du pont de Normandie et elle ne sera jamais légère malgré ses quatorze ans et les champs de coquelicots rouges qui éclatent dans sa tête et l'écrasement du ciel délaissé, les vagues violentes des champs d'herbes sèches qui ondulent subitement, l'odeur de boucherie de ce mois de juillet vibrant. Jamais légère elle ne sera parce que rien n'est sublime. Elle le sait. L'a toujours su. N'attend rien sans pouvoir s'empêcher d'attendre tout, au fond. A part ça, quoi d'autre ? Cette photo qu'elle traîne, un peu froissée, en noir et blanc, qu'elle a découpée dans le portfolio de Reporters sans frontières de l'année 2005. Elle l'avait acheté parce que la photo de couverture lui plaisait. Elle ne sait pas que la petite fille de la photo s'appelle Sonia. Ni qu'elle est la vraie soeur du petit garçon à la nuque. Elle sait juste que le petit garçon à la nuque blanchie de poils blonds porte le nom de Sacha. Cette photo, qu'elle aime tant et emporte partout, est cadrée sur le haut du dos du petit garçon. Ce qui lui fait penser au dos de son petit frère. Le dos de son frère le matin des mois d'été, dénudé jusqu'à la taille sous les rais de lumière vive, haché par les stores électriques et insoutenable de douceur, ressemble à de la soie jonchée de paillettes d'or. Cinq centimètres. J'ai reposé le mètre et je me suis assise sur mon lit, les genoux dans les bras. Cinq centimètres. J'ai été prise d'une irrépressible envie de mourir et j'ai fermé les yeux. J'ai pensé à toutes ces vies possibles qui, de minute en minute, filaient entre mes doigts et je me suis sentie prise de vertige. Je me suis dit, Une de moins, et l'angoisse m'a tordu le ventre. Je me suis sentie vieille, dépassée par les événements et déjà fatiguée. J'ai pensé, J'ai quatorze ans et demi et je suis vieille, et d'année en année ce sera pire, et je ne serai jamais légère. Devant la fenêtre de ma chambre, le jardin rendait son bruit d'été, sans grillon ni cigale, indicible et pourtant tellement évident. Le rond grillé de la piscine gonflable dans laquelle je n'allais plus depuis deux ans couchait son champ inerte d'herbes jaunes. J'ai arrêté de bouger pour mieux écouter l'immobilité de l'air, son odeur de boucherie, ses vagues fumantes. Le lendemain serait le jour du départ en vacances pour l'île de Ré et je n'avais pas encore fait mon sac. Il me restait tout à trier car je n'aimais plus rien. Il allait se passer quelque chose, je le sentais. Ou plutôt : il le fallait. Toutes ces nuits à attendre... Il fallait bien que cela prenne fin un jour. Parce que le collège, la maison, les devoirs et les repas du soir, tout cela réuni, même si c'était indispensable, ce n'était pas la vie. À cet instant j'ai décidé que ce serait le premier été et qu'il ne pouvait en être autrement. Le premier été de quoi ? Je ne savais pas encore, mais j'avais cet étrange pressentiment qui coulait dans mes veines, sous ma peau atrocement blanche et fine. Je me suis relevée pour vérifier encore une fois mon tour de taille. Oui, c'était bien ça. Les graduations ne pouvaient pas mentir. J'ai expiré fort en rejetant l'air de mes poumons violemment et creusé mon ventre pour essayer une dernière fois défaire mentir le mètre à ruban. Peut-être que comme ça... Deux ou trois centimètres de gagnés... J'ai relu une dernière fois, soixante-trois centimètres. Décidément non, il n'y avait rien à faire. J'ai refait rapidement le calcul de tête, toujours cinq de trop, et constaté d'un air navré qu'il ne servait à rien d'aller contre, une de mes vies possibles venait encore bel et bien de s'envoler. J'ai remis mon jean en passant la main sur la peau soyeuse de mon ventre, ferme et fraîche, pas encore bronzée. J'ai claqué la porte de ma chambre et monté les escaliers en courant, pieds nus sur le carrelage glacé.
Emmanuelle Richard, quelle place tiennent les livres dans votre vie ?
La littérature est tant un refuge qu'une nourriture, un médicament et un moyen d'évasion.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 18,00 €

Expédié en 48h

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Format numérique

epub - 12,99 €

Protection : Adobe DRM

Acheter en numérique

Besoin d'aide pour télécharger votre livre numérique

À voir