Chargement...
Chargement...

Sélection de livres

Noël 2021: dans le quotidien du travail

Economie#NoëlLibrairieMollatBien-ÊtreLe travail
Le bien-être s'invite dans le monde du travail et pourquoi pas chez vous ?!

Les essais d'économie

EconomieEssaiEconomie Sociale et SolidaireÉconomie
Capital, croissance verte, urgences humaines et climatique.

Coups de cœur

Noise

Economie - DroitEconomiePsychologieCommerce
Ou comment éviter les erreurs de jugement?

Imaginez un monde où un patient se rend dans une clinique et se fait prescrire des opioïdes fortement addictifs parce que c'est la fin de la longue journée du médecin.
Imaginez que des peines différentes sont infligées aux personnes qui ont commis les mêmes crimes parce qu'un juge n'a pas encore déjeuné. 
Ce sont quelques-uns des nombreux exemples concrets de Noise écrit par le lauréat du prix Nobel de sciences économiques 2002 Daniel Kahneman.  
Noise est la suite de son livre précédent Système 1 Système 2, les deux vitesses de la pensée, sorti en 2011, qui a marqué l'attention sur son travail sur la façon dont les biais cognitifs façonnent le jugement. Dans Noise, Kahneman et ses co-auteurs, Oliver Sibony et Cass R. Sunstein, explorent l'autre type d'erreur impactant nos jugements : le bruit. 
Le bruit est divisé en six parties. Cela commence par la différence entre le bruit (diffusion aléatoire) et le biais (déviations systématiques), la nature du jugement humain et la façon de mesurer la précision et l'erreur. Il aborde également le jugement prédictif, la psychologie humaine et les causes du bruit, comment améliorer les jugements et prévenir les erreurs, et quel est le bon niveau de bruit.
Qui pourrait penser que des décisions importantes pourraient être influencées par des facteurs apparemment redondants ? 
Par exemple, qui a parlé en premier lors de la réunion ? Quel jour de la semaine on est ? Ou si l'équipe de football locale a remporté le match d'hier soir ?
De nombreux types de bruits différents sont améliorés dans l'ouvrage. Selon Kahneman le plus important est le bruit du système. Il correspond à des variations indésirables dans les jugements qui doivent être uniformes, créant des « systèmes bruyants ». Par exemple dans le système judiciaire, on s'attend à ce qu'une peine reflète le crime et non le juge qui entend l'affaire.
Il est mentionné que bien qu'un joueur de basket-ball professionnel effectue les mêmes mouvements à chaque fois qu'il tire un franc lancer, il ne peut jamais réussir le même tir. Le jugement est comme un franc lancer, peu importe à quel point vous essayez de le répéter, vous n'obtiendrez jamais un résultat identique à une cause du bruit. 
Afin de lutter contre cela, le concept d'application des règles et d'algorithmes est utilisé pour montrer que même des règles simples, ainsi que des algorithmes d'apprentissage automatique, peuvent être utilisés pour améliorer la précision et presque toujours surpasser le jugement humain. 
Il est mentionné dans Noise que de nombreux experts ignorent les avantages des règles et des algorithmes, au lieu de favoriser leur jugement. . Les dirigeants et les décideurs doivent suivre les conseils présentés et utiliser des cadres sur les règles et l'intelligence artificielle pour aider à prendre de meilleurs jugements.
Le livre combine de nombreuses histoires, études et statistiques de diverses universités pour mettre en évidence la cause et les effets du bruit.  En appliquant les connaissances de  bruit, les dirigeants seront en mesure de prendre des décisions éthiques et justes qui pourraient très bien sauver des vies, du temps et de l'argent.

La pensée économique, tout simplement !

Sciences - SavoirsVulgarisationÉconomieSavoir
La petite collection des grandes idées est de retour pour proposer son ouvrage consacré aux économistes en édition compacte.
L'économie, nous rappellent les auteurs en introduction, irrigue notre vie quotidienne et nos flux d'information. Ce domaine, semble-t-il réservé aux spécialistes, ne devrait pourtant pas nous effrayer. Le parti de l'ouvrage, suivant l'esprit de la collection, est de rendre la pensée économique accessible afin que tout un chacun puisse la comprendre et nourrir ses propres réflexions.
Plongez ou replongez dans les grandes idées et théories de la discipline depuis ses prémices jusqu'aux conceptions les plus récentes. Les atouts de la collection restent inchangés : son approche chronologique, des développements clairs et accessibles sans ne rien perdre de leur rigueur et de leur neutralité, associés à une présentation graphique facilitant la mémorisation. De quoi séduire les profanes et les curieux aussi bien que les économistes en herbe !

Errare managerium est

Economie - DroitEconomieActualitéEntreprise
Un bon manager sait apprendre de ses erreurs.
Le mauvais management est-il répandu? La pandémie et le confinement changeront-ils quelque chose à la manière de manager les équipes?

Sociologue, chercheur en ressources humaines et fondateur du cabinet de conseil "Poil à Gratter", Denis Monneuse publie aux éditions Dunod "Errare managerium est" où chacun s'amusera à reconnaître son manager.
Parmi 200 erreurs repérées, trente ont été sélectionnées. Il existe une véritable méconnaissance de la science managériale alors que des chercheurs font des études avec des protocoles validés. Les managers s'inspirent souvent de consultants, d'effets de mode ou d'idées dans l'air du temps.
Malheureusement ou fort heureusement nul n'a la science infuse, pas même dans le monde des affaires. Les stars du management et du leadership ont eux aussi commis des erreurs; Mais l'honneur est sauf car commettre des erreurs dans ce domaine n'hypothèque pas l'avenir professionnel ou l'avenir de l'entreprise.
L'objectif de cet essai est d'identifier les bonnes et les mauvaises pratiques afin d'aider les managers "dit de bonne volonté" à devenir de meilleurs managers.
Chaque erreur est présentée en 4 parties: un cas réel, une erreur analysée afin d'en comprendre les causes, des conseils afin d'éviter de la ou les commettre, et enfin des pistes d'action pour réparer cette erreur.
Vous pouvez le lire d'une traite, si vous prenez un poste rapidement; si vous êtes plus expérimenté, l'auteur vous conseille de piocher afin de lire en priorité les points que vous ne maîtrisez pas. Le conseil ultime étant de le lire même si vous ne vous sentez pas concerner comme une piqûre de rappel, en vous questionnant: "N'ai-je pas tendance parfois à le faire ? "

L'illusion de la finance verte

Economie - DroitEconomieEconomie Sociale et SolidaireEnvironnement
La finance peut-elle sauver le climat?

La « finance verte » est une notion qui définit les actions et opérations financières qui favorisent la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique. Son rôle majeur est de financer des projets qui ne nuiront pas à l’environnement et qui permettront le développement d’une économie durable. 
Dans leur ouvrage « l’illusion de la finance verte » aux éditions de l’Atelier, Alain Grandjean et Julien Lefournier, nous démontrent en quoi « la finance verte » est une illusion qui ne suffira pas à sauver la planète du désastre écologique à venir.
Cet ouvrage vise à démontrer que la finance verte n’aura pas d’impact, en tant que tel, si elle n’est pas encadrée solidement, et si au delà du secteur financier, l’ensemble de l’économie ne s’y met pas. Reformulé de façon plus “verte”, à ce stade, la finance verte ou durable n'apparaît que comme un simple mouvement de propagande. En d’autres termes, si l'argent servait la planète, cela supposerait que les acteurs de la finance acceptent de réduire le rendement de leurs investissements, un peu comme le principe du commerce équitable: le consommateur paye sciemment et en conscience un produit plus cher afin qu’une partie de cet argent revienne  au producteur ou participe à la préservation de l’environnement.   En l'occurrence, les placements “verts” sont tout aussi rentables que les autres et l’on cherche à optimiser le retour sur investissement. 
La finance reste donc fidèle à elle-même: faire de l’argent avec l’argent ! 
Bien évidemment il ne faut pas rejeter en bloc les nombreuses initiatives qui émergent. Mais les auteurs tendent à démontrer les limites de ces démarches si elles ne sont pas encadrées par une politique d’ensemble comprenant des interdictions, des normes, des réglementations, une fiscalité, et un plan massif d'investissement publics et privés. Un nouveau modèle économique en somme.

Pose ta Dem'

Economie - DroitEconomieTravailEntreprise
sur le bureau du chef!

Pas d'idées, de projets, plein d'envies différentes, peur de prendre une "mauvaise" décision, peur d'une reconversion mal préparée, peur du quand dira-t on?
Les raisons de vouloir quitter son emploi peuvent être nombreuses, diverses et variées. Mais afin d'éviter de stagner (plus ou moins longtemps, pour ne pas dire prendre perpet'! ), il faut prendre les choses en main et ce avec les bons outils.
Après des études à Sciences Po Paris et à l'ESCP Europe, un début de carrière dans les Ressources Humaines, puis dans un cabinet de conseil en management, Charlotte Appietto ne trouve aucun sens à son travail. De nombreuses lectures en développement personnel, des rencontres et des tentatives plus tard, elle pose sa dem' et crée son entreprise et son site internet du même nom.
Vendu comme un bagage pour prendre un nouveau départ en 7 semaines et trouver du sens à sa vie professionnelle, elle propose des stratégies pour passer de l'idée à l'action, avancer sans avoir l'impression de tourner en rond, et retrouver l'essence même de la joie au travail où se mêlent enthousiasme, passion et audace.
Avec Manon Gayet, slasheuse et coach du programme Side Project de Pose ta Dem' et Marion Le Bihan, ingénierie et coach Nouveau départ, elles proposent un programme permettant de se poser les bonnes questions et d'en trouver les réponses, de faire face aux 3 grandes peurs de la reconversion (mais quelles sont-elles?), des pistes afin de trouver des projets lorsque vous en êtes en stade zéro, décrocher le job de vos rêves dans un nouveau domaine et/ou finalement se lancer dans entrepreneuriat.

La permaentreprise

Economie - DroitEconomieEconomie Sociale et SolidaireEnvironnement
Y croire dure comme Terre!
Peut-on développer une entreprise sans impacter l'environnement ?
Sylvain Breuzard patron d’une société de services numériques et président du conseil d’administration de Greenpeace France, y croit. Pour cela, l’auteur propose d’appliquer à nos entreprises une nouvelle éthique qui s’inspirerait des trois piliers de la permaculture :
- « Prendre soin des humains »,
- « prendre soin de la terre » -
- « fixer des limites et partager équitablement »
Principes énoncés dans les années 70 par les fondateurs de ce mouvement, David Holmgren et Bill Mollison.
Taille raisonnable, fournisseurs de proximité, usage optimisé et juste des ressources, coopération, autorégulation, réemploi, diversité, production efficace et utile aux humains, sans nuire à la planète, en faisant un usage sobre et régénératif des ressources et en partageant équitablement les richesses.… Autant d’idées inspirées du design permaculturel, d’ordinaire réservé aux jardins, et qui ne demandent qu’à pousser dans les entreprises.
Sylvain Breuzard a appliqué cette philosophie dans son entreprise Norsys, engagée depuis une vingtaine d’années : contre la discrimination, pour l’égalité professionnelle hommes-femmes, la formation continue des collaborateurs, une contribution nette et positive en carbone, sa fondation d’entreprise… Ces engagements ont permis d’anticiper des mutations et de rester performant. Il avait par exemple organisé le télétravail dès 2016, ce qui a permis de traverser dans de bonnes conditions le premier confinement de 2020.
Cet essai constitue une proposition constructive à destination des dirigeants, où sont abordés des objectifs chiffrés et indicateurs avec des tableaux de suivi. Le guide méthodologique précise toutes les étapes . Avec un préalable de taille : l’abandon d’une quête illimitée de profits.
23 objectifs d’impact clairs et ambitieux, comme l’employabilité des collaborateurs, la réduction des émissions de CO2, la redistribution des résultats, l’exclusion des fournisseurs présents dans les paradis fiscaux… Chaque entreprise peut ensuite ajouter ses propres objectifs d’impact et ses indicateurs pour les suivre. Elle dispose ainsi de son propre référentiel d’indicateurs et d’un outil de pilotage contextualisé pour avancer.

L’économie féministe

Economie - DroitFemmesÉconomieGenre
Monsieur Gagnepain et Madame Gagnemiettes
Dans un monde de l’#économie clairement masculin, dans lequel celle-ci est la moins féminisée des sciences sociales, Hélène Périvier remet les « pendules » à l’heure féministe en mettant en lumière deux facettes qui se complètent et font tout l’intérêt de cet opuscule. Non seulement, l’économie a besoin des #femmes mais les femmes ont besoin de l‘économie. En d’autres termes, se posent deux questions primordiales : qu’est-ce que la pensée #féministe peut apporter à la théorie économique? Et en quoi une approche économique peut enrichir la pensée féministe et appuyer ses combats?
L’autrice, économiste à l’OFCE Sciences Po, directrice du programme PRESAGE (Programme de Recherche et d’Enseignement des Savoirs sur le Genre) part du postulat que la science économique est loin de la prétendue neutralité qu’elle prône. Avec un éclairage historique pertinent, Hélène Périvier revient sur une pensée façonnée par des hommes pour servir une société #patriarcale avec en rôles principaux : «Monsieur Gagnepain et Madame Aufoyer devenue Madame Gagnemiettes».
L’intérêt d’une économie féministe est d’apporter des analyses utiles à l’avancée de l’émancipation féminine ou plus largement à une société plus égalitaire en pointant les disparités et #inégalités domestiques, entre autres, et en aiguillant les réflexions vers des solutions concrètes (congés parentaux mieux partagés, égalité des sexes dans les lieux de pouvoir, réforme du quotient familial, revalorisation des métiers dits du « care », etc.)
Avec cet essai stimulant, la place des femmes dans l’économie prend un sens tout particulier. Si Madame Gagnemiettes n’est pas née économiste, elle doit le devenir…

Affinez votre selection