Chargement...
Chargement...

Sélection de livres

Dossiers

L'Art nouveau

L'Art Nouveau est un mouvement artistique qui a émergé à la fin du 19ème siècle en Belgique puis France en essaimant ensuite dans toute l'Europe et jusqu'au Etats-Unis, à la Belle Époque, entre 1890 et 1914.

Mark Rothko (1903-1970)

Une monumentale exposition consacré à Mark Rothko s'ouvre du 18 octobre 2023 au 02 avril 2024 à la Fondation Vuitton de Paris.

VAN GOGH (1853-1890)

A l'occasion des 170 ans de la naissance de Vincent Van Gogh, une magistrale exposition consacrée à la dernière période du peintre à Auvers-sur-Oise s'ouvre à Musée d'Orsay du 3 octobre 2023 au 04 février 2024.

Nicolas de Staël (1914-1955)

Du 15 septembre 2023 au 21 janvier 2024, le Musée d’Art Moderne de la ville de Paris consacre une grande rétrospective à l’artiste français Nicolas de Staël. Elle présente une sélection d’environ deux cents tableaux de ce peintre voyageur qui permet de mettre en lumière toutes les facettes de son...

Fernando Botero 1932-2023

Disparition du peintre et sculpteur Fernando Botero

Suzanne Valadon (1865-1968)

Le Centre Pompidou Metz organise jusqu'au 11 septembre 2023 une très grande rétrospective consacrée à Suzanne Valadon. C'est l'occasion de réévaluer l'oeuvre audacieuse et provocante de cette grande artiste mésestimée.

Basquiat x Warhol, à quatre mains !

Du 5 avril 2023 au 28 août, la Fondation Louis Vuitton présente l’exposition " Basquiat x Warhol, à quatre mains", la plus grande jamais consacrée au duo d'artistes et d'amis. Sur les trois-cents œuvres et documents présentés, on trouve environ quatre-vingts œuvres signées conjointement, ainsi qu...

Sélection de livres

Nouveautés Arts

Nouveautés
L'Art de Vivre de Destinations Mythiques

Lire la suite

Publié le 29/09/2020

Coups de cœur

La vie et l'oeuvre de Vivian Maier

Une étude brillante dans laquelle Ann Marks présente le fruit de ses recherches au sujet d'une photographe devenue emblématique

Viviane Dorothy Maier est une photographe américaine. Née en 1926 et morte en 2009, sa production compte environ 150 000 photographies en noir et blanc et en couleur. Toute sa vie durant, elle travaille sur de nombreux sujets et son travail comprend aussi bien des autoportraits que des photos de villes, d'architectures, de rues, mais aussi et surtout des portraits pris sur le vif de ceux et celles qui les habitent, les traversent ou les hantent. Passionnée par sa discipline mais malheureusement condamnée à l’anonymat de son vivant, sa production ne fut découverte et valorisée qu’après son décès, aux alentours de 2010. 

Cette étude exhaustive permet de retracer le parcours de vie de l’artiste, de son histoire familiale complexe et tragique à son travail de nourrice, en passant par ses débuts dans la photographie jusqu’à sa consécration posthume. Très bien documentée, elle donne accès à de nombreuses photos d'archives inédites et offre une vision détaillée de ce qui caractérisait le travail de Vivian.  L’auteure s’attache également à évoquer certaines zones d’ombres de l’histoire de cette dernière, comme le destin de son grand-frère Carl ou celui de sa mère, Marie, des aspects qui n'avaient pas réellement été traités jusqu’alors dans les documentaires et travaux consacrés à la photographe.

Un beau livre mêlant magie, art et botanique !

Plongez dans l’histoire magique de la relation entre les plantes et les hommes et découvrez son influence sur l’imaginaire artistique.

Après les sorcières, le tarot et l’astrologie, le quatrième volume de La Bibliothèque de l'Ésotérisme s’attarde sur la magie des plantes ou, plus exactement, sur la relation dense et entrelacée qui lie l’Homme au règne végétal depuis la nuit des temps. 
L’ouvrage détaille comment la nature nous soigne, nous enivre, nous nourrit ou nous stimule, comment elle participe à nos éveils spirituels et prend sa place dans nos cultes ou encore la façon dont elle investit notre littérature et donne naissance à nos symboles et à notre art. L’ensemble est, de fait, richement illustré par une grande quantité d'œuvres allant de l’estampe japonaise à la statuaire grecque, en passant par les peintures de la Renaissance ou des créations contemporaines. Des témoignages d’artistes, de fleuristes, d’herboristes, de paysans et de théoriciens viennent également enrichir les différents essais présentés dans ces pages. 

Un très beau livre, dans le fond comme dans la forme, qui saura ouvrir vos perspectives sur les plantes et la façon dont elles imprègnent notre culture et notre histoire. 

Un panorama de la scène artistique suisse au tournant du XXe siècle

Découvrez un catalogue d'exposition exhaustif pour en apprendre plus sur la période d'émulation artistique ayant eu lieu en Suisse entre 1890 et 1914, moment durant lequel une nouvelle génération de peintre s'affirme.

Fait parfois relativement méconnu en dehors de ses frontières, la Suisse incarne un foyer artistique particulièrement riche et productif à la fin du XIXe siècle. Sous l’impulsion d’un réseau de collectionneurs et de figures emblématiques comme Ferdinand Hodler, des peintres comme Félix Vallotton, Max Buri ou encore Giovanni et Augusto Giacometti renouvellent considérablement la peinture de leur temps et s’ancrent au passage dans un moment charnière de l’histoire de l’art où des modernités multiples s’inventent à l’échelle européenne.  
Ce catalogue fait l’inventaire des 70 œuvres, inédites en France, qui furent montrées à l’occasion de l’exposition Modernités suisses ( 1890-1914), organisée au Musée d’Orsay en 2021. Doté d’un appareil critique conséquent, l’ouvrage permet de revenir sur l’influence des avant-gardes européennes sur ces artistes, notamment la dimension symboliste, mais aussi sur la façon dont ces derniers s’attachent tout particulièrement à des sujets empruntés à leur histoire et à leurs traditions, participant ainsi à construire une identité culturelle nationale.

Apprenez à revoir le vivant en peinture !

Une étude abordable, innovante et passionnante, qui nous pousse à réinventer la façon dont nous regardons les choses, pas seulement l’art mais le monde naturel en général.
Que voyons-nous lorsque nous contemplons un bleuet, une forêt ou un renard dans un tableau ? Pas grand chose, ou du moins pas assez de choses, déclare Estelle Zhong Mengual.

Qu’il s’agisse d’une œuvre ou du monde réel, notre idée de la nature nous empêche, le plus souvent, de nous attarder sur les essences de bois, les variétés de fleurs, les plantes ou les êtres qui gravitent concrètement en face de nous. Dans son essai, publié chez Actes Sud, l’historienne de l’art choisit de se questionner sur l'œil qui nous a été légué, ainsi que sur tout l’équipement mental qui lui est associé lorsqu’il regarde, et de défendre, à terme, une « histoire environnementale de l’art ». Pour ce faire et pour nous aider à apprendre, ou réapprendre, à utiliser nos yeux, l’auteure propose de s’attarder conjointement sur deux disciplines, la peinture de paysage occidentale et l’histoire naturelle. Son livre met ainsi en avant les liens complexes et étroits qui existent entre sciences et arts, entre savoirs et sensibilités, en valorisant non seulement le travail d’artistes peintres mais aussi celui de femmes naturalistes, anglaises ou américaines, du XIXe siècle. Elle interroge ainsi la façon dont sa discipline enfouit le vivant sous des significations culturelles et décrypte notre faculté à regarder les choses, laquelle n’est pas innée mais doit sans cesse être cultivée.

L’histoire extraordinaire de la redécouverte d’un trésor spolié !

Un récit riche qui nous replonge dans la vie artistique du XXe siècle, de l’entre-deux-guerres jusqu’au IIIe Reich !

En février 2012, Cornelius Gurlitt entend frapper à la porte de son domicile. Après un contrôle de douane ayant mené à l’ouverture d’une enquête un an et demi plus tôt, la police vient d’arriver pour effectuer une perquisition dans son appartement munichois. L’intervention mène à une extraordinaire découverte : dissimulées derrière les étagères d’un réduit se trouvent plusieurs centaines de chefs-d'œuvres que l’on croyait disparus depuis au moins soixante-dix ans, soit l'époque sombre de la seconde guerre mondiale.
Dans ce livre, illustré par l’autrice Laureline Mattiussi, Dimitri Delmas remonte aux racines de cet épisode, afin d’expliquer comment cette collection a pu être constituée. Ce récit historique, très abordable pour les non initiés, raconte d’abord l’histoire de la famille de Cornelius Gurlitt et notamment celle de son père, Hildebrand Gurlitt, marchand d’art. Figure ambivalente, partisan d’Hitler, c’est lui qui acquiert plus de trois cent tableaux à vil prix dans le cadre de sa collaboration avec le régime.

La description de ces spoliations est un prétexte pour nous replonger dans le contexte artistique allemand et européen de la période. En passant par l’émergence du mouvement Dada, jusqu’à la montée d’Hitler au pouvoir et au succès des théories sur un art dit “dégénéré”, l’auteur redessine, à l’appui d'archives et de reproductions, le panel de discours qui structure une partie de l’histoire de l’art du XXe siècle. Passionnant et instructif !

Le Flou : une histoire photographique

C'est l'histoire passionnante d'un accident ou d'un procédé photographique : le flou. Une histoire tout en paradoxe où le flou apparaît soit comme une voie d'accès à un plus grand réalisme soit comme un obstacle à l'apparition d'une impression de réel.
Le flou est à l'origine un terme associé à la peinture. Le mot apparaît au XVIIe siècle comme une technique destinée à faire disparaître les traces de pinceau sur la toile afin d'accentuer une impression de réalisme. Lors de l'invention de la photographie le flou sera considéré, au contraire, comme un obstacle à une netteté photographique désirée. Peu à peu le progrès de la technique photographique va gommer ce flou mais paradoxalement la transparence, la netteté va paraître froide, trop technique. Ainsi le mouvement pictorialiste (1890-1914) va se servir du flou pour obtenir un effet pictural et consacrer la photographie comme un art à part entière et non un simple procédé de reproduction de la réalité. Les avant-gardes au XXème siècle vont également l'utiliser comme un des emblèmes de la modernité.
Ce livre, abondamment illustré, évoque ainsi tour à tour différentes types de flous qui racontent aussi une histoire de la photographie : Le flou scientifique, le flou de mouvement, le flou amateur, le flou commercial qui irradie autour des portraits de stars, par exemple, le flou expérimental, celui des avant-gardes jusqu'au flou de la photographie contemporaine. 
Un ouvrage essentiel qui ravira tous les curieux de l'art photographique.

Le premier livre de l'essayiste féministe Eva Kirilof

Découvrez un essai illustré brillant sur les femmes dans l’art occidental !

Faire des femmes artistes des figures familières et non des exceptions, de la présence de leurs œuvres au musée la norme et non pas un évènement, voilà certains des objectifs défendus par cette très belle parution dans la collection Les Insolentes
Cet essai riche et dense, écrit par Eva Kirilof, autrice de la newsletter La Superbe, et illustré avec brio par Mathilde Lemiesle, propose une réflexion éclairée sur la façon dont les femmes ont été, et sont toujours, ostracisées dans le monde de l’art. L’ouvrage aborde des thématiques diverses comme le rapport des femmes artistes avec l’éducation, l’importance de « la pièce à soi » telle que l’envisageait Virginia Woolf, le concept de génie masculin, la figure de la muse ou encore la notion de regard dominant. Chacune soulève toute une série de problématiques : Quelle est la nature du système qui enfante et condamne les femmes artistes ? Sur quoi fait-on reposer la distinction entre les artistes femmes et leurs homologues masculin ? Qu’est-ce qu’un art dit « féminin » ?  Quelles sont les difficultés supplémentaires pour les artistes racisées ?
Ces questionnements, dont la liste présentée ici n’est pas exhaustive, sont traités au regard des thèses, des critiques et des témoignages d’un grand nombre de théoriciennes, d’historiennes ou d’activistes. L’ensemble de la publication est également émaillé de portraits de peintresses et de sculptrices, comme Angelica Kauffmann, Tamara de Lempicka, Louise Bourgeois ou encore Mary Beale, dont on présente aussi les principaux chefs-d’œuvres et prises de positions. 

En somme, un livre accessible, engagé et nécessaire, qui permet de rendre compte de la place des femmes dans la culture occidentale et de tout ce qu’il reste à faire pour achever de la revaloriser !

Articles

Henri-Edmond Cross, peintre de la lumière

La belle rétrospective que le Musée des impressionnistes de Giverny consacre Henri-Edmond Cross comme l'un des plus grands peintres néo-impressionnistes avec Seurat et Signac. Resté sous la tutelle de ces deux géants comme de nombreux peintres de ce mouvement comme Maximillien Luce ou Charles Ang...

Mai 68 en art, affiches et slogans.

Mai 68 a été un moment d'effervescence sociétale, politique et aussi culturelle. Mai 68 a produit des idées, certaines traduites en slogans comme les célèbres "Ne travaillez plus" et "Jouissez sans entraves", des caricatures dans de nombreux journaux, fanzines ... (comme dans l'indispensable L'E...

Mai 68 en photographies

Les événements de mai 68 ont produit une abondante iconographie notamment photographique (clichés de photojournalistes et d'amateurs). Certaines photographies sont devenues de véritables icônes comme le portrait narquois de Cohn-Bendit face à un CRS devant la Sorbonne prit par Gilles Caron. Entre...

Arts

Chargement...