Chargement...
Chargement...

Sélection de livres

Sélection de livres

Sélection de livres

Coups de cœur

chacun sa guerre

Sciences humaines - HistoirePhilosophieGraphismeHistoire
Le témoignage fort et bouleversant du graphiste Otl Aicher, adolescent dissident et jeune soldat sous le régime nazi.
Otl Aicher (1922-1991) est connu pour ses créations visuelles pour la compagnie aérienne Lufthansa et ses indémodables pictogrammes créés à l’occasion des jeux olympiques de Munich en 1972.
Dans chacun sa guerre il n’est pas question de son œuvre graphique.
Publié en 1985 à l’âge de 63 ans, Otl Aicher évoque son adolescence et ses années de jeune adulte sous le régime nazi.
Comment l’adéquation de la pensée et de l’action est-elle possible sous un régime d’embrigadement et de propagande systématique où la plus petite expression d’une pensée critique signifie l’exclusion sociale ou la mise à mort ? Très proche des membres de la rose blanche, ces étudiants résistants exécutés en 1943 (il fut l’ami de Sophie Scholl et se maria avec sa sœur Inge Scholl), Otl Aicher a très vite choisi la stratégie du renard : non pas résister au risque d’une mort certaine, mais opter pour une action plus efficace comme cet animal «habile à s’adapter, à se masquer, à réussir sans attirer l’attention».
L’ouvrage est un récit poignant au cœur de la vie d’un écolier et d’un jeune soldat sous le régime nazi. Outre les récits circonstanciés de la vie d’un esprit libre et critique sous ce système totalitaire avec ce que cela comporte de sévices, d’humiliations, de dégoût de soi et des autres, l’ouvrage est ponctué de réflexions d’une acuité et d’une intransigeance intellectuelle rare : mises à l’épreuve en situation extrême des théories philosophiques, réflexions sur les causes de l’émergence du nazisme, questionnements critiques sur l’Etat, le Langage, le Christianisme, l’Amitié, l’Amour... Les passages de ses rencontres et de ses discussions avec Sophie Scholl et Inge Scholl sont à l’image de l’ouvrage : un propos sincère, sensible et bouleversant passé au crible d’une pensée honnête, sans concession, qui expose sans pathos le drame et la folie d’une époque. Le récit rocambolesque et hallucinant de sa désertion de l’armée clôt cet ouvrage beau et fort.



Herbert Crowley

ArtsBeaux-artsArts graphiquesIllustration
Découverte d'un artiste singulier...
Avec The Wigglemuch, Herbert Crowley (1873-1937) britannique exilé aux Etats-Unis, fait en 1910, une entrée remarquable mais fugace dans l’histoire des comics. Une découverte pour Justin Duerr en 2008 qui mène alors une enquête palpitante sur sa vie pleine de vicissitudes aussi fascinante que son œuvre : découverte de documents dans les ruines d’une ancienne communauté d’artistes au Texas, recherche en Suisse sur les traces de C.G.Jung etc. Oublié, Herbert Crowley a pourtant côtoyé les plus grands artistes de son époque lors d’expositions de l’Armory Show. L'étude de cette oeuvre révèle des sculptures et des illustrations de créatures grotesques et enfantines, des paysages nocturnes au symbolisme mystérieux, des temples floraux minutieux et symétriques : une œuvre singulière où l’enchanteur côtoient l’inquiétant. Sa vie interpelle donc autant que son œuvre et malgré les maigres traces laissées, l’ouvrage décrit l’itinéraire singulier de cet artiste du début du XXIème siècle.

Voici une vidéo introductive à l'oeuvre d'Herbert Crowley à l'occasion de la parution de l'édition américaine. Merci à Urban Comics de nous proposer cette édition traduite en français.

The Temple of Silence: Forgotten Worlds of Herbert Crowley


Le Catalogue de la Mort

Questions de sociétéReligions - SpiritualitésArts graphiquesMort
Signé par le talentueux illustrateur, Bunpei Yorifuji, le Catalogue de la Mort nous propose un voyage plein de légèreté vers la fin de la vie humaine. A travers des réflexions intimes, des dessins graciles, des schémas statistiques et graphiques bicolores, l'auteur tente de répondre à cette quest...
le lieu de la mort (chez soi ou en dehors de chez soi et malheureusement le plus souvent à l'hôpital), le nombre de mort par an (59 millions sur une population de 7,2 milliards), la cause de la Mort (Cancer, maladie cardiaque et pneumonie arrivent en tête mais sachez qu'il existe plus 8 200 sorte de causes de décès répertoriées !), le récit de la mort avec une infinité de variantes : en se sacrifiant, en mourant à la place de quelqu'un d'autre, entouré de ceux qui vous aiment, à bout de force, en se battant contre plus fort que soi... les morts célèbres, une mort cinématographique où "paradoxalement, c'est dans les pays où l'on meurt le moins que les personnages de fiction ont le plus tendance à mourir". Un livre salutaire où l'on apprendra peut-être que penser la mort permettrait de mieux vivre !

Nathalie du Pasquier Andata-Ritorno

ArtsArts graphiquesDessinGraphisme
Les objets dessinés par Nathalie du Pasquier, un voyage du réel à l'imaginaire...
Designer graphique et membre fondatrice du groupe Memphis, connue pour ses créations de motifs colorés, Nathalie du Pasquier se consacre depuis la fin des années 80 à la peinture. Son œuvre se caractérise par la représentation d’objets du quotidien et d’objets imaginaires. Elle interroge leurs rapports entre eux et à l’espace, mêlant formes minimalistes et compositions abstraites. Avec Andata-Ritorno, Nathalie du Pasquier poursuit ce questionnement à travers le dessin. Verre, transistor, ciseaux, ficelles, presses agrumes, l’artiste reproduit d’un trait simple et précis ces objets du quotidien. Des assemblages singuliers et des points de vue insolites instillent un soupçon d’étrangeté. La mise en page du livre fait dialoguer entre eux ces objets familiers avec un autre type d’objets quant à eux imaginaires. Ces constructions géométriques aux surfaces colorées bien qu’énigmatiques n’en transmettent pas moins une certaine familiarité dans leur beauté formelle et chromatique. Cet Andata-Ritorno, Aller-Retour entre réel et imaginaire constitue la poésie de l’ouvrage où l’étrange dans le familier confronté au familier dans l’étrange questionnent l’ordre des choses. Publiant des livres photographiques, les éditions Choses Communes continuent leur incursion dans l’univers du dessin avec cette magnifique création de Nathalie du Pasquier, deuxième opus de la collection Coup de Crayon.

A lire également:

The strange order of things / Humboldt Books

Don't take this drawings seriously 1981-1987 / Powerhouse

Gabon 1977 - Un Dan Juan chez les gendarmes / Humboldt Books

Site de Nathalie du Pasquier : https://www.nathaliedupasquier.com/home2.html

Saul Steinberg : Maître du trait

ArtsBeaux-artsArts graphiquesDessin
Le Dessin est un Langage
Né en 1914 en Roumanie, Saul Steinberg fuit l’Europe face aux persécutions antisémites et émigre vers les États-Unis au début des années 40. Il connait rapidement le succès pour ses dessins de presse et participe pendant 60 ans au New Yorker. Cette réimpression de The Labyrynth regroupe ses travaux de 1954 à 1960. Se qualifiant lui-même d'"écrivain qui dessine", on retrouve dans ce livre le génie de son trait encré. Ses caricatures croquent la vie de ses contemporains avec un mordant satirique, une cocasserie et une fantaisie qui n’a d’égal que l’élégance, l’intelligence et l’économie de son trait. Son œuvre incontournable, recherche enjouée des potentialités artistiques et sémiotiques de la ligne, stimule et réjouit toujours autant notre regard.

Le Salon de l'Araignée / les aventuriers du livre illustré

Illustration
À l'occasion d'une exposition à la galerie Lagarde à Paris les éditions du même nom éditent un des plus remarquables livres d'art de cette fin d'année.

Initié et organisé par l'illustrateur Gus Bofa en 1920, le Salon de l'Araignée se voulait un lieu d'exposition et de création éditoriale, un espace où des illustrateurs triés sur le volet puissent se libérer du carcan étriqué et formaté du dessin de presse.

L'ouvrage retrace l'histoire de cette aventure artistique. On y retrouve des artistes méconnus aux talents indéniables où les dessins élégants et raffinés côtoient le regard le plus lucide et l'humour noir le plus incisif. S'y dévoilent dans des styles tour à tour art déco, expressionniste, nabis ou primitiviste, des thèmes aussi variés que la guerre, le régiment, la vie urbaine et nocturne, la prostitution, la mode, le sport, la vie quotidienne des différentes classes sociales. S'y expriment les séquelles de la "Grande guerre", l'effervescence et les interrogations de ces "années folles".

Le Salon de l'Araignée constitue un témoignage précieux de l'histoire de l'art du dessin et de l'édition du livre illustré. Ce catalogue permet de découvrir ou redécouvrir des artistes quelque peu oubliés par l'histoire de l'art.

L'auteur, Emmanuel Pollaud-Dulian a également écrit une monumentale biographie Gus Bofa, l'enchanteur désenchanté édité par les éditions Cornélius.

Legufrux panopticus

Généralités Histoire de l’Art
Persévérance, détermination, et un soupçon de génie sont les qualités indispensables auxquelles doit se plier le légufrulabélosophe.

Qu'est-ce donc que la légufrulabélosophie : « Discipline visant à circonvenir la sagesse par le truchement d'une industrie à base d'étiquettes de fruits et d'étiquettes de légumes acquise de façon subreptice. »

Chaix, au prix d'une patience qu'on a du mal à concevoir, a dû devenir la bête noire des étales des supermarchés, collectant par milliers divers étiquettes de fruits et de légumes. C'est grâce à ce matériau si banal que l'artiste nous offre Legufrux panopticus, une fresque gigantesque qui reproduit sur environ vingt mètres un paysage fantastique au rythme effréné de multiples étiquettes colorées : des architectures magnifiques, des paysages bucoliques, des animaux étranges, des soleils rayonnants se succèdent dans un foisonnement de couleurs.

Cette œuvre fascinante, éditée dans une magnifique reliure vous convertira sans aucun doute à la légufrulabélosophie.

De Merz à Emigre et au-delà / graphisme et magazines d'avant-garde au XXe siècle

Dessin - Gravures - Estampes
Revues de papier : les armes de la révolte
"Il était une fois une presse qui avait le pouvoir de déchaîner les passions, d'enflammer les hommes et de changer le monde."

Ce livre, richement illustré, nous offre un panorama complet des magazines, revues et journaux dits d'avant-garde au XXe siècle. Cette presse est caractérisée avant tout par son désir de contester les valeurs artistiques, politiques et sociales de leurs temps. Elle fonctionne comme un instrument de révolte qui passe par des articles souvent ravageurs, des mots d'ordre divers... mais surtout par un visuel qui cherche à déstabiliser les habitudes (mise en page audacieuse, typographie révolutionnaire et travail sur l'image).

La presse satirique ou humoristique fut le véhicule de la contestation au XIXe et début XXe siècle : Charivari, Caricature, L'Assiette au beurre en France ; Punch en Angleterre ; Jugend ou Simplicissimus en Allemagne. Puis vinrent les armes politiques et artistiques, plus ou moins virulentes, que furent les revues futuristes, dadaïstes (Dada, The Blindman, 391, Rongwrong, Merz...) et surréalistes.

L'accent est mis particulièrement sur le rôle de la "nouvelle typographie" avec le mouvement moderniste ou rationaliste initié par De Stijl en Hollande, le Constructivisme en Russie et Bauhaus en Allemagne. On voit la naissance d'une presse professionnelle spécialisée dans l'image et le graphisme (Das Plakat, Advertising arts, Graphis et la sublime revue Portfolio, par exemple) ; le développement de la presse underground en 1963 et 1974 aux USA (The east village other, The Oracle...) et enfin la dernière efflorescence des revues graphiques des années 80-90 (Emigre, Fuse, Ray gun...). Outre les magazines cités ci-dessus, il faudrait évoquer les revues nées de Fluxus, du mouvement Situationniste ou Punk ou bien encore le luxueux Raw d'Art Spiegelmann.

Cet ouvrage est un véritable feu d'artifices de créativité, d'un éclectisme généreux, un témoignage précieux sur l'énergie de l'avant-garde.

Dossiers

Massin (1925-2020)

Robert Massin vient de nous quitter. Typographe et maquettiste, son entrée aux éditions Gallimard en 1958 marquera à jamais l'identité graphique de cette maison (les lecteurs se souviennent de ses travaux pour Raymond Queneau ou Eugène Ionesco). Il sera le concepteur des premières couvertures de ...

Tomi Ungerer (1931-2019) : L'Oeuvre Satirique

Tomi Ungerer, connu pour sa littérature pour enfants a également créé une oeuvre à destination des adultes. Découvrons ou redécouvrons cette création abondante et protéiforme à l'humour souvent cinglant.

Roman Cieslewicz (1930-1996)

Le grand maître du graphisme et de l'illustration, Roman Cieslewicz, est à l'honneur au MAD (Musée des Arts décoratifs de Paris) à travers une exposition La Fabrique des images (3 mai - 23 septembre 2018) qui explore les processus créatifs de ce grand artiste de l'image à travers l'exploitation d...

Arts graphiques

Chargement...