Chargement...
Chargement...

L'ombre du Shrander

Auteur : Michael John Harrison

Paru le : 13/05/2004
Éditeur(s) : Fleuve noir
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Rendez-vous ailleurs
Contributeur(s) : Traducteur : Bernard Sigaud

Un coup de coeur de Mollat

Après l'anti-matière, voici l'anti-Space Opera...
M. John Harrison n'est traduit que de fraîche date en France : La Mécanique du Centaure, un roman de 1975 a attendu 28 ans pour être publié dans la collection Folio SF. Outre-Manche, Harrison est un écrivain doté d'une bibliographie conséquente, qui a participé à la mythique revue New Worlds de M. Moorcock et influencé des pointures telles que Iain M. Banks ou China Mieville. C'est dire si notre homme connaît bien la SF, ses codes, ses tics.

L'Ombre du Shrander étant affilié au Space Opera, vous y trouverez bien un futur lointain (le XXVe siècle), une humanité qui a essaimée dans notre galaxie, des extraterrestres étranges (les Nouveaux Hommes), belliqueux (les Nastics), des vaisseaux spatiaux, des batailles spatiales, des descriptions à l'échelle de l'année-lumière, d'autres à celle de la nanoseconde, des révélations cosmiques, du sens of wonder, des personnages hors du commun.

Ce qui élève ce roman bien au-dessus du Space Opera moyen, c'est l'inversion que Harrison effectue au niveau du rapport personnages/action, décors. Dans le Space Opera classique, les premiers sont totalement au service des seconds. Dans L'Ombre du Shrander, rien de ce qui se passe n'est gratuitement spectaculaire, ce qui est décrit sert à éclairer, illustrer, développer les tourments, les espoirs et le destin des trois protagonistes.
Ce renversement est servi par une narration très serrée, allusive, avec beaucoup de travail sur le rythme et des ambiances extrèmement variées (de la pure bataille spatiale à des récits oniriques teintés de fantastique). A ufil des pages, on découvre et on apprécie une forte parenté stylistique avec le William Gibson de Neuromancien.

Etrange, intimiste, excitant, L'Ombre du Shrander donne au Space Opera un bain de jouvence bienvenu, en en faisant un moyen plutôt qu'une fin.
18,25 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Londres, 1999. Michael Kearney, scientifique de génie et tueur en série, est hanté par une créature, le Shrander, qui le terrorise et à qui il a dérobé une paire de dés ornée de mystérieux symboles. 2400 : Seria Mau, créature mi-humaine mi-vaisseau joue la pirate de l'espace, et Ed Chirnois accro aux jeux sexuels virtuels, est poursuivi pour meurtres. Tous ces destins sont intimement liés. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Londres, 1999. Michael Kearney est un scientifique de génie mais également tueur en série à ses heures perdues, influencé, dit-il, par une étrange créature à tête de cheval, le Shrander, qui le terroriste depuis longtemps et le pousse à fuir continuellement d'une ville à l'autre. Année 2400. Plusieurs civilisations coexistent dans une vaste région stellaire très lumineuse, le Secteur Kefahuchi. Seria Mau, une créature mi-humaine, mi-vaisseau fuit ses semblables en quête de son identité, jusqu'au jour où elle tombe amoureuse d'un homme qui détient la clé d'une technologie extraterrestre et peut-être de sa propre existence.Non loin de là, échoué au fond d'un caisson, Ed Chirnois, ancien explorateur spatial et accro aux jeux sexuels virtuels, est poursuivi par les redoutables soeurs Cray, prêtes à toutes les violences pour récupérer leur bien... Quel destin lie ces personnages à travers le temps? Quelle est l'identité de ce mystérieux Shrander? La réponse se trouve peut-être au terme de ce voyage halluciné, de cette odyssée aux confins de la folie. Acclamé par la critique, L'Ombre du Shrander est déjà considéré comme un roman culte tant il défie les règles habituelles de la science-fiction. Il a obtenu le prix James Tiptree, Jr. et fut finaliste aux prix British SF et Arthur C. Clarke. M. John Harrison est également critique littéraire pour The Guardian, The Spectator et The Times Literary Supplement. «L'Ombre du Shrander est un roman extraordinaire: mon roman de science-fiction préféré de ces dix dernières années.» Neil Gaiman «L'Ombre du Shrander est un space-opera pour nos temps obscurs. C'est brillant.» Iain M. Banks Traduit de l'anglais par Bernard Sigaud

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 13/05/2004

Thématique : Science Fiction

Auteur(s) : Auteur : Michael John Harrison

Éditeur(s) : Fleuve noir

Collection(s) : Rendez-vous ailleurs

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-265-07726-7

EAN13 : 9782265077263

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 271

Hauteur : 25 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,2 cm

Poids : 427 g