Chargement...
Chargement...

L'inconsolable

Auteur : Anne Godard

Paru le : 05/01/2006
Éditeur(s) : Minuit
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Non précisé.
Contributeur(s) : Non précisé.

Un coup de coeur de Mollat

"(...) il est peut-être temps de revenir aux choses furieuses."
Les fêtes et leur cortège de bons sentiments accrochés au sapin appartenant désormais au passé, il est peut-être temps de revenir aux choses furieuses, à cette littérature qui patiente en attendant de toucher en nous la corde qui fait mal, qui repousse cet impossible "besoin de consolation" que l'on croit épancher dans les livres, antalgiques impuissants ou passagers. Nous nous impatientions de pouvoir enfin vous conseiller cet Inconsolable ayant circulé dans les rayons de main en main accompagné de mots admiratifs, lu souvent d'une traite lors d'une de ces nuits que vos libraires consacrent à devenir de bons lecteurs (j'exagère à peine...). Il est enfin là et vous ne quitterez pas ce rayon (ou ce sîte) avant de nous avoir laissé tenter de vous convaincre qu'il faut s'y plonger. Si l'apnée est désormais interdite dans les piscines, elle est recommandée en littérature où il fait bon, de temps à autre, d'avoir le souffle coupé.

Placé sous l'invocation de saint Thomas Bernhard avec cette phrase tirée de Gel ("Les liens du sang peuvent devenir subitement irréparables."), ce bref roman, un premier, vous saisit très vite par son ton, son parti pris de tutoyer la protagoniste nous obligeant à interroger le narrateur : qui parle ? Est-ce nous lecteur que l'on oblige à prendre parti, à affronter cette victime pour s'en prendre à ses masques ? S'agit-il du miroir de cette femme qui à l'instar des contes cruels se met enfin à dire la vérité ? Est-ce encore le lent chemin intérieur d'un être qui se révèle à lui-même ? Les lecteurs de notre rayon (et d'ailleurs) se partagent déjà sur le sujet, témoignant d'une part de notre ferveur devant ce roman et d'autre part de sa richesse d'interprétation. Mais revenons au sujet proprement dit. Face à nous une femme que nous allons découvrir peu à peu, elle porte sans fin le deuil d'un fils mort adolescent : de page en page, son portrait prend du relief et se nuance, il vieillit et se creuse tandis que l'image du fils devient plus complexe, qu'apparaissent les raisons de sa disparition. Fidèle à un tempo impitoyable (une sorte de boléro lancinant et sombre) qui est la grande réussite de ce livre, l'auteur démasque cette victime devenue le monument de sa propre douleur, qui se contemple souffrir, qui élève son martyr en raison de vivre, oubliant ses enfants ou les accusant de négligence, écartant un mari devenu inutile, revisitant sans fin ses souvenirs, les souvenirs de ces souvenirs, interrogeant les intentions des uns, les silences des autres, fouillant dans les lieux - la chambre du garçon est restée inviolée - comme dans une mémoire qu'il faut en permanence revisiter, parcourant ce "monde désert" qu'est devenue la vie. Le crescendo final, cette pente qui descend, il nous est impossible de ne pas nous y laisser entraîner. On sort de L'inconsolable groggy, stupéfait de cette rencontre avec ce personnage "irréparé" qu'une jeune romancière dont on ne sait rien, sur laquelle il n'y a heureusement peu à dire (mais que l'on voudrait volontiers rencontrer*, un peu inquiets tout de même de l'acuité de son regard), vient de créer devant nous. Qu'il est consolant de commencer l'année avec un si beau livre...

*Rencontre avec l'auteur en mars à la librairie Mollat : venez nombreux !
13,70 €
Expédié en 24/48h
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus

Résumé

Récit évoquant la difficulté de survivre à l'absence. Une femme a ordonné sa vie et celle de ses proches autour du jour anniversaire du suicide de son fils aîné, vingt ans plus tôt. Grand Prix RTL-Lire 2006. Premier roman. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Tu n'aurais jamais cru que tu survivrais, mais tu vis pourtant, tu continues, de date en date, et depuis si longtemps. Tu vis contre son absence, contre la vie qui l'a permise, contre les autres, parce qu'ils oublient, et contre toi, qui ne peux rien effacer. Malgré toi, tu restes en attente d'autre chose, mais quoi ?

Contenus Mollat en relation

Fiche Technique

Paru le : 05/01/2006

Thématique : Littérature Française

Auteur(s) : Auteur : Anne Godard

Éditeur(s) : Minuit

Collection(s) : Non précisé.

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7073-1940-6

EAN13 : 9782707319401

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 156

Hauteur : 19 cm / Largeur : 14 cm

Épaisseur : 1,4 cm

Poids : 196 g