Chargement...
Chargement...

Juste un crime

Auteur : Theodor Kallifatides

Paru le : 17/09/2008
Éditeur(s) : Rivages
Série(s) : Non précisé.
Collection(s) : Rivages-Thriller
Contributeur(s) : Traducteur : Benjamin Guérif

Un coup de coeur de Mollat

Un vent nouveau souffle du grand Nord et il nous apporte de bonnes nouvelles !
Le roman noir suédois a de beaux jours devant lui, surtout quand un vétéran de l'écriture, le romancier et poète Theodor Kallifatides, vient y apporter sa contribution, originale et réussie. Inscrit dans la lignée - évidemment, pourrait-on dire - tracée par le glorieux duo Sjöwall et Wahlöö, Juste un crime présente la commissaire Kristina Vendel. L'enquête pour identifier une jeune femme assassinée, retrouvée dans un sac, commence difficilement et sans piste précise, hormis un bijou de fabrication russe. Afin de résoudre cette énigme, la tenace commissaire, secondée par d'attachants adjoints, tentera de retracer la vie de la victime grâce à ce fil ténu.



Sur cette trame classique, T. Kallifatides met en place un univers complet, cohérent et très fouillé. La construction polyphonique du roman permet de comprendre rapidement la situation, tant intime que professionnelle, des personnages principaux. Evoquée avec une rare noirceur, la vie privée des protagonistes semble à la dérive : Kristina Vendel dont la vie conjugale se transforme en désamour, l'inspectrice Maria Valetieri qui subit les coups et les viols répétés de son mari, tandis qu'Osten Nilson est hanté par sa maîtresse, femme mariée et manipulatrice qui se repaît de sa détresse. Pourtant, le désespoir des ces situations est compensé par un humour noir et corrosif, soutenu par un style incisif et elliptique, qui confère un ton parfois déroutant à ce roman.

La pertinence de ce point de vue est renforcée par la qualité des profils psychologiques des personnages, dont les ressorts empruntent autant à la littérature classique qu'à la littérature policière. Cette vision «en oblique» est sûrement la grande force de ce livre remarquable.

Tableau de la Suède actuelle, l'auteur, en raison de cette vision originale, aborde un thème qui lui tient particulièrement à coeur, rarement évoqué par le polar scandinave : la place et le ressenti de l'immigrant au sein de la société suédoise.

Une conclusion s'impose alors d'elle-même : une voix originale et nouvelle nous arrive, celle d'un auteur confirmé qui a su mettre son talent au service du roman policier de procédure, difficile exercice de style s'il en est.
18,50 €
Article indisponible
Livraison à partir de 0,01 €
-5 % Retrait en magasin avec la carte Mollat
en savoir plus
epub
7,99 €
Protection: Adobe DRM
Acheter en numérique

Résumé

Dans un lac à proximité de Stockholm, un sac noir contenant une femme assassinée par balles est découvert. L'identification du corps s'avère difficile d'autant qu'aucune disparition n'a été signalée. Kristina Vendel tente de déterminer s'il s'agit d'un meurtre banal ou bien si la mafia est à l'origine du crime et reconstitue la vie et la mort de cette Estonienne dont personne ne paraît se soucier. ©Electre 2017

Quatrième de couverture

Juste un crime Dans un lac proche de Stockholm, un sac noir refait surface peu après le dégel. Il contient le cadavre d'une femme, assassinée par balles. La jeune commissaire Kristina Vendel n'a guère d'indices pour commencer son enquête. Avant tout, il faut identifier la victime, ce qui promet d'être difficile puisque aucune disparition n'a été signalée et que, si l'on en croit le petit bijou orthodoxe qu'elle porte au cou, elle pourrait être originaire d'Europe de l'Est. Banal drame urbain, meurtre crapuleux, règlement de compte entre Russes ? D'avance, Kristina est donnée perdante : qui se soucie d'une immigrée peut-être clandestine, peut-être une prostituée ? C'est d'ailleurs cela qui, au fond, la chiffonne. Est-il possible que quelqu'un disparaisse sans laisser la moindre trace ? Une vie humaine peut-elle passer totalement inaperçue ? Au fil d'une investigation méticuleuse, Kristina et son équipe reconstituent peu à peu la vie et la mort de cette Estonienne que rien ne prédestinait à une fin violente en Suède, et mettent à jour une vérité à la fois simple et bouleversante.

Contenus Mollat en relation

Dossiers

Ce que nous garderons de 2008 : les polars

Pour notre plus grand plaisir, l'année 2008 fut noire. En l'absence des stars du genre qui se sont faites discrètes, quelques outsiders ont eu l'occasion d'arpenter le devant de la scène...

Fiche Technique

Paru le : 17/09/2008

Thématique : Littérature Scandinave

Auteur(s) : Auteur : Theodor Kallifatides

Éditeur(s) : Rivages

Collection(s) : Rivages-Thriller

Série(s) : Non précisé.

ISBN : 2-7436-1851-5

EAN13 : 9782743618513

Format : Non précisé.

Reliure : Broché

Pages : 263

Hauteur : 24 cm / Largeur : 16 cm

Épaisseur : 2,1 cm

Poids : 418 g