Chargement...
Chargement...

Et le viol devint un crime

Auteur : Jean-Yves Le Naour

Auteur : Catherine Valenti

Paru le : 07/03/2014
Éditeur(s) : Vendémiaire
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Chroniques
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

Et le viol devint un crime est l'un des derniers titres parus dans la collection « Chroniques » chez Vendémiaire. Cette collection explore des événements politiques, culturels et sociétaux qui ont laissé leur trace dans la mémoire collective.

Jean-Yves Le Naour et Catherine Valenti s'attachent ici à nous faire revivre un épisode oublié de l'histoire des femmes, à savoir le viol, et leur combat pour la reconnaissance de cet acte comme étant un crime. Avant les années 1970, le viol n'existe pas. Il est traité parmi d'autres délits mineurs comme les querelles de voisinage ou les vols de portefeuilles… Le 2 mai 1978 s'ouvre un procès qui va marquer un tournant historique grâce à la ténacité de femmes, comme l'avocate Gisèle Halimi, refusant d'abdiquer devant les pressions d'une justice qui détourne les yeux face à des faits criminels. Elles entendent bien briser ce tabou et faire changer le regard de la société sur le viol.

Les auteurs rendent cette étude historique, richement documentée, très vivante et passionnante jusqu'à l'issue du procès qui aboutira à une loi en 1980. On retrouve dans ce livre des extraits de débats tenus et d'articles rédigés sur le sujet à l'époque. Ajoutée à cela, une grande importance narrative accordée par les deux historiens qui nous donnent, à travers cette « histoire racontée », une leçon magistrale d'histoire contemporaine, ouverte à tous les publics.
16,00 €
Expédié en 5 à 7 jours.
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Retour sur le combat mené en 1978, à l'occasion du procès d'Aix-en-Provence, par deux touristes belges victimes d'une agression sexuelle et leur avocate, Gisèle Halimi, pour criminaliser le viol, qui était jusque-là requalifié en "coups et blessures" et jugé en correctionnelle. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

21 août 1974. Dans les calanques de Marseille, deux jeunes touristes belges sont agressées et violées par trois hommes. C'est le début d'une affaire qui va marquer durablement les esprits. Car la question du viol révèle la misogynie profonde de la société, «réactionnaires» et «progressistes» confondus. «Le fait de porter des jeans moulants, de se parfumer, de se maquiller est-il sans effet ? La femme qui s'habille ainsi porte, à mon avis, une part de responsabilité si elle est violée» assène ainsi sans ambages un commentateur de l'extrême gauche. Même les féministes se divisent sur la question, certaines allant jusqu'à s'insurger devant la lourdeur de la peine : «Ce n'est pas l'emprisonnement de l'agresseur qui changera sa mentalité», s'exclame la représentante de la Ligue du droit des femmes... En libérant la parole des victimes, en attirant l'attention des médias et des politiques, le procès qui a lieu à Aix-en-Provence en mai 1978 est bien plus que l'épilogue d'un fait divers : il est un des jalons qui ont changé l'histoire et fait avancer la cause des femmes.

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 07/03/2014

Thématique : Droit Pénal

Auteur(s) : Auteur : Jean-Yves Le Naour Auteur : Catherine Valenti

Éditeur(s) : Vendémiaire

Collection(s) : Chroniques

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-36358-127-X

EAN13 : 9782363581273

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 157

Hauteur : 20 cm / Largeur : 15 cm

Épaisseur : 0,1 cm

Poids : 144 g