Chargement...
Chargement...

Le fond des forêts

Auteur : David Mitchell

Paru le : 22/01/2009
Éditeur(s) : Ed. de l'Olivier
Série(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Traducteur : Manuel Berri

Un coup de coeur de Mollat

L'adolescence, quelle horreur !
L'adolescence, quelle horreur !…, c'est sans aucun doute l'avis définitif de Jason Taylor, le protagoniste bien malmené du dernier livre de David Mitchell, Le fond des forêts, gros roman comme on les aime, à lire en écoutant les tubes anglais des années 80. Né en 1969 comme son créateur qui doit savoir de quoi il retourne d'avoir subi ces années-là, Jason a bien du chemin à faire avant d'atteindre sa toison d'or. En cinq cents pages menées tambour battant et qui se lisent d'un souffle nous allons l'accompagner dans son quotidien d'ado des années Thatcher.
Craintif, pudique, embarrassé par un bégaiement qu'il a surnommé “le pendu” (il s'est « révélé » à lui pendant ce jeu au nom prédestiné) et qui vient toujours au pire moment se rappeler à son bon souvenir, par son âme de poète qu'il faut à tout prix dissimuler sous peine d'être traité de “tarlouze”, par sa moustache qui tarde à s'épaissir, par ses parents qui s'engueulent un peu trop pour ne pas dissimuler un drame qu'on ne voit que trop venir quand lui ne sait rien encore, par son cousin musclé auquel il n'arrive pas à la cheville, par les filles qui ne le voient même pas, par les camarades de son âge surtout qui sont d'une dureté et d'une méchanceté impitoyables entre eux et qu'il va lui falloir se décider à oser affronter, Jason peine à imposer son prénom au coeur d'un univers dont il n'a pas toutes les clefs. Mais il gamberge, il passe son temps à calculer la probabilité des gamelles qui l'attendent et toutes ces inquiétudes qui nous paraissent anodines alors qu'elles occupent tout son espace vital, forment un récit trépidant. Et plus on avance dans ce livre extrêmement bien ficelé et qui sait ne pas tout nous dire, plus on s'attache à cette existence banale devenue une aventure surprenante. L'enfance est un royaume merveilleux et terrible, nous dit Mitchell, où ce que les adultes jugent sans intérêt devient gigantesque et où les problèmes, les vrais, ceux des adultes, ont l'art de s'éclipser. C'est ce miracle incertain que cet auteur britannique en pleine possession de ses moyens littéraires a parfaitement rendu, nous faisant les confidents muets d'un ado qu'on voudrait bousculer mais qui nous bouscule et nous émeut. Sans tomber dans les pièges du livre-souvenir ou du bouquin-cliché, avec des mots que censurerait volontiers la prude BBC, et cette part de mystère qui enveloppe les années de transformation, Le fond des forêts touche juste et nous laisse en son terme comme orphelin d'un jeune compagnon qu'on ne verra pas vieillir.


En savoir plus sur Ces mots-là, c'est Mollat, le blog des libraires.
23,30 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Jason Taylor, 12 ans, est un doux rêveur qui vit dans un petit village du Worcestershire. Il mène sa propre vie dans un univers parallèle avec d'étranges visions, des animaux sauvages et des figures ambiguës. Un récit initiatique sur les variations de l'adolescence et ses nombreuses facettes. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

«Superman 2 passait à la télé. Je l'avais vu au cinéma de Malvern il y avait à peu près trois ans. Le film était assez bien mais pas au point de lui sacrifier un lac gelé rien qu'à moi. Clark Kent renonce à ses pouvoirs tout ça pour avoir des rapports sexuels avec Lois Lane dans des draps de satin. Qui serait assez stupide pour faire un échange pareil ? Quand on peut voler ? Dévier des missiles atomiques vers l'espace ? Remonter le temps en faisant tourner la Terre à l'envers ?» 1982, dans un petit village du Worcestershire. Jason Taylor, treize ans, essaie de réussir son entrée dans l'adolescence. Et ça n'est pas chose facile. À l'école ou chez lui, Jason affronte l'incompréhension et le mépris : ses camarades raillent son bégaiement, ses parents ne cessent de se disputer. Mais Jason mène une vie secrète, dans un monde à lui peuplé de visions étranges et de figures ambiguës. Portrait de famille, chronique de l'Angleterre de Thatcher, roman d'apprentissage à la lisière du fantastique, Le Fond des forêts est avant tout une suite de variations éblouissantes sur l'adolescence et ses multiples facettes. Après Écrits fantômes et Cartographie des nuages, deux romans qui traversaient l'espace et le temps, David Mitchell nous offre un texte plus personnel, d'une puissance poétique exceptionnelle.

Contenus Mollat en relation

Articles blog Littérature-Sc.Humaines

Fiche Technique

Paru le : 22/01/2009

Thématique : Littérature Anglo-Saxonne

Auteur(s) : Auteur : David Mitchell

Éditeur(s) : Ed. de l'Olivier

Collection(s) : Littérature étrangère

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-87929-612-9

EAN13 : 9782879296128

Format : Non précisé.

Reliure : Broché sous jaquette

Pages : 473

Hauteur : 22 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 2,8 cm

Poids : 540 g