Chargement...
Chargement...

Sélection de livres

Les nouveautés en polar

Romans policiersPolarRoman noirroman policier
Découvrez les nouveautés en grand format de votre rayon polar !

Les sorties en poche en polar

Romans policiersPolarPocheroman policier
Vous les attendiez ? Ils sont enfin là en format de poche !

Dossiers

John le Carré (1931-2020)

Le roman d’espionnage contemporain a perdu son maître incontesté...

Des polars "so british" pour illuminer votre été

Si vous rêvez de campagne anglaise et d’un bain de polars divertissants, plongez dans notre sélection estivale de suspenses... rafraîchissants !

Coups de coeur

Négo, Laurent Combalbert

Romans policiersPolarEcologiePremier roman
Savez-vous ce qu'est un négociateur ? Découvrez-le dans ce polar haletant !
Inspiré par son expérience, Laurent Combalbert signe ici son premier thriller dans lequel il imagine Stanislas Montville, négociateur très en vogue dans les affaires de kidnappings. Grâce à sa propre société de négociation Nego 4 Peace, il jongle entre pourparlers, enquêtes et rançons. Son expérience a fait de lui un as dans ce métier qu'il adore.
Un jour, un mystérieux Norvégien lui demande de l'aide pour un projet monumental, appelé le plan Noah. Ce dernier consiste à construire à travers le monde plusieurs bunkers géants, destinés à abriter certains humains privilégiés de l'Effondrement qui approche à grands pas. Le dossier est présenté comme ultra-sensible et le Norvégien lui propose une somme astronomique qui ne laisse pas Stan indifférent et le convainc de relever le défi.
Bien mal lui en prend, car il découvre que sa fille Lara a rejoint Ecology Rebellion, une association impliquée dans cette sombre machination.
Tiraillé entre son engagement pour la planète, le fanatisme de ses employeurs et le désir de sauver sa fille qui bascule peu à peu dans la violence, la mission de notre négociateur vire au cauchemar.
Ponctué par de multiples rebondissements, et des adversaires tapis dans l'ombre, ce polar vous surprendra sans relâche.
Alors, qui aura le dernier mot ?

Huit crimes parfaits - Peter Swanson

Romans policiersPolicierPolarGallmeister
Et si les romans policiers vous donnaient les clés pour commettre LE crime parfait ? 
Malcolm Kershaw dirige une petite librairie spécialisée dans le roman policier dans laquelle vit un chat. Un jour, il reçoit la visite de l'agent Gwen Mulvey du FBI qui enquête sur deux affaires étranges. Une série de meurtres qui rappelle étrangement le roman "A.B.C. contre Poirot" et un "accident" qui fait écho au livre "Assurance sur la mort" de James Cain...
L'agent Mulvey espère que Malcolm, en tant que spécialiste, pourra l'aider à arrêter ce meurtrier qui s'inspire de la littérature policière. Surtout qu'il y a quelques années, Malcolm a publié sur son blog une liste intitulée "Huit crimes parfaits" dans laquelle figure ces deux livres. Si Malcolm accepte d'aider l'agent Mulvey, une angoisse s'installe quand il comprend que le meurtrier est proche et qu'il s'inspire de cette liste...

Peut-on vraiment faire confiance au personnage de Malcolm ? Ce libraire, narrateur du roman, va mener l'enquête pour démasquer ce coupable qui a l'air de le connaître, mais est-il complètement innocent ? Véritable whodunit, l'auteur manipule et fait douter le lecteur jusqu'à la dernière page dans ce roman jubilatoire qui se dévore. 
Peter Swanson rend hommage au genre du policier en nous offrant LE roman que les amateurs et spécialistes attendaient ! Huit crimes parfaits est plein de références, tant littéraires que cinématographiques, et vous donnera envie de vous (re)plonger dans vos classiques, livres ou films !

La face nord du coeur - Dolores Redondo

Romans policiersPolarPays basqueroman policier
Le grand retour de l’inspectrice basque Amaia Salazar !
Les amateurs du cycle du Baztán - "Le gardien invisible", "De chair et d'os" et "une offrande à la tempête" disponibles chez Folio policiers - n’ont peut-être pas oublié que les difficultés rencontrées par Amaia dans ses enquêtes l’incitaient à appeler régulièrement au téléphone l’agent spécial Aloisius Dupree, sans que le lien avec ce lointain mentor américain ne soit vraiment éclairci.

Dans "La face nord du coeur", Dolores Redondo revient en 2005 sur les années de formation de cette brillante sous-inspectrice de la Police forale de Navarre qui intègre à 25 ans la prestigieuse académie du FBI à Quantico afin d’acquérir les techniques d’investigation les plus modernes. Rapidement repérée pour son acuité extraordinaire, elle est invitée à rejoindre l’équipe de Dupree en charge d’un dossier particulièrement complexe. Amaia se révèle la seule à établir qu’un prédateur semble profiter des cyclones les plus dévastateurs pour dissimuler ses crimes, faisant croire que plusieurs familles ont succombé/péri suite à l’effondrement de leurs maisons.
Or, en août 2005, l’ouragan Katrina d’une force inouïe s’apprête à s’abattre sur la Nouvelle-Orléans…
Malgré les dons quasi médiumniques/surnaturels de son élève, Dupree pressent que cette jeune collaboratrice cache un lourd secret lié à ses origines. Un appel alarmant de sa charmante tante Engrasi qui la supplie de revenir à Elizondo suffit à réveiller les démons de son passé. Hantée par une malédiction familiale, Amaia est visitée dans ses cauchemars par les morts de son enfance, ce qui l’a rendue à la fois surdouée dans son métier mais également très vulnérable, comme cette phobie du noir qu’elle subit depuis l’âge de douze ans.
Grâce à LA FACE NORD DU COEUR, les familiers de l’histoire d’Amaia comprennent parfaitement les racines de son mal. Ceux qui découvriront Dolores Redondo avec ce préquel pourront tout autant poursuivre leur découverte avec la “trilogie” mythique de la vallée du Baztán qui s’enrichit de ce nouvel opus destiné à faire chavirer le cœur de bien des lecteurs...

Mukherjee - L'attaque du Calcutta Darjeeling

Romans policiersIndeColonialismeroman policier
L'attaque du Calcutta-Darjeeling, lauréat du prix Le Point du polar européen de 2020, est le premier tome des aventures de l’inspecteur Sam Wyndham et de son acolyte, le sergent Banerjee.
L'ancien inspecteur de Scotland Yard, Sam Wyndham, arrive en Inde en 1919, profondément marqué par la Grande Guerre. Il espère se reconstruire à Calcutta et changer d'air. Mais dès son arrivée à la police impériale, il est appelé sur une scène de crime, à proximité d'une maison close. La victime est un fonctionnaire de l'administration coloniale. Dans sa bouche, se trouve une lettre de menace : tous les Britanniques doivent quitter le pays ou d'autres assassinats suivront...
Si l'inspecteur Wyndham espère une vie plus tranquille grâce à sa nouvelle affectation, il se trompe. À Calcutta, si la haine des indigènes est croissante, il n'y a pas que les meurtriers qui veulent la peau des Britanniques. Il y également les insectes et la chaleur moite et étouffante. 

Grâce à son écriture prenante, Abir Mukherjee nous transporte et nous donne l'impression de déambuler dans les ruelles de la ville. De villas coloniales en fumeries d'opium, du bureau du gouverneur en passant par un train postal, l'auteur nous emmène à la découverte de Calcutta. 

Mais l'attaque du Calcutta Darjeeling offre aussi au lecteur une vision sans tabous d'un pays en proie au racisme et à la ségrégation. En 1919, le mouvement d'indépendance pour la libération de l'Inde commence à s'étendre. C'est dans cette atmosphère particulière que nos personnages vont évoluer. L'inspecteur Wyndham, armé de son humour anglais et de sa naïveté, devra faire équipe avec un natif, le sergent Banerjee, flic ambivalent et lucide quant à l'état de son pays. Notre duo n'a pas le droit à l'erreur s'il veut réussir à calmer les tensions au sein de la population.

Coup de coeur de cette fin d'année, L'attaque du Calcutta-Darjeeling est le premier d'une série de quatre livres. Les Princes de Sambalpur, deuxième enquête du duo Wyndham/Banerjee, sorti en cette fin d'année, a également ravi votre libraire ! Affaire à suivre pour les deux tomes suivants...

Une évidence trompeuse

Romans policiersGallmeisterWesternMoto
Un polar qui rime avec motard !
Votre libraire a un aveu à vous faire : son shérif préféré s'appelle Walt Longmire, et c'est à chaque fois un plaisir de le retrouver ! "Une évidence trompeuse" est déjà la treizième aventure de notre héros, sous la plume de Craig Johnson, cow-boy au grand cœur, auteur de cette attachante série qui nous fait rêver et voyager dans les somptueux paysages du Wyoming, avec des personnages haut en couleur, des dialogues bourrés d'humour, et des intrigues bien charpentées.

Alors que commence la semaine du Sturgis Motorcyle Rally, rassemblement de motards venus du monde entier qui attire une foule de passionnés, Walt et ses acolytes, son adjointe Vic et Henry Standing Bear, dit L'Ours (impassible Indien, chef Cheyenne de la société de guerriers des Dog Soldiers, du clan des Bear) sont appelés à la rescousse par le comté de Campbell qui s'interroge sur l'accident d'un motard, survenu dans de troubles circonstances... "La chaussée était mouillée, il y avait beaucoup de sang, la pluie a dû tout laver". Il semblerait qu'il ait un peu bu, mais rien d'excessif. "A ton avis, qu'est-ce qui s'est passé ? - Je crois que quelqu'un l'a heurté. - En le doublant ? Par l'arrière...? - Non, exprès." Salement amoché et tenant des propos incohérents, le gamin a été emmené à l'hôpital et placé en coma artificiel. Sa bande à gros bras, le gang des Tre Tre Nomads, n'hésite pas à s'immiscer dans l'enquête, qui ne va pas assez vite à leur gré. (Ils ne savent pas encore, contrairement à votre libraire, que ça ne se fait pas du tout de menacer Walt, mais bon, chut !).

Accompagnés de citations tombant à pic de Sherlock Holmes (L'Ours a emprunté les trois tomes des œuvres complètes dans la bibliothèque de Walt), nos compères vont s'incliner devant l'implacable clairvoyance du détective anglais le plus célèbre du monde car ironiquement "Il n'y a rien de plus trompeur qu'une évidence", clin d’œil du titre en miroir. Refermant le livre, on se surprend à être titillé par deux envies insurmontables : relire urgemment Conan Doyle ou enfourcher illico une moto !

Eva Garcia Saenz de Urturi - Le silence de la ville blanche

LittératureRomans policiersEnquêtePolar
Le retour d’un tueur en série sème la panique dans une petite ville espagnole. Mise à rude épreuve, la sagacité d’un duo de flics tient en haleine et nous promet une suite très attendue.

En 2016, dans la crypte de la cathédrale Santa Maria en cours de restauration, des archéologues font une macabre découverte. Rapidement dépêchée sur les lieux, la police espagnole de Vitoria est troublée par la mise en scène identique à celle de meurtres commis vingt ans plus tôt dans des lieux historiques symboliques. Des “eguzkilores”, les fleurs du chardon censées protéger les maisons basques du mauvais sort, sont disposées autour des corps nus d’un homme et d’une femme, retrouvés enlacés comme dans une ultime étreinte, la paume de l’un tendrement posée sur la joue de l’autre. Aucun signe apparent de barbarie, ce jeune couple paraît reposer pour l'éternité, jusqu'à ce que l'examen de leur bouche scellée laisse échapper des dizaines d’abeilles qui auraient entraîné leur lente asphyxie...
Seule cette singulière arme du crime diffère des huit victimes retrouvées empoisonnées en 1996. A cette époque, l’arrestation médiatique du charismatique Tasio Ortiz de Zárate, une star de la télévision, avait ému la population, et son incarcération avait mis enfin un terme au cauchemar de toute la nation. Or, la répétition de ces meurtres rituels se produit justement quelques jours avant la libération de cet assassin : pure coïncidence ? La possibilité d’un ancien complice agissant dans l’ombre ou d’un imitateur du tristement célèbre tueur en série
 conduit les inspecteurs Unai (surnommé Kraken), spécialiste en profilage, et son équipière Estebaliz, experte en victimologie, à reprendre une enquête riche en coups de théâtre qui plongent dans les racines de cette capitale de la province d’Álava . Parallèlement, une seconde intrigue se noue autour d’un amour interdit vécu quarante ans auparavant par d’autres personnages liés au destin de cette ville. Quels liens secrets et fascinants ces deux histoires entretiennent-elles pour contenir la clé de l’énigme qui ne sera livrée qu’au terme d’une traque impitoyable ?

Si ce premier polar d’une série de trois a remporté un vif succès en Espagne, il n’est pas sans rappeler la trilogie culte du Baztan de Dolores Redondo qui se déroule également sur fond de mythologie païenne basque. Parions que vous aurez autant plaisir à voir traduire les deux prochaines enquêtes Kraken/Esti, un tandem aussi atypique qu’irrésistible !