Louis XIV




Contient une vidéo

Louis XIV
homme et roi

Thierry Sarmant

Éditeur : Tallandier Tous les livres chez l'éditeur Tallandier , Paris, Paris

Collection : Biographie Tous les livres dans la collection Biographie

Description : 518 pages; (23 x 17 cm)

EAN13 : 9782847347227


Résumé

Fondée sur des écrits de contemporains et du monarque lui-même, cette biographie dresse le portrait de Louis XIV et témoigne de sa volonté d'imposer sa descendance illégitime au risque de provoquer une guerre civile après son décès. Une analyse de la personnalité de Louis XIV et de ce que fut son art de régner.

Quatrième de couverture

Dans la mémoire collective, Louis XIV est une figure convenue, figée dans la pose majestueuse qu'adopte le célèbre portrait peint par Hyacinthe Rigaud. On oublie que Louis n'est pas resté identique pendant sept décennies, qu'il y a peu de choses en commun entre l'adolescent de la Fronde, le monarque rayonnant de 1661, le souverain impérieux de 1685 et le vieillard affaibli des dernières années. Les historiens de Louis XIV reprennent souvent à leur compte le discours officiel du Grand Siècle, qui absorbe l'homme dans le roi, qui fait de Louis une pure et simple incarnation de l'État. À y regarder de plus près, théorie et pratique n'ont pas toujours concordé : derrière le monarque guerrier de la propagande se cache un roi-bureaucrate ; le prince qui «gouverne par lui-même» sait aussi composer pour accommoder ses devoirs et ses plaisirs. Pour comprendre l'homme et son «art de régner», témoignages et souvenirs des contemporains sont précieux, mais rien ne vaut les écrits de l'intéressé et de ses grands serviteurs, où l'on voit, au jour le jour, comment le roi actionne la complexe machinerie de l'État, où l'on lit la joie des succès faciles, l'impatience à obtenir des nouvelles, les hésitations devant les décisions à prendre, les repentirs après l'échec. À l'aide de nouvelles sources, ce nouveau Louis XIV fait redécouvrir le prince véritable, trop longtemps caché derrière les éloges de ses flatteurs comme derrière les caricatures de ses ennemis.

 

Thématique : Histoire et Géographie - Biographies historiques - Biographies : ouvrages généraux


Éditeur : Tallandier , Paris


Collection : Biographie


Reliure : Non précisé


Description : 518 pages; (23 x 17 cm)


ISBN : 978-2-84734-722-7


EAN13 : 9782847347227

Thierry Sarmant - Louis XIV, homme et roi

À l'occasion du 15e Rendez-vous de l'Histoire, qui s'est déroulé à Blois du 18 au 21 octobre 2012, Thierry Sarmant vous présente son ouvrage "Louis XIV, homme et roi" aux éditions Tallandier.

Extrait du livre

Extrait de l'introduction HOMME ET ROI Le règne de Louis XIV est le plus long de l'histoire de France, l'un des plus longs de l'histoire du monde. «Jamais roi n'avait régné si longtemps», s'émerveillait le marquis de Dangeau en 1695, quand le souverain commença à dater «de la cinquante-quatrième année de notre règne». Sous la Régence, Montesquieu écrivait plus ironiquement : «Le règne du feu roi a été si long que la fin en avait fait oublier le commencement.» Vie et règne ont à ce point duré qu'ils se confondent avec l'époque, qu'ils «font époque» : le «siècle de Louis XIV», disait Voltaire par référence au siècle d'Auguste, le «Grand Siècle», dit-on pompeusement depuis le Second Empire. De ce fait, dans la plupart des biographies de Louis XIV, la vie du roi, son règne et son temps sont une seule et même chose. Écrire la vie de Louis XIV, c'est souvent écrire l'histoire de la France sous Louis XIV. L'homme disparaît derrière le roi et le roi derrière le règne. Et pourtant, on ne compte plus les livres qui traitent de l'enfance de Louis, de son éducation, de ses amours, de sa politique. Mais ce vaste recueil - où la compilation est plus fréquente que la recherche - n'aide guère à se faire du personnage une idée d'ensemble. La petite histoire, d'un côté, la grande histoire, de l'autre, suivent des chemins et des logiques différentes. Le roi, homme et institution Depuis quatre décennies, les recherches autour de Louis XIV et de son époque se sont multipliées. La bibliothèque louis-quatorzienne compte chaque année plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines, de nouveaux titres publiés à travers le monde. En dépit de cette floraison, les historiens se risquent rarement à brosser un portrait du Roi-Soleil et regardent l'exercice biographique avec une certaine méfiance. Pour eux, écrire l'histoire au prisme de la vie d'un individu, c'est faire passer au second plan l'économie, la société, la culture, c'est oblitérer la longue durée des phénomènes historiques, qui se développent sur des générations. Une autre critique, d'ordre plus philosophique, n'est pas moins pertinente. Comment prétendre connaître un homme du passé, alors que l'on peine à comprendre ses contemporains, et à se connaître soi-même ? À quoi l'on répondra que la connaissance de l'âme humaine a fait, dans les dernières décennies, de grands progrès, et que l'on peut tenter, avec prudence, de transposer ces acquis à l'étude des individus du passé. Mieux qu'hier nous savons que la personnalité se façonne durant l'enfance, mais aussi que, loin de rester figée, elle ne cesse d'évoluer tout au long de la vie. Dans le dernier demi-siècle, trois historiens aux opinions et aux positions divergentes ont vaincu ces préventions et tenté une biographie du Roi-Soleil. Il y a eu un Louis XIV «de gauche» (Pierre Goubert, Louis XIV et vingt millions de Français, 1966), un Louis XIV«de droite» (François Bluche, 1986), un Louis XIV «centriste» (Jean-Christian Petitfils, 1992). Écrit d'une plume allègre, l'essai de Pierre Goubert a été tenu pour iconoclaste au moment de sa parution, parce qu'il replaçait le Grand Roi dans son temps et invitait à une réflexion critique. À l'inverse, la somme de François Bluche est conçue comme une fresque et comme une entreprise de réhabilitation, riche en références d'époque. Enfin, Jean-Christian Petitfils a donné une synthèse exemplaire, équilibrée mais non sans brio, de l'historiographie récente. Le trait commun à ces trois ouvrages - comme aux autres biographies de Louis XIV -, c'est la volonté d'embrasser l'homme, l'oeuvre, le règne et le siècle d'un même regard. Le principal personnage de la pièce disparaît quelque peu derrière le décor et ne se détache pas toujours des seconds rôles ou de la foule des figurants. Héritage lointain de Voltaire, qui fit une Histoire de Charles XII, mais un Siècle de Louis XIV ? Héritage plus proche du marxisme et de la relative défaveur de la biographie auprès des universitaires français ? On ne sait.

Informations relatives à votre commande Mollat :

Format papier

Prix : 27,00 €

Expédié en 48h

Ajout
panier
OU Achat
immédiat

Format numérique

epub - 15,99 €

Protection : Digital watermarking

Acheter en numérique

Besoin d'aide pour télécharger votre livre numérique

À voir